JO 2024 : La Ville de Paris s’apprête à voter 145 millions d’euros de garanties et de financements

Dans moins de 15 jours, le 07 octobre 2016, les Villes Candidates à l’organisation des JO 2024 devront avoir communiqué le second volet technique de leur dossier de candidature auprès du Comité International Olympique (CIO).

Celui-ci comprendra les garanties financières et de gouvernance des Jeux.

Chacune des Villes Candidates peaufinent donc actuellement sa stratégie pour livrer au CIO les garanties les plus complètes et réalistes possibles, mais surtout la démonstration d’un plein engagement des autorités locales et nationales.

Pour Paris 2024, une nouvelle réunion doit se dérouler mercredi 28 septembre dans la matinée entre le Préfet de Région et le Directeur Général de la candidature. Ce rendez-vous, qui précédera l’annonce de l’engagement de l’État dans le dossier olympique et paralympique, devrait permettre de sceller les diverses garanties obtenues de la part des partenaires publics.

Ainsi, dans l’attente de l’engagement de l’État – qui devrait être d’un milliard d’euros – la Région Île-de-France s’est engagée à hauteur de 145 millions d’euros, de même que la Ville de Paris.

Cette dernière doit d’ailleurs examiner un projet de délibération, ce mardi 27 septembre. Il y a un an, le Conseil de Paris avait voté une première participation pour la candidature. Il s’agissait alors d’une subvention de 10 millions d’euros pour le budget de fonctionnement du Comité de Candidature.

(Crédits - Mairie de Paris / S.Robichon)
(Crédits – Mairie de Paris / S.Robichon)

Le projet de délibération concerne bien sûr l’octroi de garanties financières, mais aussi l’utilisation et la mise à disposition des sites pour les épreuves olympiques et paralympiques.

Comme stipulé dans le document officiel, ces sites, propriété de la Ville de Paris, sont répartis de la manière suivante :

  • Les sites propriétés de la Ville de Paris et gérés en régie :
    • Espace public autour de la Tour Eiffel ;
    • Chaussées de l’avenue des Champs Élysées (cyclisme sur route) ;
    • Esplanade des Invalides (tir à l’arc) ;
    • Champ-de-Mars (beach-volley) ;
    • Stade Jean Bouin (rugby à sept) ;
    • Piscine interdépartementale Marville pour le water-polo (en copropriété avec le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis) ;
    • Stade Pierre de Coubertin (tennis de table des Jeux Paralympiques) ;
  • Les sites propriétés de la Ville de Paris, exploités par des tiers :
    • Parc des Princes (club de football du Paris-Saint-Germain) ;
    • Roland Garros (Fédération Française de Tennis) ;
    • Bercy Arena I (Société anonyme du Palais Omnisports de Paris Bercy) ;
    • Future Bercy Arena II.

Le texte qui sera soumis aux élus de Paris cible également l’acquisition des espaces publicitaires extérieurs.

Souvent décrié par les opposants aux Jeux Olympiques – et plus globalement au modèle olympique actuel – cet élément est l’un des critères présentés dans les documents officiels du CIO à l’attention des Villes Candidates et, in fine, de la Ville Hôte.

De fait, comme le précise le document de la Mairie de Paris, « les emplacements dans un rayon de 500 mètres autour des sites de compétition parisiens doivent pouvoir être pré-réservés par le CIO pour ses sponsors en 2024, pendant la durée des Jeux.

A cette fin, les deux concessionnaires de la Ville, JC Decaux et ClearChannel France, ont envoyé à la Mairie de Paris des lettres d’accompagnement garantissant leur accord pour les contrats signés avec la Ville dont l’échéance dépasse 2024″.

Enfin, le texte précise la participation financière de la Ville de Paris pour assurer le dispositif olympique et paralympique.

Souhaitant porter une candidature sobre sur le plan financier, la capitale entend aussi assurer un rééquilibrage territorial en favorisant les investissements en direction du département de la Seine-Saint-Denis. Des accords de partenariats ont déjà été signés entre les deux Collectivités.

Aujourd’hui, il s’agit de concrétiser certains investissements.

Plan des sites olympiques (Crédits - Paris 2024)
Plan des sites olympiques (Crédits – Paris 2024)

Ainsi, la Ville de Paris s’engagera à hauteur de 21 millions d’euros sur le projet d’aménagement du Centre Aquatique à Saint-Denis (enveloppe globale de 108 millions d’euros) ; 4 millions pour le Village des Athlètes dans le secteur de Pleyel-L’Île-Saint-Denis (coût total de 1,2 milliard d’euros dont 153,2 millions de financements publics) ; mais encore 12,5 millions d’euros pour la modernisation et la mise à niveau de la Piscine Marville (25 millions d’euros au total).

Parmi les 145 millions d’euros que la Ville de Paris devrait débourser pour les JO 2024, 30 millions iront en outre sur la construction de la future Bercy Arena II et 6,5 millions pour la rénovation du Stade Pierre de Coubertin. Une enveloppe de 25 millions d’euros est par ailleurs prévue pour les sites d’entraînement.

Concernant la logistique et les opérations financières liées à l’organisation, 10,4 millions d’euros sont prévus au titre de la participation aux coûts de fonctionnement de la société de livraison des Jeux, et 10 millions au titre de la participation au financement de l’organisation des Jeux Paralympiques.

Enfin, 25,6 millions d’euros sont envisagés comme réserve pour les aléas éventuels.

Ces divers investissements seraient mobilisés dès l’élection de Paris comme Ville Organisatrice des Jeux de 2024, soit dès l’année 2017.

« Ces investissements sont nécessaires et correspondent aux besoins de la métropole parisienne à long terme : rénovation des installations existantes, modernisation des terrains d’entraînement qui sont autant d’équipements de proximité, création d’une deuxième grande salle sportive et d’un Centre Aquatique de niveau international, ainsi que le rapprochement territorial avec la Seine-Saint-Denis.

Il s’agit ainsi de se servir de l’effet accélérateur des Jeux Olympiques et Paralympiques afin de garantir la réalisation de projets d’avenir utiles aux habitants » justifie le projet de délibération.

Visuel du Centre Aquatique du projet de Paris 2012. A proximité du Stade de France, l’installation devait être édifiée à Aubervilliers (Crédits – Dossier de candidature de Paris 2012)
Visuel du Centre Aquatique du projet de Paris 2012. A proximité du Stade de France, l’installation devait être édifiée à Aubervilliers (Crédits – Dossier de candidature de Paris 2012)

Sans doute consciente de l’attente d’un tel équipement pour le sport tricolore et pour le territoire francilien depuis près de 30 ans, la Ville de Paris émet par ailleurs le souhait d’adhérer au groupement de commande qui veillera à la réalisation d’une étude urbaine pour l’aménagement du Centre Aquatique.

Promesse des précédentes candidatures françaises, cet équipement n’a toutefois jamais vu le jour en raison des échecs successifs et d’un manque de volonté politique à divers échelons.

Cette fois-ci, les parties prenantes au dossier de candidature entendent bien accélérer le pas et engager les premières démarches dès le lendemain de l’élection du CIO, le 13 septembre 2017 à Lima (Pérou). Concrètement, 105 000 euros seraient nécessaires pour mettre en œuvre l’étude qui serait pilotée sous l’égide de l’Établissement Public Plaine Commune.

(Crédits - Infographie Libération)
(Crédits – Infographie Libération)

Au-delà des équipements sportifs utiles aux Jeux, la candidature de Paris 2024 va aussi présenter des garanties quant aux aménagements relatifs à la modernisation des moyens de transport.

Pour la Ville de Paris, deux chantiers-phares sont d’ores et déjà concernés : le prolongement vers l’Ouest du RER E (128,01 millions d’euros) et le prolongement vers le Nord de la ligne 14 du métro parisien (276 millions d’euros pour les travaux de prolongement et 12,7 millions d’euros pour les travaux d’adaptation des équipements existants).

Outre pour le Grand Paris Express, l’État devrait quant à lui assurer une participation à la réalisation de la liaison CDG Express entre le centre de Paris et l’aéroport international de Roissy-Charles de Gaulle qui serait l’une des principales portes-d’entrée en France au moment des Jeux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s