JO 2024 : La candidature de Boston soumise à un audit indépendant

Les principaux dirigeants de l’État du Massachusetts ont décidé de prendre les choses en main et ont annoncé ce lundi avoir demandé la réalisation d’un audit indépendant afin de connaître l’impact économique et financier du projet olympique de Boston (États-Unis).

Cette décision signera-t-elle l’arrêt de la candidature ?

Les prochains mois seront déterminants, puisque les conclusions de l’audit doivent être publiées d’ici la mi-août 2015, soit un mois à peine avant la date limite du dépôt des candidatures auprès du Comité International Olympique (CIO).

Le Gouverneur de l’État, Charlie Baker (Républicain), le Président de la Chambre des Représentants du Massachusetts, Robert DeLeo (Démocrate) et le Président du Sénat du Massachusetts, Stan Rosenberg (Démocrate), ont confié la délicate mission au cabinet indépendant « The Brattle Group ».

De gauche à droite, Charlie Baker, Stan Rosenberg et Robert DeLeo (Crédits - MassLive / AP Photo / Steven Senne)
De gauche à droite, Charlie Baker, Stan Rosenberg et Robert DeLeo (Crédits – MassLive / AP Photo / Steven Senne)

Ce dernier, qui devrait disposer d’un budget de 250 000 dollars (près de 225 000 euros), précise dans un communiqué publié sur son site officiel, que l’étude « évaluera les aspects du projet olympique relatifs au financement, aux infrastructures, aux impacts économiques et à la participation des contribuables du Massachusetts.

The Brattle Group sera assisté dans cette tâche par le groupe d’experts financiers, Floyd Advisory LLC ».

La réalisation de cet audit constitue en tous cas une nouvelle épreuve pour la candidature olympique de Boston et ce, après plusieurs mois difficiles, marqués successivement par des sondages en berne, des critiques fortes au sein de la population, le scepticisme de la classe politique régionale, des changements importants au sein du Comité de Candidature et même l’évocation d’un plan B avec le possible remplacement de la candidature par celle de Los Angeles (Californie)

Pour le Président du Sénat du Massachusetts, « amener les Jeux Olympiques dans l’État est une entreprise extrêmement complexe et nous devons en ce sens rester vigilants pour protéger les contribuables ».

(Crédits - Boston 2024)
(Crédits – Boston 2024)

Car il s’agit bien du point le plus sensible de la candidature de Boston : quelle sera la part de financement public pour mener à bien le projet et quel impact ce financement aura-t-il auprès de la population ?

Deux questions fondamentales auxquelles devra donc répondre l’audit indépendant.

En février 2014, les conclusions de l’étude de faisabilité concernant la candidature de Boston 2024, avaient reconnu la capacité de la ville à organiser de grands événements, mais avaient toutefois souligner la « tâche monumentale » que pouvait représenter l’accueil des JO.

La question financière était alors déjà au cœur des préoccupations.

10 pensées

  1. Si l’audit est positif, cela ne signifie pas que l’opposition va désarmer. Donc Boston 2024 devra continuer à batailler.
    Si l’audit est négatif, il est presque certain que le projet de candidature de Boston va être abandonné. Dans ce cas, que va décider l’USOC : continuer à candidater ou non. Personnellement, je ne pense pas que l’USOC va le faire. Mais cet épisode pourrait être pire que l’échec de Chicago 2016.

    J'aime

    1. Si l’audit est favorable, il est en effet certain que l’opposition structurée depuis plusieurs mois – souvenons-nous des interventions et manifestations en marge des réunions de l’USOC – va poursuivre sa mobilisation sur le terrain et sur Internet.

      Si l’audit n’est pas favorable, le sort de Boston sera scellé, c’est une quasi-certitude. Mais au regard de l’échéance entre la livraison de l’audit – mi-août – et le dépôt des candidatures au CIO – mi-septembre – comment peut-on imaginer une option alternative, un plan B de l’USOC ? C’est impensable, notamment au regard de la préparation à avoir et ce, même si Los Angeles se prépare comme certains semblent le souhaiter.

      Effectivement, l’impact sera bien supérieur à celui de la défaite de Chicago 2016, car cette fois-ci, l’USOC ne serait même pas candidat. Envisager ensuite une candidature pour 2028 serait en outre assez délicat…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.