Pékin 2022 : « ENGIE » s’engage sur la thématique énergétique en vue des Jeux d’hiver

Moins d’un mois avant l’ouverture de la Conférence sur le Climat (COP 21) à Paris, le Président de la République, François Hollande, s’est rendu en Chine en ce début de semaine.

L’occasion pour le Chef de l’État de rencontrer son homologue Xi Jinping. L’occasion aussi de faire un voyage diplomatique avec à ses côtés, cinq Ministres – dont Ségolène Royal en charge de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie – et une cinquantaine de dirigeants d’entreprises.

Si ce voyage de deux jours est résolument placé sous le signe de la protection de l’environnement et du climat, il s’inscrit aussi dans le cadre de l’entente entre la France et la Chine. De fait, plusieurs entreprises tricolores ont pu conclure des accords de coopération avec des entreprises de l’Empire du Milieu.

La signature des contrats s'est déroulée en présence des Présidents Français et Chinois (Crédits - Engie)
La signature des contrats s’est déroulée en présence des Présidents Français et Chinois (Crédits – Engie)

Parmi ces entreprises, « ENGIE » (anciennement GDF-Suez) a signé deux accords relatif à l’énergie et à l’environnement.

« Ces accords globaux portent sur l’ensemble de la chaîne de valeur énergétique : électricité, gaz naturel et services énergétiques, en s’orientant plus spécifiquement sur les solutions efficaces et innovantes permettant de relever les défis de la transition énergétique vers une économie à faibles émissions de carbone » a notamment affirmé la société énergétique dans un communiqué.

Le premier accord a été conclu avec la société « China Huaneng » et concerne notamment le développement de la filière GNL. Le second accord a pour sa part été conclu avec « Beijing Enterprise » et cible en particulier la recherche autour de la gestion énergétique dans l’optique des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de Pékin 2022.

« ENGIE » précise ainsi que les deux entreprises « souhaitent mener à bien leur coopération historique basée sur la confiance, en établissant un partenariat en Chine, en effectuant des recherches et en développant conjointement une énergie verte et une gestion énergétique efficace pour les Jeux Olympiques d’hiver de 2022 organisés par Pékin et la province de Hebei.

Les deux groupes souhaitent également devenir des fournisseurs de solutions et de systèmes d’énergie durable, d’infrastructures et de services dans la région Pékin / Tianjin / Hebei ».

Cette coopération illustre en tout cas la volonté politique de renforcer les partenariats avec la Chine. Elle démontre aussi le savoir-faire français dans le domaine énergétique mais également l’intérêt porté aux grands événements internationaux.

En février 2014, la société « Cofely Ineo » (filiale de l’entreprise ENGIE) avait ainsi fourni des prestations dans le cadre des Cérémonies d’ouverture et de clôture. « La Compagnie des Alpes » a également bénéficié des JO 2014 pour s’assurer la gestion d’une partie des pistes de ski pour les vingt-cinq prochaines années.

Cette présence des entreprises françaises sur le terrain des Jeux ne doit pas non plus faire oublier le partenariat entre « ATOS » et le Comité International Olympique (CIO).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s