JO 2024 : Tony Estanguet, une personnalité crédible pour incarner la candidature de Paris

A l’issue de l’émission « Stade 2 » diffusée ce soir, Bernard Lapasset et Armand de Rendinger ont poursuivi le débat autour de la candidature olympique de Paris 2024, dans le cadre de « La Prolongation », sur le site internet du magazine sportif de France 2.

Il a notamment été question de la place des sportifs au sein du futur dispositif.

Stade 2 - débat

Pour Bernard Lapasset, « aujourd’hui, on a la chance d’avoir un panel d’athlètes qui sont reconnus au niveau international, dont on connait le profil, dont on connait la carrière, certains sont consultants dans les médias… donc utilisons ces gens-là, leur savoir-faire, leur connaissance…

Cela peut-être un élément-clé dans le rapport d’intimité que l’on va créer avec chaque membre du CIO.

Il ne s’agit pas de rentrer dans les querelles franco-françaises, c’est fini ! Sachons se mettre derrière cette attitude et bannir cette attitude pour rentrer véritablement dans la dimension où l’on va convaincre sur un discours international, la question d’un vrai projet français.

Pour le rugby par exemple, j’avais pris cinq athlètes avec moi et qui m’ont accompagné pendant deux ans. Nous avons fait cinq tour du monde.

On a localisé les membres du CIO quelquefois nous sommes allés les voir dans leur sport, quelquefois, nous allions les voir dans leur rôle de vice-président du CIO, de président de Fédérations Internationales, quelquefois, nous allions dans les sessions internationales de certaines de leurs activités. Là-dessus, nous avons partagé avec chacun d’entre eux, des moments où chaque fois nous allions creuser un petit peu plus dans leur savoir-faire, dans la façon d’aborder ces sujets et au fur et à mesure que nous rentrions dans cette relation-là, les choses sont totalement différentes, car nous sommes forts et nous sommes crédibles ».

La mobilisation des athlètes apparaît aujourd’hui comme un impératif pour la candidature tricolore et devra notamment passer par l’investissement de sportifs capables de soulever l’enthousiasme parmi la population.

Pour Armand de Rendinger, « il faut cesser d’exploiter le thème de la jeunesse continuellement, c’est très facile, c’est démagogique.

Faisons travailler la jeunesse sur le projet des Jeux Olympiques.

Je vais aller plus loin. Lorsque l’on parle du champion qui pourrait incarner, auprès de Bernard, cette candidature. Nous avons un casting et des résultats sportifs fantastiques.

Je regarde précisément le casting que nous avons et je constate que nous avons le plus diplômé des Jeux Olympiques – Killy pendant très longtemps qui est une idole, qui est une icône – on a Tony Estanguet, qui a quasiment le même âge qu’avait Jean-Claude Killy lorsque nous avons obtenu Albertville.

Et bien Tony Estanguet, s’il le peut, s’il le souhaite, s’il le veut, si on lui permet d’incarner la jeunesse, il faut qu’il l’incarne, il faut qu’il y aille, parce que là, c’est crédible ! »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.