JO 2024 : Paris fait le choix de Pleyel-L’Île-Saint-Denis pour son Village des Athlètes

La candidature olympique et paralympique de Paris 2024 a désormais un Village des Athlètes.

Après plusieurs semaines d’études, plus de 40 réunions techniques et d’une inspection des sites candidats, le projet porté par Pleyel-L’Île-Saint-Denis a été retenu comme site du futur complexe résidentiel, en cas de désignation de la capitale française en qualité de Ville Hôte des JO 2024.

Cette désignation, entérinée par le Conseil d’Administration de Paris 2024, était attendue depuis quelques semaines déjà.

Concept des aménagements prévus à proximité du Stade de France dans le cadre de la candidature (Crédits - Paris 2024)

Concept des aménagements prévus à proximité du Stade de France dans le cadre de la candidature (Crédits – Paris 2024)

Avec ce choix, la candidature francilienne fait le choix d’un concept reposant sur la constitution d’un écoquartier sur les bords de la Seine, à quelques encablures du Stade de France – appelé à devenir Stade Olympique – et du Centre Aquatique principal qui doit être aménagé entre Saint-Denis et Aubervilliers.

Plusieurs critères avaient été établis afin de sélectionner ce site : impact et héritage (capacité du site à s’aligner sur les plans existants de développement du territoire…), faisabilité technique (sécurité et acquisition foncière), accessibilité (temps de trajet vers les sites de compétition), fonctionnalités (fonctionnement et articulation du Village), soutenabilité financière et environnementale (investissements, commercialisation des logements après les Jeux, impact environnemental…).

Enfin, sur le modèle de ce qu’a pu développer Rio 2016, les sportifs ont été associés à la consultation et ce, dans le cadre du critère défini comme « expérience des athlètes » (confort, qualité du site…), un critère désormais intégré aux éléments techniques du Comité International Olympique (CIO).

Visuel du Village Olympique et Paralympique (Crédits : Luxigon / Paris 2024)

Visuel du Village Olympique et Paralympique (Crédits – Luxigon / Paris 2024)

S’intégrant parfaitement au projet existant de requalification des anciens entrepôts des grands magasins de Paris sur l’Île-Saint-Denis, le futur Village des Athlètes s’étendra sur une superficie totale de 50 hectares et sera composé de toutes les commodités et fonctionnalités d’un tel équipement.

Ce Village, imaginé en coopération avec des athlètes, aura comme principale force d’être situé à seulement 2 kilomètres du Stade de France et du Centre Aquatique. Il pourra également permettre de rallier rapidement le centre de Paris – en une vingtaine de minutes – ou encore les autoroutes A1 et A86.

En outre, il n’est pas négligeable de noter que 84% des athlètes auront un temps de trajet inférieur à 25 minutes entre le Village et leur site de compétition. Les résidences seront par ailleurs entourées d’un nombre exceptionnel de sites d’entraînement (480) distants de seulement 30 minutes.

La localisation du Village, sur les bords de Seine, n’est pas sans rappeler le concept imaginé par les porteurs de la candidature de Paris 1992. A l’époque, il n’était pas question d’aménager l’Île-Saint-Denis, mais de gagner l’Est de Paris grâce à l’aménagement du Village autour du Palais Omnisports de Paris-Bercy (POPB).

Dans le cas de Paris 2024, le Village sera implanté dans un cadre fluvial adéquat pour la quiétude des athlètes et de leurs accompagnateurs, et à proximité de sites emblématiques du territoire, comme la Cité du Cinéma.

A l’issue des Jeux, le Village laissera un héritage majeur pour ce territoire et pour l’ensemble de la Seine-Saint-Denis, puisque la reconversion permettra la mise en location et la vente de quelques 3 500 appartements aux portes de Paris.

(Crédits - Paris 2024)

(Crédits – Paris 2024)

Triple Champion Olympique de canoë-kayak, membre du CIO et co-Président de Paris 2024, Tony Estanguet a rappelé que « le Village est un lieu emblématique des Jeux rassemblant 10 500 athlètes et 4 350 athlètes paralympiques issus de tous les sports, tous les pays, toutes les cultures et toutes les religions.

Cette diversité illustre les valeurs de l’Olympisme de rassemblement, d’amitié, de paix, et fait du Village un lieu unique au monde.

Le Village doit permettre d’accueillir dans les meilleures conditions les acteurs essentiels que sont les athlètes, véritables artisans de la magie des Jeux ».

Autre homme-clé du dispositif parisien, Étienne Thobois a lui aussi évoqué la sélection de Pleyel-L’Île-Saint-Denis, tout en replaçant ce choix dans le contexte international.

« Notre décision a été guidée par l’ambition de renforcer le dossier de Paris 2024 et d’optimiser ses chances de succès.

Ce choix illustre notre volonté de placer l’expérience des athlètes au cœur de notre projet » a notamment affirmé le Directeur Général de Paris 2024.

Carte du concept de Village Olympique (Crédits - Paris 2024)

Carte du concept de Village Olympique (Crédits – Paris 2024)

Ce dernier a par ailleurs livré un chiffre d’importance concernant le Village des Athlètes, à savoir son coût d’aménagement.

Selon le responsable de la candidature, le budget du Village s’établira à 1,380 milliard d’euros.

Il faut dire que le réaménagement du site actuel nécessitera un chantier majeur, pour dépolluer le sol, pour édifier une nouvelle passerelle d’accès ou encore pour sécuriser un espace éclaté et séparé par le fleuve.

Des contraintes techniques qui pourraient d’ailleurs faire la faiblesse du Village de Paris 2024, à moins que l’ambition de transformer l’actuelle friche industrielle ne soit perçue comme un atout indéniable par les membres du CIO. Il faudra en tous cas que les porteurs de la candidature soient convaincants au plus haut point, tout en gardant à l’esprit les critique que le CIO a pu formuler par le passé à l’égard des projets de Villages Olympiques.

Pour comparaison chiffrée, le budget du Village des Athlètes de la précédente candidature parisienne était estimé à 2,543,2 milliards d’euros. Cette prévision budgétaire comprenait l’ensemble des aménagements nécessaires, autrement dit, les logements des athlètes, mais également le parc paysager, les restaurants, la polyclinique intégrée, le gymnase…

Toujours pour comparaison, l’emplacement défini aujourd’hui pour l’accueil du Village Olympique et Paralympique est plus proche que celui pensé dans le cadre de Paris 2012. A l’époque, le choix du quartier des Batignoles permettait d’imaginer l’hébergement des athlètes à 8 kilomètres du Stade de France. Le projet actuel ne place les deux sites qu’à une distance de 2 kilomètres seulement.

Visuel du Village des Médias (Crédits - Luxigon / Paris 2024)

Visuel du Village des Médias (Crédits – Luxigon / Paris 2024)

Au-delà du choix de l’emplacement du Village des Athlètes et du Centre Aquatique, le Conseil d’Administration de Paris 2024 a également précisé la localisation du Centre des Médias et du Village des Médias.

Ainsi, ces deux infrastructures majeures du dispositif seront implantées sur le site du Bourget-Dugny. Là-encore, aucune surprise, notamment au regard de la proximité de l’aéroport du Bourget, deuxième aéroport d’affaires en Europe et troisième plate-forme aéroportuaire d’Île-de-France.

La choix d’aménager un Village des Médias – installation non-envisagée dans le cadre de Paris 2012 par exemple – résulte de la volonté de localiser l’ensemble des acteurs des Jeux autour des deux équipements majeurs du projet, à savoir le Stade de France et le Centre Aquatique.

Advertisements

20 réflexions sur “JO 2024 : Paris fait le choix de Pleyel-L’Île-Saint-Denis pour son Village des Athlètes

  1. Pingback: JO 2024 : « Un projet ambitieux et solidaire pour Paris, la Seine-Saint-Denis et l’Ile-de-France  | «Sport & Société

  2. J’ai pu voir la carte des sites et donc si je comprends bien, le Village des Athlètes sera à quelques pas du Stade de France et du Futur Centre Aquatique ça on l’avait bien compris avant grâce à toi Kévin; et donc Marville et le Bourget feraient office de « Parc Olympique », en plus du le village des Médias pour le second avec quelques disciplines sportive, c’est ça ?
    Grosso modo le projet, semble plus se concentrer vers le Nord de Paris. Par contre il n’y aurait pas utilisation du parc des expositions à porte de Versailles ?

    J'aime

    • Merci Francis !

      Pour l’heure, nous n’avons qu’un aperçu du noyau « Stade de France ». Bien entendu, il restera à officialiser le reste du dispositif, avec Roland Garros, Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines, Vaires-sur-Marne, Bercy…

      Cette présentation ciblait avant tout le dispositif « central » des Jeux, avec sur le modèle de Paris 2012, les installations majeures autour du Stade de France et des Pavillons multisports.
      Pour Marville, il y aura donc le hockey et le waterpolo.

      J'aime

      • Pourtant sur les cartes, il y a mention de pavillon. Serait-ce les arenas manquantes projetées sur la carte ou seuleument des pistes?

        J'aime

      • Pour le hockey ce sera une arena temporaire. Pour les autres pavillons, soit des terrains d’entraînement, soit des pistes de réflexion. Pour l’heure il s’agissait surtout de délimiter les Villages. On le voit d’autant plus que les seuls visuels publiés concernent les sites d’hébergement.

        J'aime

  3. Pingback: JO 2024 : « Si c’est magique ailleurs, il faut que cela devienne une réalité en France  (Tony Estanguet) | «Sport & Société

  4. Pingback: JO 2024 – Interview : « Qui profite vraiment des Jeux ?  (Dennis Pauschinger) | «Sport & Société

  5. Pingback: JO 2024 / Le baromètre de novembre 2015 : Dynamique persistante en faveur de Rome | Sport & Société

  6. Pingback: JO 2024 : La candidature de Paris propose de mettre en place un Comité Consultatif de l’Excellence Environnementale | Sport & Société

  7. Pingback: JO 2024 : « Nous avons dit que ce serait des Jeux sobres et écologiques  (Maire de Paris) | «Sport & Société

  8. Pingback: JO 2024 : Premières images du film manifeste de Paris 2024 | Sport & Société

  9. Pingback: JO 2024 : « BNP Paribas  s’engage auprès de Paris 2024 | «Sport & Société

  10. Pingback: JO 2024 : Paris propose des Jeux magnifiés avec des sites d’exception | Sport & Société

  11. Pingback: JO 2024 : Anne Hidalgo et Valérie Pécresse à la découverte des sites de Tokyo 2020 | Sport & Société

  12. Pingback: JO 2024 : Logement et transports au cœur des préoccupations de Paris et de la Région Île-de-France | Sport & Société

  13. Pingback: JO 2024 : Paris lève le voile sur la composition de son Comité des Athlètes | Sport & Société

  14. Pingback: JO 2024 : Derniers arbitrages pour le financement du projet de Paris 2024 | Sport & Société

  15. Pingback: JO 2024 : La Région Île-de-France s’engage à investir 209 millions d’euros | Sport & Société

  16. Pingback: JO 2024 : Le projet du Village des Athlètes de Paris 2024 s’expose au Salon de l’Immobilier d’Entreprise | Sport & Société

  17. Pingback: JO 2024 : Signature du Contrat de Gouvernance relatif au Village des Athlètes et au Village des Médias | Sport & Société

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s