JO 2024 : Logement et transports au cœur des préoccupations de Paris et de la Région Île-de-France

En marge de la visite des futurs sites des Jeux de Tokyo 2020, Anne Hidalgo et Valérie Pécresse se sont exprimés hier soir sur les atouts de l’organisation nippone ainsi que sur la candidature de Paris 2024.

La Maire de Paris et la Présidente de la Région Île-de-France – qui ont effectué un voyage commun au Japon – étaient en effet les invités de Ruth Elkrief sur BFMTV.

Anne Hidalgo et Valérie Pécresse (Crédits - Compte Twitter de Valérie Pécresse)
Anne Hidalgo et Valérie Pécresse (Crédits – Compte Twitter de Valérie Pécresse)

Anne Hidalgo a notamment abordé la question du logement et la nécessité de travailler étroitement entre les parties prenantes afin de mener à bien la localisation et, le cas échéant, l’installation du Village des Athlètes.

Pour la Maire socialiste de la capitale, « ce que nous avons vu ce matin, c’est par exemple un travail très poussé sur le choix du Village Olympique et l’héritage qu’il va laisser en ce qui concerne le logement. D’ailleurs, il y a des similitudes entre le choix de Tokyo et celui que nous avons fait sur la Seine-Saint-Denis avec l’implantation éventuelle du Village à Pleyel-L’Île-Saint-Denis.

Il y a également des choses très intéressantes sur le partenariat public-privé qui permet de soutenir, tout en restant dans une lecture budgétaire qui doit être celle de la sobriété. Ils ont renoncé à la construction d’un Stade Olympique qui était très coûteux, et on ne peut que les en féliciter ».

Pour sa part, Valérie Pécresse a évoqué un thème qui lui tient à cœur – et sur lequel elle avait eu l’occasion de s’exprimer dans le cadre des élections régionales en 2015 -, à savoir la problématique des transports.

« Au cours de nos discussions avec le Gouverneur de Tokyo, on a perçu le fait que l’État japonais se déchargeait complètement du dossier olympique sur la Métropole.

Aujourd’hui, dans notre cas, nous avons besoin que l’État s’engage très fortement, et notamment sur la question des infrastructures de transports. Je crois qu’avec Anne Hidalgo, nous aurons l’occasion de venir porter ce message au plus haut niveau de l’État » a notamment affirmé l’élue Les Républicains.

Dans le cadre de la candidature de Paris, l’État a récemment acté sa participation à hauteur de 10 millions d’euros, soit la même enveloppe que la Ville de Paris et la Région Île-de-France.

Mais l’État a aussi vu plus loin, en donnant le coup d’envoi pour la réalisation du projet CDG Express qui doit permettre de relier la capitale avec l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Le 19 février dernier, une ordonnance a ainsi été publiée en ce sens dans le Journal Officiel (JO).

Ce texte – qui s’inscrit dans la stratégie de développement du Grand Paris Express – prévoit la réalisation du vaste projet d’ici 2023, soit un an avant l’ouverture des Jeux Olympiques et Paralympiques, si bien sûr Paris obtient l’organisation de cet événement de premier plan.

Anne Hidalgo s'exprimant devant les membres de l'Assemblée Métropolitaine de Tokyo (Crédits - Compte Twitter de Anne Hidalgo)
Anne Hidalgo s’exprimant devant les membres de l’Assemblée Métropolitaine de Tokyo (Crédits – Compte Twitter de Anne Hidalgo)

Outre la question des transports, la visite des deux responsables franciliennes a aussi eu pour objectif de soutenir l’activité touristique de la région-capitale, en baisse depuis les attentats du 13 novembre 2015.

Pour cela, Anne Hidalgo et Valérie Pécresse ont eu l’occasion d’échanger avec les agences touristiques nippones ainsi que devant des entreprises et des représentants du secteur.

La Maire de Paris a aussi eu l’honneur d’intervenir devant les membres de l’Assemblée Métropolitaine de Tokyo, un privilège rare pour une personnalité étrangère. Anne Hidalgo est en effet la seconde personnalité à s’être exprimée devant cette Assemblée, après le Maire de Londres, Boris Johnson.

A l’issue de cette intervention, Anne Hidalgo a présidé une brève cérémonie afin de décoré Yoichi Masuzoe, Gouverneur de Tokyo, du grade de Commandeur de la Légion d’Honneur.

Remise de la Légion d'honneur au Gouverneur de Tokyo (Crédits - Compte Twitter de Yoichi Masuzoe)
Remise de la Légion d’honneur au Gouverneur de Tokyo (Crédits – Compte Twitter de Yoichi Masuzoe)

La visite conjointe de ce début de semaine devrait en tous cas être suivie d’autres initiatives similaires au cours des prochains mois. Ce sera ainsi l’occasion de démontrer l’unité des responsables politiques franciliens derrière la candidature olympique et paralympique de Paris.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s