JO 2024 : L’architecte Dominique Perrault mandaté pour l’étude urbaine du Village des Athlètes de Paris

L’aménagement d’un Village Olympique et Paralympique est, en règle général, un défi singulier.

Il s’agit ni plus ni moins que de bâtir en moins de sept ans, une véritable ville dans la ville, un espace d’une quarantaine d’hectares entièrement dédié au bien-être des milliers de sportifs qui participent aux Jeux, et complètement pensé comme un héritage urbain pour le territoire.

Visuel du Village des Athlètes de Paris 2024 (Crédits - Paris 2024 / Luxigon)
Visuel du Village des Athlètes de Paris 2024 (Crédits – Paris 2024 / Luxigon)

Si certains exemples ont laissé entrevoir un manque ou une mauvaise planification – à l’instar d’Athènes 2004 – d’autres en revanche se sont parfaitement imbriqués dans l’environnement urbain et paysager imaginé dans le cadre des JO.

De ce point de vue, Barcelone 1992 et Londres 2012 sont des exemples intéressants avec pour le premier, une profonde réflexion quant au rapport de la ville et de ses citoyens avec le front de mer, et pour le second, une régénération urbaine d’ampleur pour l’East End.

Ces différents éléments ont d’ailleurs été au centre du récent atelier organisé par le Comité International Olympique (CIO), à destination des Villes Candidates aux JO d’été de 2024.

Ces dernières – Los Angeles (États-Unis), Budapest (Hongrie), Rome (Italie) et Paris (France) – ont chacune planifié l’utilisation de sites existants ou la construction de nouveaux espaces et ce, dans l’optique de laisser un héritage majeur, avec à la clé, plusieurs milliers de logements à vocation sociale ou encore estudiantine.

Visuel du projet d'écoquartier de L'Île-Saint-Denis (Crédits - Plaine Commune)
Visuel du projet d’écoquartier de L’Île-Saint-Denis (Crédits – Plaine Commune)

Aujourd’hui, Paris va plus loin, et a décidé de confier l’étude urbaine du Village au groupement d’architectes dirigé par Dominique Perrault.

L’Établissement Public Territorial de Plaine Commune – en lien avec le Comité de Candidature de Paris 2024 – a en effet annoncé, vendredi 13 mai, avoir mandaté le célèbre architecte et urbaniste français pour réfléchir au développement du Village de Pleyel-L’Île-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et par conséquent, à l’essor du nouveau quartier qui découlera de l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques.

Si 17 000 athlètes et accompagnateurs seront présents sur place au moment des Jeux Olympiques, pas moins de 8 000 personnes seront ensuite hébergées lors des Jeux Paralympiques. Dans les deux cas, la logistique qui devra être mise en place sera tout simplement exceptionnelle.

Un chiffre, fourni lors de la présentation du concept de Paris 2024, permet notamment de prendre conscience du défi à relever : 1 million de repas seront servis lors de l’événement.

Après les Jeux, les différents bâtiments édifiés seront réaménagés afin de rendre possible la location ou la vente de quelques 3 500 logements.

Carte du concept de Village Olympique (Crédits - Paris 2024)
Carte du concept de Village Olympique (Crédits – Paris 2024)

« L’équipe DPA veillera, lors de la réalisation de l’étude, au respect des impératifs propres aux Jeux tout en s’assurant de la satisfaction des besoins urbains et sociaux du territoire.

Il s’agit de garantir le bien être des athlètes et des futurs habitants, de valoriser le patrimoine bâti et paysager, de fournir une architecture de qualité et d’être à la hauteur des ambitions écologiques de la candidature de Paris 2024 et du projet de Plaine Commune » a d’ailleurs précisé l’Établissement Public dans un communiqué.

Pour l’épauler dans cette tâche, Dominique Perrault a en tous cas sollicité l’appui de plusieurs équipes qu’il connaît bien : LIN (urbanistes associés), Une fabrique de la ville (programmation urbaine), Gustafson Porter (paysagiste), Ingerop (expert développement durable), Algoé (expert innovation et événements), et Topager (expert innovation et écologie urbaine).

(Crédits - Dominique Perrault Architecture)
(Crédits – Dominique Perrault Architecture)

L’architecte français n’en est pas à sa première expérience dans le domaine des Jeux et plus largement du sport.

Dominique Perrault, actuellement à l’oeuvre sur le chantier de rénovation du mythique Hippodrome de Longchamp, est notamment l’artisan du Vélodrome et de la Piscine Olympique de Berlin. Résolument moderne, le site fut aménagé dans le cadre de la candidature de la capitale fédérale allemande à l’organisation des Jeux d’été de l’An 2000, et a accueilli les Championnats d’Europe de natation en 2013.

Dominique Perrault a également assuré la conception du Centre Olympique de Tennis de Madrid (Espagne), édifié dans l’optique de la candidature aux JO 2016, et plus communément appelé « La Caja Magica », ou encore la réalisation des visuels du Village des Athlètes et du Centre Olympique National de Kiel (Allemagne) en marge de la candidature – finalement avortée – de Hambourg pour les JO de 2024.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

19 Thoughts

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s