JO 2024 : Les Régions de France apportent leur soutien à la candidature de Paris

En juin 2016, l’Association des Maires de France (AMF) avait apporté son soutien à la candidature olympique et paralympique de Paris 2024.

Les porteurs de la candidature tricolore avaient auparavant présenté les grands axes du projet devant plus de 4 000 Maires et Présidents d’intercommunalités réunis à la Porte de Versailles (Paris XVème).

« La candidature de Paris 2024 est celle de toutes les Collectivités.

Elle porte un message d’espoir et d’unité, et je suis fière que tous les élus se soient engagés derrière le Mouvement sportif pour que ce projet bénéficie à tous les Français » avait alors affirmé Anne Hidalgo, Maire de la capitale.

(Crédits – Régions de France)

Aujourd’hui, c’est au tour de l’Association des Régions de France d’apporter officiellement son appui à l’ambition de Paris 2024.

Dans un message publié sur son site Internet, l’institution émet ainsi le vœu que la candidature soit retenue, le 13 septembre prochain, par le Comité International Olympique (CIO) :

« Les Jeux Olympiques et Paralympiques incarnent des valeurs sportives, éducatives et citoyennes auxquelles les Régions sont attachées et qu’elles promeuvent.

La Ville de Paris est candidate à l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024. La Région Île-de-France s’engage d’ores et déjà fortement pour cette candidature.

Au-delà de la Ville de Paris et de l’Île-de-France, cette candidature aura un impact important pour l’ensemble des Régions françaises bien des années avant et après les Jeux, à travers les lieux d’épreuves sportives, les centres d’entraînement, l’accueil d’événements sportifs majeurs, d’équipes étrangères et de milliers de visiteurs, ainsi que l’Olympiade culturelle qui se déroulera de 2020 à 2024.

L’organisation des Jeux aura également des retombées positives sur la pratique sportive de nos concitoyens et sur les politiques conduites par les Régions en matière sportive ».

Les Régions seront en effet pleinement actrices de l’accueil des Jeux de 2024 – si Paris en obtient l’organisation – car une partie des compétitions se déroulera en dehors du périmètre francilien.

Les épreuves de voile auraient lieu à Marseille (Provence-Alpes-Côte-d’Azur) de même qu’une partie des matchs du tournoi olympique de football.

Pour ledit tournoi d’ailleurs, pas moins de sept autres villes pourraient être mobilisées en plus de Paris avec le Parc des Princes : Bordeaux (Nouvelle-Aquitaine), Lille (Hauts-de-France), Lyon (Auvergne-Rhône-Alpes), Nantes (Pays de la Loire), Nice (Provence-Alpes-Côte-d’Azur), Saint-Étienne (Auvergne-Rhône-Alpes), et Toulouse (Occitanie).

D’autres territoires devraient également profiter de la dynamique olympique pour projeter des investissements dans le domaine sportif.

Hémicycle du Conseil Régional de Normandie (Crédits – Région Normandie)

A titre d’exemple, la Normandie – qui compte pas moins de 700 000 licenciés, 7 600 clubs sportifs, et qui avait accueilli avec succès les Jeux Équestres Mondiaux 2014 – se positionne d’ores et déjà comme une possible base arrière en vue des Jeux de 2024.

La Région a annoncé ce lundi – par l’intermédiaire de son Président, Hervé Morin, mais aussi de la Députée et ancienne Ministre des Sports, Valérie Fourneyron – l’engagement des moyens territoriaux au service de la candidature de Paris 2024 et du sport en général.

Le Conseil Régional va ainsi réaliser un investissement de 15 à 20 millions d’euros pour la rénovation du Centre Sportif de Houlgate (Calvados) et s’est engagé dès le mois de janvier 2017 sur une enveloppe annuelle de 30 millions d’euros en faveur du sport normand et du développement des installations sportives.

Des efforts vont également être apportés pour mobiliser l’ensemble des villes et des départements normands, ainsi que les différents acteurs économiques et touristiques de la Région.

L’annonce de ce soutien s’est déroulée à l’Hôtel de Région de Rouen (Seine-Maritime) en présence de Jean-Philippe Gatien, Directeur des Sports de Paris 2024 et de Thierry Rey, Conseiller de la candidature française.

De gauche à droite, David Smétanine, nageur paralympique ; Emmeline Ndongue, basketteuse ; Bernard Lapasset, coprésident de Paris 2024 ; Carole Delga, Présidente de la Région Occitanie ; Yoann Miangué, taekwondoïste ; et Kamel Chibli, vice-Président de la Région en charge de l’éducation, de la jeunesse et du sport (Crédits – Carole Delga / Page Facebook)

En janvier dernier, la Région Occitanie avait elle-aussi fait savoir son intention de prendre en marche le train olympique.

A l’occasion de la venue à Toulouse d’une délégation du Comité de Candidature de Paris 2024, la Présidente de la Région, Carole Delga, avait fait part de son soutien au projet en rappelant également les atouts régionaux pour l’accueil des sportifs.

« Je pense bien sûr au Stadium de Toulouse, qui a accueilli l’été dernier quatre matchs de l’Euro 2016, et aux Centres de Ressources d’Expertise et de Performance Sportive (CREPS) de Toulouse et de Montpellier.

Mais nous avons aussi au Centre National d’Entraînement en Altitude (CNEA) de Font-Romeu, un pôle de référence mondiale » avait notamment déclaré l’ancienne Secrétaire d’État au Commerce, à l’Artisanat, à la Consommation et à l’Économie sociale et solidaire (2014-2015).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s