JO 2024 : La Région Occitanie entend profiter de la dynamique offerte par la candidature de Paris

Ce vendredi, une délégation de la candidature olympique et paralympique de Paris 2024 s’est rendue à Toulouse, poursuivant ainsi la tournée des grandes métropoles françaises débutée en fin d’année 2016.

Autour de Bernard Lapasset, coprésident de Paris 2024, plusieurs sportifs avaient fait le déplacement afin de rendre visite aux élèves d’une école puis d’intervenir devant les acteurs économiques et sportifs régionaux. Une séquence sportive a ensuite été organisée avec la visite des installations du Toulouse Football Club (TFC) et du Stade Toulousain.

La journée a par ailleurs été marquée par une phase d’entretiens en présence de Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, puis de Carole Delga, Présidente du Conseil Régional d’Occitanie / Pyrénées-Méditerranée.

De gauche à droite, Emmeline Ndongue, Bernard Lapasset, Carole Delga, Yoann Miangué et Kamel Chibli (Crédits - Carole Delga / Page Facebook)
De gauche à droite, David Smétanine, Emmeline Ndongue, Bernard Lapasset, Carole Delga, Yoann Miangué et Kamel Chibli (Crédits – Carole Delga / Page Facebook)

Depuis l’Hôtel de Région de Toulouse, Carole Delga et Kamel Chibli, vice-Président de la Région en charge de l’éducation, de la jeunesse et du sport, ont accueilli la délégation de Paris 2024 pour assurer cette dernière du soutien et de la mobilisation des services régionaux.

L’ancienne Secrétaire d’État au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’Économie sociale et solidaire (2014-2015), a profité de cette rencontre pour rappeler l’expérience de la Région dans l’accueil d’événements, mais aussi la qualité des infrastructures dédiées à la formation et à l’entraînement des sportifs.

« Nous avons en Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, tous les atouts pour accueillir les athlètes des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Je pense bien sûr à Toulouse au Stadium, qui a accueilli l’été dernier quatre matchs de l’Euro 2016, et aux Centres de Ressources d’Expertise et de Performance Sportive (CREPS) de Toulouse et de Montpellier.

Mais nous avons aussi au Centre National d’Entraînement en Altitude (CNEA) de Font-Romeu, un pôle de référence mondiale pour l’entraînement en altitude.

Au total, 250 médaillés olympiques ont fréquenté le site l’année de leur médaille ; c’est dire le potentiel de ces sites d’entraînement d’exception » a notamment affirmé la Présidente de Région sur sa page Facebook.

La qualité du site de Font-Romeu avait déjà donné lieu à un commentaire en lien avec l’ambition olympique et paralympique de Paris 2024.

Dans une interview donnée à « La Dépêche » ce vendredi, Bernard Lapasset a laissé entendre qu’en cas de succès de la candidature de Paris 2024, Font-Romeu pourrait constituer une base arrière pour des délégations nationales soucieuses de parfaire leur entraînement.

« Accueillir des événements internationaux crée un impact qui va au-delà de la seule enceinte sportive concernée.

A ce titre, Font-Romeu pourrait héberger des délégations étrangères lors de leur phase de préparation.

C’est tout un territoire qui se mobilise et bénéficie des retombées. Cela génère de l’activité économique et offre une exposition internationale incomparable » a ainsi estimé l’ancien Président de World Rugby.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s