L.A. Stadium : Un projet de navette à l’étude

Dans l’optique de l’accueil des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2028, la région de Los Angeles a planifié la mise en œuvre de plusieurs chantiers dans le domaine des transports.

Ainsi, vingt-huit projets d’envergure ont récemment été qualifiés de prioritaires par les autorités locales et ce, avec l’objectif affiché de contribuer à une décongestion importante du trafic routier et autoroutier dans et en périphérie de la « Cité des Anges ». Parmi les chantiers en cours et à venir, la modernisation de la plateforme aéroportuaire LAX occupe une place majeure, avec notamment la mise en place prochaine d’une navette automatique surélevée qui permettra de rejoindre l’aéroport international sans avoir à subir le trafic automobile en contrebas.

Sur la base de ce projet, un équipement similaire pourrait voir le jour dans la ville d’Inglewood.

Visuel du projet Inglewood Transit Connector avec ici la station Market Street (Crédits – Envision Inglewood)

Les élus locaux envisagent en effet l’aménagement d’une navette surélevée avec un double objectif : assurer un moyen de transport propre alternatif à l’automobile et contribuer à la revitalisation du secteur de Hollywood Park.

Situé au Sud de Los Angeles et au cœur d’Inglewood, ce secteur abrite l’emblématique salle The Forum (17 500 places) et le gigantesque chantier du Los Angeles Stadium (75 000 à 100 000 places) qui est à ce jour achevé à 40%. A terme, ce sera toutefois un complexe sportif de plus de 120 hectares – pour un coût global de près de 5 milliards de dollars – qui s’installera sur le site avec, outre le L.A. Stadium, une aréna de 6 000 places, des bureaux, une zone commerciale et des espaces verts.

Un équipement complémentaire aux sites du Los Angeles Philarmonic devrait par ailleurs être construit à proximité selon les plans de l’architecte de renom, Frank Gehry. La franchise de la National Basketball Association (NBA) des Clippers pourrait en outre y installer son centre de formation avec aussi une salle de compétition de 18 000 places.

Au regard de ces projets, la Ville d’Inglewood souhaite donc faciliter les allers et venues des spectateurs et des divers publics en direction du futur complexe qui sera géographiquement implanté autour d’importants axes : la Crenshaw / LAX Line (Nord et Ouest), la Green Line (Sud) et la Silver Line (Est).

Une liaison entre la ligne Crenshaw / LAX et le site en cours de réaménagement est donc projetée par les élus locaux pour compléter l’offre existante reposant en particulier sur le maillage territorial d’un réseau de 18 lignes de bus.

Carte du projet Inglewood Transit Connector avec le futur complexe sportif au centre (Crédits – Envision Inglewood)

Concrètement, une plateforme surélevée – le Inglewood Transit Connector – serait aménagée sur une distance de près de 2,9 kilomètres entre Market Street et Century Boulevard. Ladite plateforme assurerait ainsi une liaison optimale entre la Crenshaw Line – qui desservira deux stations à Inglewood – et l’extrémité Sud du complexe sportif.

Pour parvenir à ce projet, un rapport de faisabilité d’une centaine de pages a été commandé par les autorités, rapport qui a étudié dans les moindres détails quatre options. Ces options présentent évidemment des caractéristiques communes, mais aussi des éléments distincts quant à l’impact d’un tel aménagement sur le territorial sans oublier bien sûr les coûts de construction et de maintenance.

A ce jour, l’option ayant recueilli les faveurs des autorités présente une liaison Nord-Sud qui sera doté de cinq stations, dont trois à proximité du complexe sportif. D’un coût de 614,4 millions de dollars (538,27 millions d’euros), cette option – la moins onéreuse de l’étude compte-tenu des contraintes techniques – comporterait également un coût d’entretien et de maintenance annuel de 18,2 millions de dollars (15,94 millions d’euros).

Si la Crenshaw Line sera opérationnelle dès 2019, il reste néanmoins à établir un plan de financement pour le projet de navette surélevée qui pourrait, selon le rapport de faisabilité, transporter 2,57 millions de passagers chaque année.

La participation du secteur privé – à commencer par les promoteurs des projets sportifs – semble privilégiée, même si la Ville d’Inglewood envisage aussi la recherche de soutiens au niveau local (Villes voisines, État de Californie) et fédéral.

Avant cela, une étude d’impact environnemental sera réalisée, conformément à la législation californienne, et des études techniques complémentaires devront être menées en coordination avec les services de la Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority – que Inglewood veut associer au projet – et de la Ville de Los Angeles.

A l’issue de ces études, la version définitive du projet devrait être présentée d’ici la fin de l’année 2019.

Visuel du futur LA Stadium (Crédits – HKS Architects / Los Angeles Rams)

Quoiqu’il en soit, deux échéances capitales devraient être intégrées pour la mise en œuvre concrète du projet : 2022, soit l’année d’organisation du Super Bowl à Inglewood, et surtout 2028.

Cette année-là, le complexe sportif de Hollywood Park sera l’un des sites-phares des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été, avec la tenue des Cérémonies d’ouverture et de clôture au L.A. Stadium, et l’organisation d’épreuves (tir-à-l’arc près du stade et gymnastique au Forum).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.