JO 2024 : Le Comité Olympique Italien présente une cartographie inédite des installations sportives de Rome

Malgré les tensions réelles et palpables depuis plusieurs semaines entre la Ville de Rome et le Comité de Candidature de Rome 2024, un important travail a été mené autour des sites sportifs présents dans la capitale italienne.

Au terme d’une minutieuse étude qui a duré quatre mois, les responsables du Comité Olympique Italien (CONI) et de la candidature ont présenté aujourd’hui, depuis le Stadio Flaminio, une cartographie complète des enceintes sportives réparties sur l’ensemble du territoire de Rome et de ses alentours.

Capture d'écran du portail consacré à la cartographie des sites sportifs (Crédits - Sport & Société)
Capture d’écran du portail consacré à la cartographie des sites sportifs (Crédits – Sport & Société)

Réalisée en coopération avec le Conseil Municipal, la Métropole de Rome et les différents services urbains, l’étude a également mobilisé des ingénieurs et des architectes.

Elle a permis de mettre en évidence l’existence de quelques 2 221 installations sportives, dont 1 000 appartenant à des établissements publics comme par exemple des écoles ou des universités. Pas moins de 6 336 espaces (aires de jeux et d’entraînement, etc…) ont par ailleurs été répertoriés.

La cartographie – la première du genre à Rome – a aussi mis en évidence quelques 9 600 photographies qui présentent l’état de chaque installation.

La candidature de Rome 2024 entend d’ailleurs se servir de ce travail pour valoriser son projet de construction ou de rénovation concernant respectivement 15 et 20 sites à Rome et dans sa périphérie.

Pour rappel, le projet olympique et paralympique italien repose sur 70% de sites existants ayant la capacité d’accueillir l’événement.

La présentation de la cartographie s'est notamment déroulée en présence de Giovanni Malago, Président du CONI ; Luca di Montezemolo, Président de Rome 2024 ; Diana Bianchedi, Directrice Générale de Rome 2024 ; et Francesco Romussi, Responsable de la partie technique de l'étude (Crédits - Ferdinando Mezzelani / CONI)
La présentation de la cartographie s’est notamment déroulée en présence de Giovanni Malago, Président du CONI ; Luca di Montezemolo, Président de Rome 2024 ; Diana Bianchedi, Directrice Générale de Rome 2024 ; et Francesco Romussi, Responsable de la partie technique de l’étude (Crédits – Ferdinando Mezzelani / CONI)

« Ce recensement est une contribution importante. Il a reçu le financement et le soutien des autorités dans le cadre du projet de Rome 2024.

La candidature en est la clé. Sans cette dernière, nous ne serons pas en mesure de mener à bien le travail prévu » a estimé Giovanni Malago, Président du CONI.

Ce dernier s’était récemment montré particulièrement sévère face à la perspective d’un retrait de la candidature, faute d’un soutien institutionnel en provenance de la Ville de Rome.

De son côté, le Président du Comité de Candidature s’est montré davantage soucieux de pouvoir bénéficier de la contribution financière du Comité International Olympique (CIO) pour pouvoir engager les chantiers.

« Comme grand projet, les Jeux Olympiques ont besoin d’offrir une amélioration urbaine importante.

Si Rome est sélectionnée, le CIO versera 1,7 milliard de dollars à la Ville Organisatrice. Cette somme sera cruciale pour permettre la régénération urbaine.

Rome sera alors au centre de l’attention du monde pendant deux années consécutives, grâce d’une part aux Jeux Olympiques de 2024 et d’autre part au Jubilé en 2025″ a déclaré Luca di Montezemolo.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s