Milan-Cortina 2026 : Une convention à 80 M€ pour supprimer 19 passages à niveau

La perspective des Jeux d’hiver de Milan-Cortina 2026 offre l’opportunité aux pouvoirs publics d’engager de grands travaux d’infrastructures, notamment dans le domaine ferroviaire et ce, afin d’améliorer l’accessibilité des zones montagneuses. Dans la Province de Sondrio, en Lombardie, une convention a d’ailleurs été signée cet été pour permettre à terme la suppression de 19 passages à niveau.

(Crédits – Daniele Donadelli / Flickr)

Dans le Nord de l’Italie, les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2026 vont conduire à la mise en œuvre d’importantes opérations dans le domaine des transports, tant au niveau des axes routiers et autoroutiers, que du réseau ferroviaire.

Aussi, alors que le gouvernement italien a récemment porté sa contribution pour la modernisation des infrastructures à 1,9 milliard d’euros – grâce à une rallonge budgétaire de 400 millions d’euros accordée au début du mois d’août – les chantiers vont pouvoir se mettre en place par échelonnement d’ici 2026. Ces derniers auront pour finalité d’améliorer l’accessibilité des territoires de montagne, en diminuant le temps de trajet et en modernisant les dessertes.

Parmi les chantiers annoncés, la Province de Sondrio – où se trouvent les communes de Bormio et Livigno qui accueilleront des épreuves dans quatre ans – va notamment pouvoir bénéficier de la suppression de quelques 19 passages sur la liaison Colico / Tirano.

Fruit de discussions menées avec les autorités compétentes depuis deux ans, et ayant en particulier permis l’établissement d’une étude de faisabilité sur l’ensemble des passages à niveau existants, soit une cinquantaine, une convention a été signée en ce sens dans le courant de l’été.

Pour mener à bien les travaux de suppression et de remplacement des passages à niveau par des solutions plus adaptées dès 2023 et jusqu’en 2026, les parties au projet se sont accordées sur un investissement global de plus de 80 millions d’euros.

Dans le détail, 66 millions d’euros proviendront de l’État italien, via la conséquente enveloppe budgétaire énoncée précédemment, 2 millions d’euros seront apportés conjointement par la Région de Lombardie et la Province de Sondrio, et enfin plus de 12 millions d’euros viendront de la société ferroviaire transalpine Rete Ferroviaria Italiana SpA (RFI), sachant que cette dernière consentira un effort de 670 000 euros par passage à niveau supprimé.

Laisser un commentaire