JO 2024 : Le Maire de Copenhague veut s’associer à… Hambourg

Hôte en novembre 2009, de la Session du Comité International Olympique (CIO) qui avait désigné Rio de Janeiro (Brésil) en qualité de Ville Organisatrice des JO 2016, la capitale du Danemark propose aujourd’hui son aide et son appui logistique à l’Allemagne afin de coorganiser les Jeux de 2024.

Le Maire de Copenhague propose ainsi que sa ville s’associe à Hambourg – ville désignée par le Comité Olympique Allemand (DOSB) au détriment de Berlin – et accueille une partie des épreuves dont le cyclisme sur piste ou encore des matchs du tournoi de football.

Frank Jensen estime que « la coopération entre les deux villes est la seule façon pour les États démocratiques comme l’Allemagne et le Danemark de pouvoir organiser un méga-projet comme les Jeux Olympiques ».

Cette possibilité répond bien sûr à la réforme olympique Agenda 2020 qui permet désormais à deux villes de s’associer en cas de contraintes liées à l’héritage ou à la durabilité du concept olympique, mais elle répond surtout à une volonté politique.

Fehmarn tunnel

En effet, le Danemark prépare actuellement le Fehmarn Belt Tunnel qui doit permettre de relier les deux pays et de réduire ainsi le temps de trajet, trajet qui s’effectue aujourd’hui par ferry.

Ce tunnel routier et ferroviaire de 18 kilomètres reliera les îles de Lolland (Danemark) et Fehmarn (Allemagne), via les villes de Rodby (Danemark) et Puttgarden (Allemagne). Grâce à cet ouvrage, Copenhague et Hambourg seront à moins de trois heures l’une de l’autre à l’horizon 2021.

Le dépôt d’une candidature conjointe ou tout du moins associée aurait dès lors pour conséquence de permettre l’accélération du projet et de sa réalisation.

La balle est désormais dans le camp du Maire de Hambourg.

Mais selon toute vraisemblance, Olaf Scholz devrait décliner la proposition – intéressée – de son homologue danois.

Quoiqu’il en soit, cette proposition aurait peu de chances d’aboutir compte-tenu de la distance entre les deux villes (plus de 330 kilomètres) et du temps nécessaires actuellement pour aller de l’une à l’autre : entre 4h30 et 8h en train et entre 4h30 et 6h en voiture.

En outre, au-delà de cette problématique des transports, le concept olympique de Hambourg – relativement compact et imaginé autour du quartier de Kleiner Grasbrook – ne semble pas soumis à des contraintes particulières qui imposerait l’appel à une ville étrangère.

Par conséquent et dans le cas présent, une candidature conjointe entre le Danemark et l’Allemagne ne saurait être justifiée sur le plan purement sportif.

Illustration : Crédits – Wikipedia

3 pensées

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.