Le CIO nomme Rebecca Lowell Edwards au poste de Directrice de la Communication Stratégique

Ce jeudi, le Comité International Olympique (CIO) a fait savoir qu’il allait prochainement s’entourer d’une Directrice de la Communication Stratégique.

A ce poste nouvellement instauré, Rebecca Lowell Edwards – qui pratique régulièrement de l’aviron – occupera un rôle majeur au sein de l’institution de Lausanne (Suisse) et ce, au moment où cette dernière se trouve confrontée à une défiance forte, avec la procédure pour l’élection de la Ville Hôte des JO 2024 qui se déroule désormais en présence de deux concurrentes.

(Crédits – Rebecca Lowell Edwards / CIO)

Titulaire d’un diplôme en Relations Internationales de l’Université de Georgetown (Washington District of Columbia), Rebecca Lowell Edwards a fait ses armes auprès de l’agence Dow Jones avant de rejoindre le Wall Street Journal en qualité de journaliste puis de Responsable du marketing.

A la suite des expériences professionnelles précitées, Rebecca Lowell Edwards a intégré l’agence de conseil en relations publiques Ruder Finn, puis a débuté son parcours au sein de General Electric (GE) en 2010.

Au sein de cette entreprise – cofondatrice et détentrice jusqu’à il y a quelques années d’une part importante de la chaîne de télévision NBC – celle qui est également titulaire d’un Master en Administration des Entreprises, a occupé les fonctions de Responsable de la Communication (2010-2013) avant de devenir Chef de la Communication de la filiale GE Oil & Gas à Londres (Royaume-Uni).

Depuis septembre dernier, Rebecca Lowell Edwards occupait le poste de Chef de la Communication de GE Africa.

« Elle apportera avec elle une considérable expérience de la communication d’entreprise, ainsi qu’une vraie passion pour le sport.

Le CIO s’appuiera sur ses connaissances en termes de communication stratégique pour promouvoir sa mission, sa vision et ses valeurs auprès du public » a indiqué Christophe De Kepper, Directeur Général du CIO, à la suite de la nomination de Rebecca Lowell Edwards.

Les mots employés par cet homme fort du Château de Vidy ne sont sans doute pas un hasard.

A l’heure où le CIO et son Président Thomas Bach doivent affronter une crise de confiance, il apparaissait nécessaire de revoir la stratégie de communication de l’institution plus que centenaire, une institution régulièrement pointée du doigt pour son manque de transparence.

En conjuguant l’Agenda 2020 du Mouvement Olympique avec la nomination de Rebecca Lowell Edwards, le CIO espère donc regagner le crédit qu’il a peu à peu perdu au cours des dernières années auprès du grand public mais aussi – et cela est essentiel – auprès de potentielles Villes Candidates.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s