LA 2028 : Un plan de modernisation pour la « Blue Line », entre Los Angeles et Long Beach

Au travers de la politique de mobilité urbaine, les autorités de Los Angeles (Californie, États-Unis) se sont engagées dans d’importants chantiers pour doter la métropole californienne d’un réseau de transports propres dans la perspective d’accueillir les Jeux Olympiques et Paralympiques d’été en 2028.

Constituant une alternative à l’automobile qui demeure un moyen de transport particulièrement présent dans la « Cité des Anges », ledit réseau, bien que modeste en comparaison d’autres systèmes dans le monde, s’articule à ce jour autour de six lignes de métro gérées par la Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority (METRO).

Cette dernière, présidée par Eric Garcetti, Maire de Los Angeles, a dès lors développé une réflexion globale pour étendre certaines lignes – comme la Purple Line – tout en assurant la rénovation de l’ensemble du réseau (170 kilomètres).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plus ancienne ligne de métro de la ville, ouverte en 1990, la Blue Line incarnera d’ailleurs l’un des chantiers majeurs des prochains mois, l’autorité de gestion des transports locaux ayant décidé la mise en œuvre d’un vaste plan de modernisation.

Un investissement de 350 millions de dollars (308,5 millions d’euros) va ainsi être consacré au cours de l’année 2019 sur l’ensemble de la ligne qui relie, sur 35,4 kilomètres de voies et 22 stations, les villes de Los Angeles et de Long Beach (Sud). Ce budget doit notamment permettre de renforcer la sécurité de la ligne, sa fiabilité, mais aussi le confort des usagers qui empruntent quotidiennement la Blue Line.

Concrètement, les travaux se dérouleront selon un calendrier défini en deux phases. A compter du mois de janvier 2019 et jusqu’au mois de mai, les ouvriers s’activeront sur la partie de la ligne comprise entre la station Willowbrook / Rosa Parks et celle de Downtown Long Beach. Par la suite, entre mai et septembre 2019, le chantier se déplacera sur le tronçon reliant Willobrook / Rosa Parks et la station 7th Street / Metro Center à Los Angeles.

Pour palier à la fermeture de la ligne, un système de navettes de substitution sera mis à la disposition des voyageurs durant les deux phases du chantier.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Située au cœur du dispositif, la station Willowbrook / Rosa Parks sera profondément réagencée pour, là-encore, améliorer l’accueil et le confort des voyageurs qui y transitent chaque jour.

Quatrième station la plus fréquentée du réseau de Los Angeles, cette plateforme – qui reçoit également les flux de voyageurs de la Green Line – sera notamment équipée d’un éclairage LED et d’une meilleure signalétique pour garantir une accessibilité optimale.

Des ascenseurs et des escaliers supplémentaires seront également installés pour accroître la connexion entre la partie de station dédiée à la Blue Line et celle consacrée à la Green Line.

Enfin, outre une esplanade repensée et un aménagement paysager ouvert sur la ville, la transformation de la station passera aussi par de nouveaux services à destination des voyageurs quotidiens ou occasionnels. Ces derniers auront par exemple à disposition un espace dédié pour les vélos. Les voyageurs pourront ainsi garer leur matériel en toute sécurité, mais aussi le faire réparer en cas de besoin.

Visuel des futures traversées piétonnes qui rejoindront le station Willowbrook / Rosa Parks de la Blue Line (Crédits – Los Angeles Metro)

Si les améliorations apportées sur la Blue Line seront rapidement impactant pour les voyageurs, elles seront aussi utiles dans l’optique des Jeux de Los Angeles 2028.

Même si ces derniers se dérouleront dans dix ans, il n’en demeure pas moins que la situation géographique de la Blue Line a d’ores et déjà une importance capitale pour le dispositif olympique et paralympique.

Pas moins de trois sites inscrits au projet de LA 2028 se trouvent en effet à proximité immédiate de la ligne de métro et ce, que ce soit à Los Angeles ou à Long Beach.

Le Staples Center, le Los Angeles Convention Center et le Long Beach Convention and Entertainment Center jalonnent ainsi le parcours de la Blue Line. En 2028, et sauf changement dans les plans présentés par le Comité d’Organisation des Jeux, ces trois sites accueilleront une pluralité d’épreuves.

Visuel du Staples Center (Crédits – LA 2028)

Pour le premier, le Staples Center, la capacité et la renommée de l’enceinte ont conduit les organisateurs à prévoir le déroulement de la phase finale du tournoi olympique de basketball et du tournoi paralympique de basket-fauteuil.

Visuel du Los Angeles Convention Center (Crédits – LA 2028)

Pour le second – qui doit prochainement connaître une profonde rénovation – des disciplines olympiques et paralympiques devraient s’y établir : escrime, taekwondo, boxe, tennis de table, basketball (Jeux Olympiques), boccia, goalball, escrime-fauteuil et rugby-fauteuil (Jeux Paralympiques).

Visuel du Long Beach Sports Park (Crédits – LA 2028)

Pour le troisième site, les organisateurs envisagent la mobilisation du Long Beach Convention Center et des terrains adjacents pour l’accueil des épreuves de handball, de BMX, de water-polo, de natation en eau libre, du triathlon et de voile lors des Jeux Olympiques et du triathlon lors des Jeux Paralympiques.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.