Milan-Cortina 2026 : Le Comité d’Organisation en visite à Bormio et Livigno

Un an après l’attribution des Jeux d’hiver à Milan-Cortina 2026, les responsables du Comité d’Organisation ont effectué un premier déplacement sur le terrain depuis le déconfinement de l’Italie.

Visite d’une délégation du Comité d’Organisation des Jeux d’hiver de Milan-Cortina 2026 à Sondrio et sur les sites de Bormio et Livigno, mardi 23 juin 2020 (Crédits – Milano-Cortina 2026)

Sous un soleil éclatant, une partie de l’équipe dirigeante du Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de 2026 s’était donnée rendez-vous ce mardi 23 juin pour inspecter une partie des sites appelés à être mobilisés dans moins de six ans.

La date n’a sans doute pas été choisie au hasard, le 23 juin étant traditionnellement la Journée Olympique et, cette année, la date marque aussi pour Milan-Cortina 2026 le premier anniversaire de l’obtention des premiers Jeux d’hiver organisés en Italie depuis l’édition de Turin 2006.

Aussi, équipés de masques, les représentants de la Fondazione Milano Cortina 2026 – parmi lesquels Vincenzo Novari, Directeur Général, et Andrea Monti, Directeur de la Communication – ont d’abord gagné Sondrio, commune de près de 22 400 habitants située dans la Valteline, vallée de Lombardie, avant de rejoindre, au fil de la journée, les infrastructures implantées à Bormio et à Livigno.

Dans le cadre des Jeux d’hiver, les organisateurs prévoient en effet d’établir plusieurs épreuves dans ces deux localités expérimentées dans l’accueil d’événements sportifs et présentées durant la phase de candidature comme les deux composantes du Valtellina Cluster, autrement dit, l’un des quatre clusters sportifs identifiés pour l’événement.

Carte du concept olympique de Milan-Cortina 2026 (Crédits – Milano-Cortina 2026)

Bormio est ainsi proposé pour les épreuves masculines de ski alpin avec, comme cadre, le piste du Stelvio qui pourra, en contrebas, accueillir jusqu’à 13 500 spectateurs pour les diverses sessions (Descente, Super-G, Slalom géant, Slalom et Combiné alpin).

Dans le dossier de candidature de Milan-Cortina 2026, les porteurs du projet n’avaient pas manqué de qualificatifs pour décrire ce site et donner à imaginer ce que pourrait être le déroulement des compétitions :

La piste de ski Stelvio est l’une des plus spectaculaires, techniques et difficiles au monde ; elle a accueilli les Championnats du Monde de ski alpin à deux reprises, en 1985 et en 2005, ainsi que de nombreuses éditions de la Coupe du Monde FIS. Le point de départ est situé à 2 255 mètres et la ligne d’arrivée à 1 268 mètres. Grâce à un système d’illumination, la piste a reçu l’agrément pour être utilisée en nocturne.

Outre le territoire de Bormio, les organisateurs comptent aussi sur l’utilisation de trois sites réputés implantés au cœur de la station de sports d’hiver de Livigno pour recevoir les épreuves de ski acrobatique et de snowboard.

Dans le détail, Carosello 3000 doit être mobilisé pour les sauts et les bosses en ski acrobatique. Mottolino pour sa part est programmé pour recevoir les épreuves de halfpipe, slopestyle et big air de ski acrobatique et de snowboard, tandis que Sitas-Tagliede est mentionnée pour être l’écrin des épreuves de ski cross, de snowboard cross ainsi que le slalom géant parallèle en snowboard.

Au moment des Jeux, ces trois sites disposeraient d’une capacité comprise entre 3 000 (Carosello 3000) et 10 000 places (Mottolino et Sitas-Tagliede), dont 1 000 places assises temporaires pour le premier et 3 000 places assises temporaires pour les deux suivants.

Pour permettre l’accueil des compétitions et des spectateurs, des aménagements permanents et temporaires sont toutefois requis.

De fait, conformément aux prévisions de la candidature, un investissement global de 8,088 millions de dollars serait nécessaire, dont 6,787 millions à la seule charge du Comité d’Organisation pour les équipements temporaires. De la même manière, 5,748 millions de dollars devraient être mobilisés sur le site de Carosello 3000, avec une part incombant à la structure organisatrice fixée à 3,771 millions de dollars. Pour le site de Mottolino, ainsi que pour celui de Sitas-Tagliede, un investissement équivalent de 9,008 millions de dollars serait nécessaire avec une participation du Comité d’Organisation à hauteur, dans un cas comme dans l’autre, de 6,594 millions de dollars.

Si le Valtellina Cluster occupera une place de choix pour les Jeux Olympiques, il sera également sollicité pour une partie des épreuves des Jeux Paralympiques.

Située à 8 kilomètres de Bormio, le site existant de Valdidentro – Centre d’entraînement ouvert en 2007 – doit en effet accueillir les compétitions paralympiques de biathlon et de ski de fond.

(Crédits – Federazione Italiana Sport Invernali / FISI)

Au-delà des sites destinés aux compétitions, le Comité d’Organisation envisagent par ailleurs d’aménager un Village des Athlètes secondaire – le principal étant d’ores et déjà planifié à Milan à l’emplacement d’une ancienne gare de triage – pour faciliter l’hébergement des compétiteurs in situ.

Concrètement, le Village disposerait de 1 018 places durant les Jeux, avec dans le détail 70 chambres individuelles et 474 chambres doubles, dont 96 accessibles aux personnes en situation de handicap.

Le Village de Livigno prendrait place sur un terrain privé de 9 hectares, avec des négociations d’ores et déjà enclenchées par les autorités locales pour parvenir à un accord pour la location d’une partie du site et pour l’attribution d’un autre terrain de valeur équivalente pour la partie où doivent être édifiés les éléments pérennes du projet.

Pour bâtir l’ensemble immobilier, comprenant 4 bâtiments permanents de 4 étages et 16 bâtiments de 2 étages composés de modules démontables, une enveloppe budgétaire de 43,544 millions de dollars devra être garantie par les pouvoirs publics et leurs partenaires.

Après les Jeux, le Village de Livigno apporterait un héritage pluriel au territoire. Comme le mentionnait ainsi le dossier de candidature en 2019 :

La composante temporaire du Village Olympique de Livigno servira à la Protection civile qui en fera le même usage que celle du Village Olympique de Cortina.

De plus, les blocs de logements permanents, qui peuvent recevoir jusqu’à 300 personnes, accueilleront un Centre d’entraînement et de préparation physique destiné aux athlètes de haut niveau. Afin d’en assurer une utilisation à 100%, cette partie permanente du Village Olympique sera transformée en un bloc de logements permanents pour les travailleurs saisonniers du tourisme aux activités disparates, et auxquels un hébergement à prix abordable fait souvent défaut.

(Crédits – Milano-Cortina 2026)

Avec cette visite des représentants du Comité d’Organisation, Milan-Cortina 2026 a pu rappeler les fondements du projet dans l’optique des Jeux et dans la perspective des aménagements pour ce territoire, partie intégrante de la Lombardie.

Le déplacement d’aujourd’hui intervient d’ailleurs quelques jours après l’officialisation d’un accord avec les autorités gouvernementales italiennes pour assurer la modernisation des infrastructures liées aux transports dans la région.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.