JO 2030 : Large adhésion populaire pour le projet de Salt Lake City

Sélectionnée en fin d’année dernière par le Comité Olympique des États-Unis (USOC) pour être, le cas échéant et sans doute pour 2030, candidate à de prochains Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver, la ville de Salt Lake City (Utah), dispose de multiples atouts.

Outre l’existence de nombreux sites de compétitions – pour la majeure partie directement hérités de l’organisation des JO 2002 – Salt Lake City bénéficie aussi de l’appui institutionnel indispensable à toute candidature de cette envergure et peut également se targuer d’une puissante adhésion de la population derrière son projet.

(Crédits – Utah Olympic Legacy Foundation)

Ainsi, comme le révèle un sondage récemment mené auprès des citoyens de l’Utah, ces derniers soutiennent massivement le principe d’une candidature.

Menée par Dan Jones & Associates pour le compte de UtahPolicy, cette enquête* démontre que 87% des citoyens de l’État se déclarent favorables – à des degrés divers – à la tenue des Jeux dans la région de Salt Lake City. Dans le même temps, seuls 11% des sondés se disent opposés à cette éventualité, quant 2% indiquent n’avoir pas d’opinion sur le sujet.

Au-delà de ces données, le sondage révèle par ailleurs que le soutien populaire au projet olympique et paralympique dépasse les clivages politiques, religieux et est un élément constaté dans chaque catégorie d’âges.

La démonstration de cette forte adhésion populaire intervient quelques semaines après la visite d’une délégation de l’USOC dans l’Utah, au moment-même où la région de Salt Lake City accueillait plusieurs événements sportifs d’ampleur, parmi lesquels une étape de la Coupe du Monde de Biathlon.

En 2014, une précédente enquête déjà réalisée par Dan Jones & Associates, mais pour le compte de la David Eccles School of Business de l’Université de l’Utah, avait fait mention d’un taux de soutien de 82% parmi les citoyens de l’Etat.

Le sondage d’alors avait en outre indiqué que 92% des habitants percevaient les Jeux de 2002 comme ayant été bénéfiques pour le développement de leur territoire.

(Crédits – Utah Sports Commission)

Si les équipements sportifs sont l’une des forces du dossier de Salt Lake City, ce dernier envisage tout de même de mobiliser au moins 15 millions de dollars pour assurer tout à la fois la rénovation d’infrastructures et la promotion de candidatures à l’organisation de manifestations sportives au cours des années à venir.

Avec l’appui institutionnel – et sans doute avec le soutien du Sénateur Mitt Romney, ancien Président du Comité d’Organisation des JO 2002 – le projet pourrait rapidement s’installer comme une évidence dans les sphères olympiques, à l’heure où les défections sont légions malgré les engagements du Comité International Olympique (CIO).

Dans le cas d’une candidature aux JO 2030, Salt Lake City se retrouverait potentiellement en concurrence avec les projets de Sapporo (Japon) et Barcelone (Espagne), deux villes d’ores et déjà intéressées par l’échéance à venir et ce, en attendant les déclarations d’intention d’autres cités.

* Sondage mené auprès de 882 adultes du 03 au 15 janvier 2019 ; marge d’erreur de plus ou moins 3,4 points.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.