JO 2024 : Pour Paris, l’emplacement du Centre Aquatique sera acté le 06 juin

Le Comité de Candidature de Paris 2024 va bientôt trancher la délicate question de l’implantation du Centre Aquatique Olympique et ce, au moment où la Ville d’Aubervilliers se mobilise et monte au créneau pour réclamer l’aménagement de cet équipement promis dans le cadre du projet français aux JO 2012.

Visuel du Centre Aquatique du projet de Paris 2012. A proximité du Stade de France, l'installation devait être édifiée à Aubervilliers (Crédits - Dossier de candidature de Paris 2012)
Visuel du Centre Aquatique du projet de Paris 2012. A proximité du Stade de France, l’installation devait être édifiée à Aubervilliers (Crédits – Dossier de candidature de Paris 2012)

Le 06 juin 2016, la prochaine réunion du Bureau exécutif de Paris 2024 aura donc pour objectif – notamment – de valider le choix du site où sera construit l’équipement de plus de 15 000 places.

Deux villes sont en lice pour cette installation majeure des Jeux : Saint-Denis et Aubervilliers.

Proches l’une de l’autre, les deux villes disposent de terrains à proximité du Village des Athlètes et surtout du Stade de France qui serait au moment des JO 2024, le Stade Olympique.

Au regard de l’histoire du projet – trois plans successifs en autant de candidatures – Aubervilliers serait l’option la plus adéquate. Cela permettrait en effet de boucler un dossier vieux de plus de 10 ans et qui n’avait pas abouti après l’échec de la candidature de Paris 2012 et en dépit de relances multiples.

Toutefois, la superficie du site de la candidature aux JO 2012 n’est plus la même aujourd’hui.

Des aménagements se sont en effet produits au cours des dernières années, notamment à destination de la Société du Grand Paris (SGP) en charge de la réalisation du métro automatique du Grand Paris Express.

De fait, seuls 3,8 hectares seraient désormais disponibles.

Le Comité de Candidature de Paris 2024 va donc encore devoir étudier les contraintes techniques imposées par le Comité International Olympique (CIO) mais aussi par les Fédérations Internationales (FI) avant d’arrêter son choix définitif.

L’aménagement d’un Centre Aquatique Olympique – natation, natation synchronisée et plongeon – requiert ainsi la construction d’au moins trois bassins : deux pour les compétitions (natation et plongeon) et un pour les entraînements.

La surface disponible à Aubervilliers sera-t-elle suffisante pour répondre aux exigences internationales ? Réponse lundi 06 juin 2016.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s