JO 2024 : « Cette semaine donnera lieu à l’annonce de notre décision sur la candidature de Rome »

La candidature de Rome 2024 sera-t-elle encore en course au moment du dépôt du second volet du dossier technique au siège du Comité International Olympique (CIO), le 07 octobre prochain ? Pas sûr.

Selon toute vraisemblance, la Maire de Rome devrait annoncer son refus de soutenir le projet olympique et paralympique, et en conséquence le retrait de la candidature, d’ici au 04 octobre, date de la fête du Mouvement 5 Étoiles dont elle est membre.

(Crédits - Virginia Raggi / Page Facebook)
(Crédits – Virginia Raggi / Page Facebook)

Si elle pourrait in fine s’affranchir de la tutelle du fondateur du mouvement politique, Beppe Grillo, il semble peu probable que Virginia Raggi soit décidée à aller dans cette direction, elle qui a multiplié les déclarations hostiles à l’égard de la candidature de Rome 2024 et de ses dirigeants depuis son arrivée à la tête de la « Ville Éternelle », en juin dernier.

Il y a quelques semaines, Virginia Raggi avait indiqué qu’elle rendrait sa décision courant octobre. Aujourd’hui, elle se montre plus précise encore.

« Il y a une chose que l’on appelle la Trêve Olympique pendant les Jeux Olympiques et Paralympiques qui ont pour moi la même considération.

Nous avons conclu cette période et je pense que cette semaine donnera lieu à l’annonce de notre décision sur la candidature de Rome aux JO » a ainsi fait savoir la Maire de la capitale italienne selon des propos rapportés par l’agence ANSA.

Publicités

8 Thoughts

  1. Elle devrait effectivement mettre un terme à cette candidature. Ce qui est une bonne nouvelle pour les adversaires de la ville-éternelle, mais une mauvaise pour le CIO.

    J'aime

    1. Bonne nouvelle ? Oui et non !!

      Oui car il s’agira d’un concurrent en moins pour les trois autres cités, et il s’agissait sans doute de la candidature la imprévisible qui soit, car les membres italiens ont beaucoup de réseau dans le CIO.

      Et non car comme, je le mentionne dans le paragraphe précédent, on ne sait pas si les italiens choisiront forcement comme l’on peut le penser. Il n’y a juste qu’a voir les attributions des jeux de 2012 et 2016.

      J'aime

      1. Oui, mais c’est la même chose pour l’ensemble des votants. Beaucoup de choses vont entrer dans l’équation lors du vote du CIO dans un an. Les Russes sont par exemple également très influents au sein de l’institution et voudront à coup sûr faire payer Los Angeles pour l’exclusion partielle de la Russie des JO 2016. Budapest en bénéficiera-t-elle? On pourrait le passer, mais pas si sûr, car la division des votes européens pourraient favoriser L.A. et donc pousser les Russes à appuyer la candidature de Paris.

        Les membres des pays non-européens qui visent 2028 voudront aussi s’assurer de placer leurs pions en éliminant Los Angeles le plus rapidement possible.

        Et ainsi de suite…

        J'aime

      2. Pour rebondir sur le caractère « imprévisible » dont vous parlez: A lire ou à relire, un des articles les plus intéressants (et désespérants) sur l’analyse des votes en 2005 pour les JO 2012.
        http://www.lemonde.fr/sport/article/2006/04/19/comment-paris-a-perdu-les-jo-2012_763083_3242.html
        Donc effectivement le choix des membres semble assez … incontrôlable.
        Avant l’élection le journal Le Parisien avait fait une projection des votes membre par membre. Avec des arguments du type « Tel membre est francophone » ou « la femme d’un tel autre est française », donc il va voter Paris. On a vu ce que ca a donné.
        El mundo (ou El pais je ne me souviens plus) avait fait pareil pour 2020 annonçant une victoire de Madrid. Juste avant que la capitale espagnole ne soit éliminée au premier tout.
        Donc espérons que les porteurs de la candidature française sachent manœuvrer dans cet univers trouble, d’ici là je pense que les tentatives de projection des votes des membres italien & co vont être assez hasardeuses.

        J'aime

      3. C’est tout à fait cela. Les votes du CIO ne répondent à aucune règle et à aucune logique. Si la simple qualité du dossier prévalait, les résultats auraient été bien différents au fur et à mesure des élections et certaines villes n’auraient jamais été désignées. Atlanta ou Turin par exemple.

        J'aime

  2. Oui, on pourrait rajouter à votre liste Sotchi vs Salzbourg, un des plus beau dossier pour les JO d’hiver qui n’a pourtant pas fait le poids le jour du vote face à la ville russe. Le CIO est avant tout la somme d’intérêts individuels. Après il ne faut pas désespérer pour 2024, au moins Paris est prévenu cette fois. Je m’interroge juste sur le fait qu’Armand de Rendinger qui a récolté ces informations citées dans l’article du Monde ne fasse pas parti de l’équipe de candidature parisienne cette fois ci. Non pas que je sois fan de tous ces consultants plus ou moins experts qui ont tous un avis pour expliquer le résultat d’un vote mais toujours a posteriori d’une élection, mais il faut lui reconnaitre une certaine pertinence dans l’analyse de la situation, et dans l’appréhension des réactions des membres du CIO.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s