JO 2024 : A Crotone, Rome 2024 évoque l’histoire des Jeux et mobilise les étudiants de Calabre

Déjà désireux d’associer la jeunesse à l’ambition olympique et paralympique italienne, le Comité de Candidature de Rome 2024 souhaite aujourd’hui accroître la mobilisation des étudiants autour de son projet.

La candidature sera ainsi présente à Crotone (Calabre) à l’occasion des Championnats du Sport étudiant qui se déroulent du 12 au 21 avril. Plus de 3 000 étudiants devraient participer aux différentes compétitions organisées au sein de l’un des berceaux du sport et de l’Olympisme dans la péninsule.

Luca di Montezemolo, Président du Comité de Candidature, a notamment participé au lancement de l’initiative « Crotone avec Rome 2024, un projet d’éducation olympique dans les écoles ».

Cet événement s’est tenu en présence du Maire de Crotone, Peppino Vallone ; du Président du Comité Régional Olympique de Calabre, Maurizio Condipodero ; du Directeur Général de l’École Régionale de Calabre, Diego Bouché ; du Président du Conseil des Étudiants de Crotone, Gianpiero La Vecchia ; et du Président du Conseil des Étudiants de Calabre, Giovanni Di Bartolo.

(Crédits - Roma 2024)
(Crédits – Roma 2024)

Crotone avait progressivement acquis une renommée majeure dans l’Antiquité et ce, après la participation de plusieurs athlètes aux Jeux Olympiques.

Comme le rapporte d’ailleurs le site officiel du Comité International Olympique (CIO), Astylos de Crotone remporta six couronnes au cours de trois Olympiades (488-480 avant Jésus-Christ), dont une en qualité de citoyen de la ville calabraise autrefois partie intégrante du territoire de la Grande Grèce.

L’athlète était alors un spécialiste des épreuves de la course du stade et de la course du diaulos (deux fois un tour de stade).

Un autre athlète originaire de Crotone marque de son empreinte les Jeux de l’Antiquité. Élève du philosophe et mathématicien Pythagore, Milon de Croton remporta lui aussi six couronnes entre 540 et 512 avant Jésus Christ.

Lutteur de référence, Milon se distingua également lors des Jeux Phytiques (sept titres), mais aussi lors des Jeux Néméens (neuf titres) et des Jeux Isthmiques (dix titres).

Luca di Montezemolo exposant les axes principaux de la candidature olympique et paralympique (Crédits - Roma 2024)
Luca di Montezemolo exposant les axes principaux de la candidature olympique et paralympique (Crédits – Roma 2024)

En raison de cette riche histoire, Crotone et la Calabre sont donc des territoires que la candidature de Rome 2024 entend pleinement associer au cours des mois à venir.

De fait, outre les manifestations actuelles, la ville et sa région proposeront rapidement des programmes de coopération éducative – en lien avec la candidature et le Comité Olympique Italien (CONI) – autour de plusieurs notions : culture, paix, éducation sportive, éthique, modes de vie sains, ou encore développement des Jeux Olympiques et Paralympiques.

« Nous sommes venus à Crotone avec grand plaisir, parce que les Jeux de 2024 devront non seulement impliquer Rome, mais le pays tout entier.

Nous voulons donc le soutien de tout le monde, surtout des jeunes qui seront les futurs athlètes en 2024. Nous avons besoin de faire équipe avec toutes les régions italiennes et d’utiliser les valeurs olympiques et paralympiques pour nos étudiants » a affirmé Luca di Montezemolo.

Le leader de la candidature a aussi précisé que le relais de la flamme olympique traversera la Calabre et plus globalement le Sud de l’Italie en cas d’obtention des Jeux.

« Les Jeux Olympiques sont un grand message de paix. Voilà pourquoi Rome commencera son relais de la flamme à Lampedusa avant de passer par Crotone.

Il honorera son histoire olympique et donnera un signal fort au Sud du pays. C’est une ville d’athlètes, des athlètes qui ont écrit l’histoire des Jeux Olympiques » a ainsi déclaré l’ancien Président de « Ferrari ».

Il y a quelques semaines, Luca di Montezemolo avait déjà évoqué la question de l’éventuel relais de la flamme olympique. Il avait alors indiqué que Lampeduza serait le point de départ de ce relais dans un souci de fraternité et un message de paix à l’adresse du monde.

Chaque année, plusieurs milliers de migrants arrivent en effet sur les côtes italiennes. Lampeduza en est l’une des portes d’entrée.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s