LA 2028 : Le Banc of California Stadium prend forme

Dans le cadre de sa candidature pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été, Los Angeles (États-Unis) avait fait de son haut niveau d’équipements existants ou temporaires (97%), l’un des arguments-clés de son dispositif.

En effet, aucun nouveau site pérenne n’est prévu spécifiquement pour les Jeux, et les trois seules installations permanentes mentionnées par la candidature de la « Cité des Anges », font d’ores et déjà l’objet de travaux ou de financements de la part du secteur privé.

Carte du dispositif olympique de Los Angeles (Crédits – LA 2028)

De fait, le futur Inglewood Stadium servira de cadre aux Cérémonies d’ouverture et de clôture des Jeux de 2028 ainsi qu’aux compétitions de tir-à-l’arc. En cours de construction pour un montant global de 2,6 milliards de dollars (2,13 milliards d’euros), le vaste équipement doit être livré en 2020 et ce, afin d’être opérationnel pour l’accueil du Super Bowl en février 2021. Concernant le futur Centre International de Radio et de Télévision (CIRTV), la construction est acquise et devrait avoir lieu d’ici 2022 à l’initiative de NBC Universal. Après les Jeux, le site doit en effet permettre à la puissante entreprise de disposer de locaux d’enregistrement et d’espaces administratifs supplémentaires.

Outre ces deux équipements d’importance, le nouvel écrin du Los Angeles Football Club (LAFC) fait également partie des installations prévues indépendamment des JO et dont l’édification se fonde sur l’apport de financements privés.

Les travaux de cette enceinte, débutés à l’été 2016 en présence du Maire de Los Angeles, Eric Garcetti, doivent s’achever dans les semaines à venir pour un coût global de 350 millions de dollars (286,37 millions d’euros).

Ces jours-ci, le Maire de la « Cité des Anges » et les réseaux sociaux du Comité de Los Angeles 2028 ont d’ailleurs rappelé le compte à rebours des J-100 avant l’ouverture du nouveau stade, le premier de plein air bâti à Los Angeles depuis le Dodger Stadium en 1962.

Pour garantir un maximum de confort aux spectateurs et aux joueurs, les matériaux de construction du stade et la planification du projet ont été élaborés en tenant compte des critères de durabilité. Le stade disposera en ce sens de la certification LEED Silver et proposera aux spectateurs divers services – restaurants, vaste esplanade arborée, proximité avec l’Expo Line du métro – et une variété de places de stationnement, avec par exemple, 5% de places de parking équipées de bornes de recharge pour les véhicules électriques et 440 places pour les vélos dans le cadre d’un parking couvert situé en dessous des tribunes du stade.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La pelouse plantée sur le terrain sera par ailleurs choisie pour être résistante aux conditions climatiques et aux aléas du jeu, tandis que la toiture des tribunes sera équipée de panneaux solaires afin de satisfaire aux besoins énergétiques de l’enceinte.

A son ouverture au printemps, le LAFC disposera donc d’une arène flambant neuve d’une capacité de 22 000 places. Mais si la franchise de Major League Soccer (MLS) sera résidente du stade dès le printemps, elle devra néanmoins céder sa place, le temps des Jeux d’été de 2028.

Ainsi, le Banc of California Stadium a été proposé par LA 2028 pour abriter une partie des matchs préliminaires du tournoi olympique de football. Initialement pourtant, un tout autre choix avait été fait pour cet équipement.

Visuel de la pré-candidature de LA 2024 avec le Downtown Cluster comprenant, au premier plan, le Centre Aquatique, et au second plan, le Stade Olympique (Crédits – LA 2024)

Les premiers documents officiels, publiés en 2014, avaient en effet évoqué la perspective d’utiliser le LAFC Stadium comme un Centre Aquatique temporaire (illustration ci-dessus) et ce, afin d’assurer l’organisation des épreuves de natation, de natation synchronisée et de plongeon, tout en permettant de réaliser des économies non-négligeables pour le projet.

Un autre site a depuis été intégré au projet olympique et paralympique de Los Angeles. Construit sur l’emplacement du Dedeaux Field – un stade de baseball – l’équipement sera temporaire, non couvert par une toiture et disposera de 22 000 sièges.

L’emplacement de l’USC Dedeaux Field choisi pour abriter le Centre Aquatique des Jeux (Crédits – LA 2028)

Qu’il s’agisse de ce site ou de celui du LAFC Stadium, les deux équipements feront partie intégrante du cluster du Parc des Sports du Centre-ville, au même titre que plusieurs installations majeures : le Memorial Coliseum, le Galen Center, le Microsoft Theater, le Staples Center, le Centre des Congrès de Los Angeles, mais aussi le parvis de l’Hôtel de Ville, le Village des Médias, le Centre Principal de Presse, sans oublier les hôtels réservés pour la Famille olympique.

Avec pas moins de huit sites sportifs, le Parc des Sports du Centre-ville sera le principal noyau du dispositif de LA 2028, devant les trois autres clustersParc des Sports de South Bay, Parc des Sports de la Vallée, et Parc des Sports de Long Beach – et les sites annexes (Lac Perris, etc…).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.