JO 2024 : La candidature de Rome en danger ? Le « Mouvement 5 étoiles » menace encore

L’ambition olympique et paralympique de la capitale italienne sera-t-elle une nouvelle fois stoppée en plein élan ?

Quelques années après le retrait forcé de la candidature de Rome 2020, le projet italien pour l’Olympiade de 2024 pourrait à son tour connaître un sinistre destin. En effet, la chef de file du « Mouvement 5 étoiles » à Rome a explicitement dénoncé le principe même de la candidature aux Jeux.

Dans une brève tribune intitulée « Le Gouvernement devrait s’occuper de la dette avant de penser aux Jeux Olympiques », Virginia Raggi – qui conduira une liste lors des élections municipales du 05 juin – a ainsi repris l’argumentaire déjà exposé en octobre 2015 par le parti de Beppe Grillo.

Virginia Raggi est l'une des favorites pour prendre la tête de la capitale italienne (Crédits - Page officielle Facebook)
Virginia Raggi est l’une des favorites pour prendre la tête de la capitale italienne (Crédits – Page officielle Facebook)

Sur sa Page Facebook, celle qui fait actuellement figure de favorite pour succéder à Ignazio Marino à la tête de la « Ville Éternelle », estime que la capitale italienne « offre aujourd’hui une dette de 13 milliards d’euros créée par les anciens partis au pouvoir, des routes en mauvais état, des transports indécents, des monuments abandonnés, des ordures partout et une municipalité dissoute par la mafia.

Et le Gouvernement se préoccupe des Jeux ?

Notre devoir est pourtant de faire revivre une ville qui a été transformée en une mangeoire de la vieille politique.

Pensons à l’ordinaire, puis évaluons l’extraordinaire ».

Avec cette déclaration, Virginia Raggi se pose clairement en opposante locale à la candidature de Rome 2024.

Cette opposition – si elle se confirme en cas d’accession à la Mairie – pourrait avoir de graves conséquences, le Comité International Olympique (CIO) exigeant l’appui des autorités municipales et ce, au travers de garanties.

Si le dépôt de la candidature de Rome, le 15 septembre 2015, a constitué un premier élément pertinent, il faudra surtout attendre le 07 octobre 2016 pour connaître la nature des engagements des pouvoirs publics. A cette date-là, les quatre Villes Candidates aux JO 2024 devront en effet fournir les garanties nécessaires à la poursuite de la campagne pour les Jeux.

Mais dans le cas d’une victoire du « Mouvement 5 étoiles », les garanties de Rome pourraient bien ne jamais parvenir au siège de l’institution olympique à Lausanne (Suisse), à moins d’un intense travail de conviction qui serait mené à la fois par Luca di Montezemolo, charismatique leader de Rome 2024, et par Giovanni Malago, Président du Comité Olympique Italien (CONI).

Ces derniers auraient particulièrement à cœur de défendre un projet actuellement soutenu par une majorité de Romains et d’Italiens, selon un sondage réalisé pour le compte du Comité de Candidature.

Des données qui suffiront à faire changer d’avis Virginia Raggi ? Pas sûr.

Publicités

5 Thoughts

  1. Rome aura de toute façon bien du mal à s’imposer face à Paris et Los Angeles, les deux poids lourds de la compétition. Dans ce cas, ne vaut-il pas mieux se retirer et éviter de dépenser l’argent du contribuable? La question se pose également pour Budapest.

    J'aime

    1. Une solution, qui est aussi un risque, est l’organisation d’un référendum. En cas de succès, et si le mouvement 5 étoiles remportent les élections, il sera difficile pour le nouveau maire d’aller contre la candidature. Cependant, un maire opposé contrait de supporter la candidature peut également devenir un boulet pour Rome.

      J'aime

  2. Je ne pense pas que Rome soit en deçà de Paris ou de Los Angeles.

    L’Italie a un lien étroit avec le mouvement olympique (réseau au sein du CIO, les JO de Rome 1960, Jeux mythiques et exceptionnels…)

    La campagne de Turin pour 2006 a prouvé que les Italiens en matière de lobbying ont un certain savoir-faire. Sans parler de soutiens poids lourds à l’époque ( Gianni Agnelli…)

    Il est vrai que Rome, contrairement à Los Angeles et Paris, fait face à un mouvement de contestation, sans compter les scandales de corruption liée à la mafia. Et si Virginia Raggi emporte la mairie de Rome et ne soutient pas Roma 2024, cela sonnera le glas de cette candidature.

    Je pense qu’à ce stade, si tel devait être le cas, il y aurait des répercussions plus importantes que pour Hambourg ou Boston.

    Cependant les Italiens adhèrent à ce projet, ce qui n’était pas le cas pour 2020. Virginia Raggi ne devra pas omettre ce détail, et une fois élue et « rassuré » par toutes les garanties apportés par Luca Di Montezemolo et Giovanni Malago, elle n’aura pas de mal à se rallier à cette candidature.

    C’est encore loin d’être le cas, c’est certain.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s