JO 2024 : Paris s’affirme peu à peu sur les réseaux sociaux

Lancée il y a tout juste un mois, à l’aide d’un tweet du Mouvement sportif français, la candidature olympique et paralympique de Paris 2024 commence peu à peu à tisser sa toile sur les réseaux sociaux.

Ainsi, plus de 11 700 followers suivent déjà la candidature tricolore sur Twitter et près de 6 300 personnes font de même sur Facebook.

Page officielle sur Twitter (Crédits - Capture d'écran / Sport & Société)
Page officielle sur Twitter (Crédits – Capture d’écran / Sport & Société)
Page officielle sur Facebook (Crédits - Capture d'écran / Sport & Société)
Page officielle sur Facebook (Crédits – Capture d’écran / Sport & Société)

Outre ces deux mastodontes des réseaux sociaux, Paris 2024 a également fait son apparition aujourd’hui sur une troisième plate-forme, très populaire chez les jeunes – cœur de cible de la candidature française -, à savoir Instagram.

Tweet publié aujourd'hui par la candidature de Paris 2024 afin d'annoncer et de promouvoir son arrivée sur Instagram (Crédits - Capture d'écran / Sport & Société)
Tweet publié aujourd’hui par la candidature de Paris 2024 afin d’annoncer et de promouvoir son arrivée sur Instagram (Crédits – Capture d’écran / Sport & Société)

La rentrée de septembre et le dépôt officiel de la candidature devraient permettre d’accroître encore davantage la visibilité et la portée de la candidature francilienne, notamment à l’occasion du grand week-end de mobilisation du 25 au 27 septembre.

Seule autre ville déclarée* possédant des comptes sur les réseaux sociaux, Boston (États-Unis) devance pour l’heure la capitale française avec plus de 17 500 mentions « J’aime » sur Facebook, plus de 19 100 followers sur Twitter et près de 3 100 abonnés sur Instagram.

Mais il faut dire que la ville du Massachusetts est entrée dans la course relativement tôt, d’autant plus si l’on considère la phase de pré-candidature courant 2013.

A cette période, Boston 2024 était déjà présent sur les réseaux sociaux et n’a fait que développer judicieusement sa présence, notamment dans l’optique de surpasser ses rivales à l’investiture américaine.

Évolution de la candidature de Boston 2024 sur les réseaux sociaux entre octobre 2014 et janvier 2015 (Crédits - Boston 2024)
Évolution de la candidature de Boston 2024 sur les réseaux sociaux entre octobre 2014 et janvier 2015 (Crédits – Boston 2024)

Les réseaux sociaux occupent en tous cas une place croissante dans le débat autour des candidatures olympiques. Cela fut en particulier le cas lors du processus de sélection de la Ville Hôte des JO 2020 où les trois concurrentes en lice (Madrid, Tokyo et Istanbul) s’étaient démenées pour prendre l’avantage sur la toile.

Depuis, les Villes Candidates pour les Jeux d’hiver de 2022 se sont elles-aussi mobilisées – d’abord Pékin (Chine) puis Almaty (Kazakhstan) – sur les réseaux sociaux et Hambourg 2024 a récemment organisé un débat autour de cette thématique.

Mais si les réseaux sociaux sont importants pour les villes intéressées par l’accueil des JO, ils sont aussi un terrain particulièrement fertile pour les groupes d’opposants. La candidature de Munich 2022 (Allemagne) en a fait les frais il y a quelques mois et celle de Boston 2024 a été soumise à une forte opposition avant même sa sélection par le Comité Olympique des États-Unis (USOC), début 2015.

* Hambourg 2024 est également représentée sur les réseaux sociaux mais au travers de plusieurs groupes de partisans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.