JO 2024 : Sans surprise, Toronto renonce

Tout, sauf une surprise.

Après plusieurs semaines d’incertitudes, et après l’organisation des Jeux Panaméricains 2015, la Ville de Toronto (Canada) renonce finalement à se positionner dans la course aux Jeux d’été de 2024.

Malgré l’enthousiasme – débordant – de Marcel Aubut, Président du Comité Olympique Canadien, le Maire de la « Ville Reine », John Tory, n’a pas choisi de s’engager dans une voie incertaine pour une ville directement concurrencée par Los Angeles (États-Unis) et qui, par deux fois, a essuyé l’échec olympique (1996 et 2008).

De fait, le tableau final des Villes Candidates devrait rester le suivant : Rome (Italie), Hambourg (Allemagne), Paris (France), Budapest (Hongrie) et Los Angeles (États-Unis).

7 pensées

  1. Donc Toronto ne se présente pas et à permis l’accélération de la venue de L.A. Pour Bakou ils ne viendront pas.

    Au final, il y aura 5 villes à se présenter, une nord américaine et quatre européennes.

    Pour Toronto, je n’ai pas compris le but de Mr Aubut (désolé XD), d’avoir fait tout un boucan, pour une ville qui n’avait apparemment aucune envie de se déclarer, sachant qu’en plus Vancouver et ses jeux n’était pas loin (5 ans seulement).

    1. M Aubut voulait forcer la main du maire de Toronto. Il souhaite que le Canada, mais surtout Toronto, accueille de nouveau les JO d’été. C’est faisable mais dans le cas présent Toronto était totalement impréparé à candidater. Il faut que la ville fasse une étude de faisabilité pour une organisation future, en incluant par exemple la ville de Buffalo (N.Y., USA). Après l’autre problème est surtout la proximité temporelle avec les jeux de Vancouver.

      Maintenant, je pense que le comité olympique canadien va se pencher sur la candidature pour les jeux olympiques de 2026. Mais le problème reste la proximité des jeux de 2010. Et les concurrences vont être rude avec notamment la Suède, la Suisse et peut-être les Etats-Unis et la Norvège.

      Pour 2024, les favoris sont sans conteste LA et Paris, les médias nord américains donnent Paris comme gagnant. Rome sera sans aucun doute l’outsider. Hambourg et Budapest restent un peu à la traîne sur plusieurs points.
      Cyril avait fait un précédant prognostique dans un de ces commentaires dans un précédant article et à l’heure actuelle, je pense qu’il est juste. Mais la campagne pour les jeux de 2024 ne font que commencer.

      1. Absolument, Guillaume. Tout peut arriver dans cette course. La prochaine étape à surveiller sera le référendum d’Hambourg. Les sondages sont pour le moment favorables, mais ce genre de consultation réserve souvent son lot de surprises.

  2. Une autre possibilité qui pourrait expliquer le retrait de Toronto est le souhait du Canada de vouloir organiser la coupe du monde de football 2026. Ce qui Rendrait difficile du coup de porter une candidature aux jeux d’hiver. Les Canadiens peuvent candidater aux deux mais ils est quasiment impossible de remporter les deux événements.

    1. Pour cela, tous les stades sont à refaire.

      À part celui de Vancouver, aucun de ceux utilisés pour la CM féminine de 2015 (Edmonton, Winnipeg, Montréal, Ottawa, Moncton) ne se qualifie pour accueillir la CM masculine en 2026. Il n’y a aucun stade de soccer digne de ce nom au Canada. Même le Skydome de Toronto aurait besoin d’un sérieux lifting.

Laisser un commentaire