JO 2026 : Première réunion de travail du Comité exploratoire d’Anchorage

Fin juin, la Ville d’Anchorage (Alaska / États-Unis) avait officiellement instauré un Comité exploratoire afin d’étudier la faisabilité d’une troisième candidature olympique, après les tentatives infructueuses de 1992 et 1994.

Pour tenter de ramener les Jeux d’hiver aux États-Unis, la cité dirigée par Dan Sullivan, a fait appel à plusieurs personnalités du sport, de l’économie et de la vie politique locale, parmi lesquelles Rick Nerland, ex-directeur de la candidature d’Anchorage aux JO 1994.

Son expérience sera sans nul doute d’une aide précieuse pour les autres membres du Comité exploratoire.

Ses derniers se sont réunis pour la première fois le 15 août dernier et devront analyser toutes les conséquences que pourraient avoir les Jeux Olympiques sur la région d’Anchorage mais aussi et surtout, les capacités de la ville à supporter une telle organisation.

Dan Sullivan a affirmé être « très excité à l’idée que la ville puisse représenter une fois de plus les États-Unis dans la course aux JO d’hiver.

Je tiens à remercier tous les membres du Comité exploratoire pour leur enthousiasme et leur engagement dans ce projet ».

De l’enthousiasme, il en faudra, surtout lorsque l’on sait que le Comité Olympique des États-Unis a décidé d’écarter une éventuelle candidature pour les JO d’hiver de 2022 et ce, afin de maximiser les chances d’obtenir l’organisation des Jeux d’été de 2024.

19 pensées

  1. Je ne suis pas persuadé du bien fondé de cette « candidature ». Anchorage, ville du bout du monde, dans une région pas très excitante…d’une part, l’usoc mise vraiment sur 2024, d’autre part si une candidature hivernale est lancée et bien une ville comme Denver est beaucoup plus attirante! A mon avis

    J'aime

    1. Les prochains mois seront sans doute déterminants pour la suite à donner à cette candidature.

      En effet, l’USOC mise grandement sur les JO d’été 2024 et si les chances de victoire sont suffisamment importantes, le Comité misera entièrement sur cette option là, écartant de fait, toute idée de candidature pour 2026.

      J'aime

    2. Je suis d’accord sur le fait que ce n’est pas forcement LA région où j’irai… Même ci cela ne fait aucun doute que des JO d’hiver y seraient + pertinent que des JO d’été, et que ça reste les USA, les gens connaissent peu de choses sur l’Etat… Mis à part les Américains et les Canadiens, peu de spectateurs s’y rendraient, car d’un point de vue touristique, c’est peu attrayant…

      De même d’un point de vue plus médiatique, ces Jeux seraient probablement peu regardé en Europe, vu le décalage horaire important avec l’Alaska… Même si ça n’a pas la raison la plus gênante, cela aura peut-être un impact sur la décision…

      Et il y a tant d’autres villes américaines plus faciles d’accès et resplendissantes, qui attirerait beaucoup plus de monde (en contrepartie, qui a déjà entendu parlé d’Anchorage, si ce n’est pour ces candidatures olympiques ?)… Je pense que USA et Canada ont une carte à jouer pour 2024 et 2026 (rien n’empêche que le continent n’ait les deux, ça arrive souvent d’ailleurs !), vu que ces pays n’ont pas eu les JO depuis un certain temps (sauf Vancouver 2010)…

      J'aime

      1. Depuis 1996 pour les Jeux d’été (Atlanta), d’où la priorité posée par l’USOC pour les JO 2024 et 2002 pour les Jeux d’hiver (Salt Lake City). Cette dernière pourrait d’ailleurs candidater pour les JO 2026, histoire de se rappeler au bon souvenir du CIO et surtout, tenter de faire oublier le scandale de l’édition 2002…

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.