JO 2024 : Bernard Lapasset précise la répartition des rôles à la tête de Paris 2024

Un peu plus de dix jours après la révélation du concept de Paris 2024, Bernard Lapasset, coprésident du Comité de Candidature a précisé ce week-end la répartition des rôles avec l’autre coprésident du projet, Tony Estanguet.

Dans le cadre d’une interview accordée à RFI, l’actuel Président de World Rugby a ainsi justifié la pertinence d’un binôme à la tête de la candidature française.

Bernard Lapasset et Tony Estanguet, le 17 février 2016 (Crédits - Sport & Société)
Bernard Lapasset et Tony Estanguet, le 17 février 2016 (Crédits – Sport & Société)

« On est à 100% dans la même mobilisation. On se partage selon la référence dans laquelle nous sommes. Souvent, c’est une affaire d’agendas. Mais on partage tous les deux les mêmes informations. On a les mêmes éléments, les mêmes références, on participe aux même réunions, on a la même vision, on est complètement attelés à la même charrette.

Notre différence, c’est que lui, il faut qu’il exprime avec force ce qu’il est. Le soutien des athlètes, ce n’est pas moi. Je ne peux pas me revendiquer de cette génération d’athlètes. Lui, c’est son bain, il les connaît bien. Il sait comment travailler avec eux. Il est membre du Comité International Olympique (CIO) élu par les athlètes, donc il a cette influence légitime. Cette force-là, il faut qu’il l’exploite au maximum.

Par contre, quand il faut aller voir les politiques, il n’a pas trop envie, donc c’est moi qui y vais » a notamment affirmé Bernard Lapasset.

Il faut dire que ce dernier a notamment contribué à convaincre la Maire de Paris de l’opportunité de présenter une nouvelle candidature à l’organisation des Jeux d’été. Réticente de nombreux mois, Anne Hidalgo avait fini par se ranger du côté du Mouvement sportif français pour soutenir et porter la candidature de la capitale.

Depuis, Bernard Lapasset a eu l’occasion de s’entretenir avec les plus hautes autorités de l’État, ainsi qu’avec les leaders de formations politiques. Il devrait en outre commencer à échanger avec les potentiels candidats à la prochaine élection présidentielle.

Cette échéance électorale interviendra en effet au printemps 2017, soit quelques mois avant le scrutin olympique visant à désigner la Ville Hôte des Jeux d’été de 2024.

Il apparaît donc nécessaire d’établir des contacts avec les challengers de la prochaine élection élyséenne et ce, afin de sécuriser la candidature de Paris dans l’optique d’une éventuelle intervention présidentielle devant les membres du CIO, le 13 septembre 2017.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s