JO 2024 : Rome valide le choix de Tor Vergata comme site du Village des Athlètes

Des quartiers de Rome (Italie), celui de Tor Vergata est sans doute un espoir déçu en matière d’aménagement urbain et paysager. Les dernières années ont en effet contribué à affaiblir ce secteur de la ville après le fiasco de la Città dello Sport, situé près de l’Université.

Aujourd’hui, la candidature olympique et paralympique de la Ville Éternelle entend remettre ce quartier au cœur des politiques publiques et permettre son désenclavement, notamment grâce à l’implantation du Village des Athlètes et ce, malgré la farouche opposition de l’ancien Maire de Rome.

Au cours d’une réunion qui s’est tenue en fin de semaine, les différentes parties prenantes au projet ont d’ailleurs rappelé cette ambition.

Luca di Montezemolo, Président de Rome 2024, face à Giuseppe Novelli, Recteur de l'Université de Tor Vergata (Crédits - Rome 2024)
Luca di Montezemolo, Président de Rome 2024, face à Giuseppe Novelli, Recteur de l’Université de Tor Vergata (Crédits – Rome 2024)

Présent autour de la table, le Recteur de l’Université de Tor Vergata s’est notamment montré enthousiaste à l’idée de défendre ce grand projet, un projet qu’il connaît bien pour en avoir été l’un des artisans depuis de longs mois.

« L’Université a démontré toute sa volonté pour être impliquée dans l’organisation du dossier de candidature de la capitale.

Lors de cette réunion, nous avons discuté en détail des infrastructures nécessaires et des routes d’accès déjà disponibles jusqu’à la zone envisagé pour construire le Village des Athlètes. Nous avons montré que le travail est déjà bien avancé et que la plupart des installations sont déjà en place.

En outre, le choix de Tor Vergata facilite aussi la création d’un héritage après les Jeux. Bon nombre d’infrastructures qui seront construites seront utilisées à la fois par l’Université et par les citoyens de Rome.

Le Village Olympique, par exemple, sera transformé pour aménager de nouveaux logements pour les étudiants ainsi qu’une médiathèque innovante et un jardin botanique. Cela sera utile pour attirer l’attention des visiteurs et offrir aux étudiants un lieu d’étude et un cadre de vie optimal » estime ainsi Giuseppe Novelli.

De gauche à droite, Giovanni Malago, Président du CONI ; Santiago Calatrava, architecte et Luca di Montezemolo, Président de Rome 2024 (Crédits - Rome 2024)
De gauche à droite, Giovanni Malago, Président du CONI ; Santiago Calatrava, architecte et Luca di Montezemolo, Président de Rome 2024 (Crédits – Rome 2024)

Giovanni Malago, Président du Comité Olympique Italien (CONI) a lui aussi mis l’accent sur la nécessité de laisser un héritage durable pour les Romains, bien au-delà des seuls sportifs.

Selon lui « la priorité est d’augmenter la valeur du Parc Olympique.

Il ne suffit pas de construire une zone avec un Village pour les athlètes et leurs accompagnateurs et quelques plantes. Il faut aussi créer un domaine où le public et les entreprises soient en mesure de respirer l’air de cette grande fête du sport.

Tor Vergata est au cœur du projet de Rome, car cette zone a été identifiée comme celle où sera implantée le Village en cas de succès de notre candidature ».

Mais outre la problématique de l’hébergement des athlètes, Giovanni Malago a également abordé la question de l’utilisation et de la reconversion des « voiles » de Santiago Calatrava, autrement dit, de la Città dello Sport.

Inachevé – en raison d’un coût exorbitant – ce vaste projet de deux arènes multifonctionnelles est aujourd’hui au point mort, mais la candidature aux JO 2024 devrait faciliter l’achèvement des travaux et la livraison du site pour 2019.

« Calatrava est l’architecte du projet. Les voiles sont actuellement une blessure pour la ville, une œuvre inachevée, et je pense qu’il est juste et nécessaire de réfléchir à la façon dont ce site peut être utilisé à des fins sportives, avec aussi la présence limitrophe de l’Université et de l’hôpital.

Le grand professionnel qu’est l’architecte Calatrava, a accepté de modifier le plan initial et ce, afin de répondre aux exigences de Rome 2024. Les voiles sont une installation qui profitera à la ville, même avant 2024 et qui ne sera pas uniquement utilisée dans l’optique des Jeux.

Je pense ainsi que dès 2019, elle pourra être utilisée pour des concerts, des événements sportifs et des congrès » a précisé Giovanni Malago.

Santiago Calatrava (Crédits - Rome 2024)
Santiago Calatrava (Crédits – Rome 2024)

Décrié pour son projet démesuré, l’architecte espagnol sera donc associé à la candidature de Rome 2024 et aura pour mission de finaliser la Cité des Sports, tout en élaborant de premiers plans pour l’aménagement du Village.

Durant la réunion, Santiago Calatrava a estimé que « la chose la plus intéressante à propos de l’implication de Tor Vergata, c’est qu’il y a sur ce site une Université, un établissement vieux de près de mille ans, qui a été fondé par un groupe d’idéalistes et qui aujourd’hui parle au monde entier. La même chose s’est produite avec le concept de l’Olympisme : l’idée est venue d’un groupe d’idéalistes rassemblés autour de Pierre de Coubertin et maintenant les Jeux Olympiques ont lieu tous les quatre ans, avec passion et implication du monde.

Amener les Jeux à Tor Vergata signifierait donc de réunir ces deux institutions que sont le sport et la jeunesse, en créant une symbiose entre elles et en faisant en sorte que l’esprit olympique se propage et devienne une partie de l’avenir de l’Université, grâce à l’accroissement du nombre de logements notamment.

La localisation est extraordinaire, puisque Tor Vergata se situe à proximité des principales entrées de la ville. Tor Vergata a en outre la chance de disposer d’un hôpital et d’une École de médecine rattachés à l’Université ».

Giuseppe Novelli, Recteur de l'Université de Tor Vergata et Diana Bianchedi, Directrice Générale de Rome 2024 (Crédits - Rome 2024)
Giuseppe Novelli, Recteur de l’Université de Tor Vergata et Diana Bianchedi, Directrice Générale de Rome 2024 (Crédits – Rome 2024)

Présente elle aussi à la réunion, Diana Bianchedi, Directrice Générale de Rome 2024, a salué l’implication de toutes les parties prenantes au projet olympique et paralympique, mais elle a surtout salué la rencontre avec l’architecte Santiago Calatrava.

« Il était crucial pour nous de comprendre la conception architecturale d’un projet arrêté il y a des années. Il était important de comprendre l’intérêt de ce projet pour Rome 2024 et l’héritage qu’il peut laisser après l’événement olympique.

Tor Vergata a un rôle clé dans le dispositif de Rome 2024 et l’Université a une nouvelle fois démontré son intérêt à contribuer à la transformation territoriale.

La Faculté des Sciences économiques mène actuellement une étude qui fournira des données majeures quant à l’impact économique des Jeux. La prochaine étape pour nous sera l’examen du projet de Calatrava et des coûts de ce projet. Tout cela nous permettra ensuite de présenter un budget et un projet, le 17 février, au siège du Comité International Olympique »a affirmé celle qui a succédé à Claudia Bugno en novembre 2015.

Avec cette réunion au sommet, le Comité de Candidature a validé l’intégration du quartier de Tor Vergata au sein du projet de la capitale italienne. Mais un autre quartier emblématique de Rome devrait également être incorporé au dispositif olympique et paralympique : le quartier de l’EUR.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s