JO 2024 : Budapest dans les starting-blocks

Soucieuse de s’affirmer comme l’une des nouvelles capitales mondiales du sport, Budapest (Hongrie) multiplie les projets.

La capitale hongroise, hôte des Championnats du Monde d’escrime puis de lutte en 2013, sera prochainement organisatrice des Mondiaux de natation en 2021. Pour l’occasion, Budapest a récemment décidé de construire un nouveau Centre Aquatique moderne et fonctionnel, capable d’accueillir les plus grands rendez-vous de la discipline en présence de 19 000 spectateurs.

Outre ce projet d’envergure, les autorités sportives et politiques de Hongrie ont dévoilé dans le courant de l’été, les plans du futur Stade National. Ce dernier sera érigé en lieu et place de l’actuel Puskas Stadion et disposera notamment de 68 000 places ainsi que d’une piste d’athlétisme située au dessus des tribunes.

Budapest - vue extérieure du futur Centre Aquatique

Depuis quelques années, ce sont des dizaines de projets de salles, d’arenas et de stades qui ont émergé en Hongrie et en particulier à Budapest. Un développement sportif conséquent qui n’est pas sans rappeler la frénésie turque des dernières années. En soutien aux candidatures olympiques successives d’Istanbul, les autorités avaient porté plusieurs projets et continuent encore d’investir massivement dans l’aménagement d’enceintes sportives en mesure d’organiser des grands événements internationaux.

Comme l’a récemment reconnu Zsigmond Nagy, directeur des relations internationales au sein du Comité Olympique de Hongrie, « le Comité a été restructuré et a intégré les différentes réformes sportives afin d’être prêt à relever de nouveaux défis.

De fait, et sur la base de notre volonté d’accueillir la Famille olympique dans notre pays, une candidature pour 2024 ne semble pas lointaine.

Le gouvernement conduit par le Premier Ministre Viktor Orban a déclaré le sport comme un secteur stratégique de la Hongrie pour le bien-être des citoyens ».

Souvent critiqué pour son autoritarisme et son ambition politique, Vikor Orban semble utiliser le sport – et en particulier l’idée d’une candidature olympique – pour assoir son emprise sur la vie politique hongroise. Une manœuvre  similaire à celle entreprise par les autorités politiques au Kazakhstan (candidature hivernale d’Almaty 2022) ou encore en Azerbaïdjan (possible candidature estivale de Bakou pour 2024).

Dans ces deux pays, les projets sportifs fleurissent mois après mois et contribuent à dessiner une politique d’investissements massifs pour pouvoir prétendre à l’organisation des plus grandes compétitions sportives mondiales.

Budapest - vue intérieure du futur Centre Aquatique

Pour Schmitt Pál, Président d’honneur du Comité Olympique de Hongrie et membre du Comité International Olympique (CIO), « il y a encore beaucoup d’eau qui coulera dans le Danube avant que Budapest ne parvienne à accueillir les Jeux mais nous en sommes capables ».

Une manière de freiner l’enthousiasme actuel. Une candidature aux JO 2024 ne serait en définitive qu’une sorte de répétition générale avant un puissant concept pour 2028. Une année qui risque bien d’attirer plusieurs nations qui veulent incarner, « les nouveaux mondes ».

En juillet dernier, Zsolt Borkai, Président du Comité Olympique hongrois, avait estimé que « si nous tirons tous dans le même sens, Budapest peut être en capacité de présenter une demande concurrentielle crédible pour accueillir les Jeux Olympiques d’été de 2028.

Il s’agit d’un défi majeur, impliquant la construction de plusieurs complexes sportifs et d’installations appropriées pour le déplacement des spectateurs ».

Illustrations : Parmi les premières nations européennes en natation, la Hongrie disposera bientôt d’un nouveau Centre Aquatique moderne et fonctionnel (Crédits – DailyNewsHungary)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.