JO 2022 : Le Comité Olympique des Etats-Unis ne présentera pas de candidature

La course pour l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2022 pourrait bien être exclusivement européenne.

En effet, l’Asie ayant obtenu les Jeux d’hiver de 2018 avec PyeongChang (Corée du Sud), et le Canada, les JO 2010 avec Vancouver, il ne reste que deux possibilités, au regard des conditions particulières d’accueil des Jeux d’hiver : un pays d’Europe – même si la proximité avec les prochains JO de Sotchi 2014 (Russie) est évidente – ou les États-Unis.

Or, le Comité Olympique des États-Unis a fait savoir qu’il concentrait ses efforts sur l’Olympiade de 2024 et les Jeux d’hiver 2026.

Comme l’a indiqué Mark Jones, porte-parole de l’USOC, « nous sommes en train de discuter d’une potentielle candidature olympique pour 2024, avec diverses villes à travers le pays ».

L’enjeu est de taille pour les États-Unis : avec deux candidatures infructueuses (New York 2012 et Chicago 2016), le pays de l’Oncle Sam n’a plus organisé les Jeux d’été depuis l’édition 1996 à Atlanta (Géorgie).

Concernant les JO d’hiver de 2026 cette fois, le processus interne ne démarrera que dans quelques années, mais d’ores et déjà, trois villes sont susceptibles de présenter une candidature hivernale auprès de l’USOC : Denver (Colorado), Salt Lake City (Utah) et Anchorage (Alaska).

Pour la première, des estimations avaient été réalisées en 2012 et prévoyaient une dépense de 45 millions de dollars pour la candidature et un investissement d’environ 1,5 milliard de dollars pour l’accueil des Jeux.

Denver n’en est pas à son coup d’essai : désignée organisatrice pour les Jeux d’hiver 1976, la ville avait été contrainte de se retirer dès 1972, après le vote hostile de la population locale, qui ne voyait pas d’un bon œil les dépenses importantes engendrées par l’événement sportif.

Le Comité International Olympique (CIO) avait alors fait appel à Innsbruck (Autriche) pour palier à ce désistement.

Pour la seconde, hôte des Jeux d’hiver 2002, les installations héritées de l’événement sportif seraient au cœur du nouveau projet, même si de nouveaux équipements devraient être aménagés en complément.

Pour la troisième enfin, les Jeux Olympiques lui ont échappé à deux reprises : face à Albertville pour 1992 et Lillehammer (Norvège) pour 1994. Une nouvelle candidature pourrait donc permettre de relancer le rêve olympique en Alaska.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s