Milan-Cortina 2026 signe un Protocole d’accord avec le Ministère de l’Éducation

Deux ans après l’attribution des Jeux d’hiver de 2026, les organisateurs italiens ont dévoilé ce jeudi une série d’initiatives dans le domaine éducatif, avec notamment un volet consacré à la co-création de la future mascotte de Milan-Cortina 2026.

De gauche à droite, Giovanni Malago, Président du CONI et du Comité d’Organisation des JO 2026, par ailleurs membre du Comité International Olympique ; Valentina Vezzali, Sous-Secrétaire aux Sports ; et Patrizio Bianchi, Ministre de l’Éducation, jeudi 24 juin 2021 (Crédits – Simone Ferraro / CONI)

Rassemblés jeudi 24 juin dans la Salle d’Honneur du Foro Italico, siège du Comité Olympique Italien (CONI), les leaders de Milan-Cortina 2026 ont accueilli le Ministre de l’Éducation, Patrizio Bianchi, ainsi que la Sous-Secrétaire aux Sports, Valentina Vezzali, afin de présenter les contours du programme éducatif qui accompagnera les préparatifs d’organisation des Jeux.

De fait, un Protocole d’accord entre le Comité d’Organisation et le Ministère de l’Éducation a été signé, prévoyant notamment un engagement fort des élèves des collèges et lycées transalpins.

Concrètement, ces derniers vont être directement mobilisés dans la conception de la mascotte de Milan-Cortina 2026, sachant que les meilleurs projets seront par la suite peaufinés par des designers professionnels, avant d’être soumis au vote du public, sur un modèle similaire à celui qui fut instauré pour le choix de l’emblème.

Outre cette initiative misant sur une large participation populaire, le Protocole ambitionne également d’installer chaque 26 février à partir de 2023, le « MC2026 School Day ». Dans les établissements scolaires italiens, élèves et enseignants seront dès lors amenés à discuter et à débattre autour de l’esprit, de l’héritage et des valeurs olympiques, avec aussi la mise en œuvre de projets locaux autour de ces quelques fondamentaux.

Le « Parasports School Tour » sera quant à lui proposé à 250 000 collégiens italiens qui auront la possibilité de réaliser, au moyen de blogs, des reportages pour évoquer le parcours de champions handisports et ainsi mettre en lumière les disciplines paralympiques. De portée éducative, cette initiative se traduira par la mise en place d’un concours qui permettra de départager les meilleurs reportages. Les lauréats primés pourront ensuite être invités à participer à des projets du Comité d’Organisation en lien avec les Jeux Paralympiques de 2026.

Enfin, « Wonder Kids » aura pour objectif de détecter et de soutenir de futurs para-athlètes qui, pour certains, auront l’opportunité de concourir aux Jeux, dès l’édition hivernale de 2026.

(Crédits – Simone Ferraro / CONI)

L’éducation par le sport, avec l’apprentissage des valeurs olympiques et paralympiques, est aujourd’hui l’un des piliers des candidatures et des organisations de l’événement planétaire. Elle avait d’ailleurs été un élément singulier de la candidature de Rome 2024.

Au printemps 2016, ladite candidature avait notamment présenté un kit numérique destiné aux établissements scolaires du pays.

En coopération avec l’organisation « ActionAid » et « VoiceBook », ce kit comportait alors quatre modules distincts portant sur les fondements du projet de la capitale italienne, mais aussi sur les valeurs des Jeux, l’histoire de ces derniers, de l’Antiquité à nos jours, sans oublier la présentation de comparatifs sur la pratique sportive dans différents pays.

Laisser un commentaire