JO 2024 : Le Colisée du Tremblay-en-France dans les starting-blocks

Site potentiel d’accueil d’épreuves olympiques et paralympiques dans le cadre de la candidature de Paris à l’organisation des Jeux d’été de 2024, le Colisée du Tremblay-en-France a franchi une nouvelle étape dans l’optique de sa réalisation.

Jeudi 12 mars en effet, la Communauté d’agglomération Terres de France a lancé l’avis d’appel public à la concurrence (AAPC) pour la réalisation et la gestion de la future enceinte multifonctionnelle.

Dotée de 8 000 places, cette aréna moderne doit permettre d’accueillir des manifestations sportives et culturelles de dimension internationale, tout en ayant une vocation régionale en ce qui concerne les animations offertes, en comblant le manque actuel d’enceintes de grande capacité.

Avec une telle configuration, le Colisée du Tremblay-en-France deviendra, à compter de fin 2018 / début 2019, le deuxième grand équipement de la Seine-Saint-Denis après le Stade de France et sera par ailleurs complémentaire de la Bercy Arena située au cœur de Paris.

Colisée - Tremblay-en-France

Le site choisi pour abriter le Colisée présente en tous cas des avantages non-négligeables en terme d’accessibilité ainsi qu’en terme de confort avec une localisation idéale au regard de certaines installations et certains sites susceptibles de devenir des pièces-maitresses du dispositif olympique de Paris 2024.

Situé au sud de la plateforme aéroportuaire du Grand Roissy, près de la Seine-et-Marne, du Val-d’Oise et de la Picardie, l’équipement francilien sera ainsi implanté au sein du futur parc d’affaires et d’innovations AeroliansParis qui prendra place sur près de 200 hectares et qui offrira la possibilité de créer entre 15 000 et 20 000 emplois directs et indirects.

Ce parc sera situé non loin du site PSA d’Aulnay-sous-Bois, potentiel site du Village Olympique des JO 2024, et disposera en outre d’une desserte exceptionnelle, avec la proximité de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle, des autoroutes A1, A3 et A104, mais aussi du TGV, des lignes B et D du RER, sans oublier des futures lignes du Grand Paris Express.

Projet Aerolians Paris - Tremblay-en-France

Les prochains mois s’annoncent décisifs pour le Colisée, avec tout d’abord la sélection de candidats en mai 2015, puis une phase de dialogue compétitif entre juin et novembre et enfin le choix du groupement lauréat, fin 2015.

La première pierre du bâtiment devrait ensuite être posée mi-2016, marquant ainsi une phase de travaux de 24 à 30 mois.

Illustrations : Crédits – Aerolians Paris

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.