JO 2026 : La ville de Boston sur la glace olympique ?

Candidate à l’investiture américaine pour l’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de 2024, la ville de Boston (Massachusetts) pourrait-elle s’intéresser aux Jeux d’hiver dans les prochaines années ? L’idée – originale – mérite d’être posée, surtout dans le cas où la principale ville du Massachusetts ne serait pas retenue par le Comité Olympique des Etats-Unis (USOC) pour l’échéance estivale 2024.

Quoiqu’il en soit, un groupe de partisans et de passionnés a récemment lancé un site internet complet ainsi qu’une page Facebook afin de promouvoir le concept d’une candidature hivernale.

Boston 2026 - Fenway Park

Selon le mouvement Boston Winter Olympics, plusieurs installations existantes pourraient de fait être mobilisées et configurées pour l’accueil des différentes compétitions sportives sur glace.

Enceinte emblématique de la région, le Fenway Park serait ainsi utilisé pour l’organisation des Cérémonies d’ouverture et de clôture. D’une capacité de 37 400 places, ce stade traditionnellement utilisé pour le baseball, entrerait dans les critères olympiques, à l’instar de Nagano 1998 (30 000 sièges), Turin 2006 (35 000 places pour les Jeux) ou de Sotchi 2014 (40 000 places).

Parmi les autres équipements sportifs, la grande arena sportive et culturelle de Boston, le TD Garden accueillera les Championnats des États-Unis de patinage artistique cette année et pourrait de surcroît héberger les épreuves olympiques en 2026 en présence de 17 500 spectateurs.

Autre patinoire de renom, la Matthews Arena est aujourd’hui, l’une des salles multifonctionnelles les plus anciennes encore en activité. D’une capacité de 4 660 places, la salle pourrait notamment organiser les compétitions de patinage de vitesse.

De son côté, l’Agganis Arena serait l’emplacement adéquat pour les matchs de hockey-sur-glace. Aménagée en 2005, l’installation est l’hôte régulière de rencontres sportives et peut recevoir jusqu’à 7 200 personnes.

Sport atypique et curiosité des JO, le curling pourrait quant à lui se dérouler au cœur de la Walter Brown Arena (3 800 places).

Boston neige

Concernant les épreuves alpines et les compétitions de bobsleigh, luge et skeleton, les partisans d’une candidature de Boston 2026 imaginent déjà l’aménagement des infrastructures dans le New Hampshire et le Vermont, deux États qui seraient alors associés au Massachusetts afin d’accueillir les Jeux.

Si ce choix peut apparaître comme audacieux, Boston Winter Olympics rappelle que les montagnes de Brattleboro (saut à ski), Bretton Woods (ski nordique), Watterville Valley (ski) ou de Lincoln (snowboard) et les principaux sites de Boston seraient éloignés de 2h à 2h30, soit un temps quasi-équivalent à celui de Vancouver et Whistler pour les Jeux d’hiver 2010 (1h50).

Boston 2026

Même si l’idée d’une candidature peut aujourd’hui apparaître comme prématurée, compte tenu du projet porté pour 2024, les partisans de Boston 2026 estiment que l’organisation des JO d’hiver constituerait un élément majeur pour la ville et même pour les États-Unis :

« L’année 2026 correspondra au 250e anniversaire de l’indépendance de l’Amérique.

Quelle meilleure façon de célébrer cela et d’accueillir le monde dans la ville qui a donné naissance à la révolution ? »

Illustrations : Crédits – Boston Winter Olympics 2026

Une pensée

Laisser un commentaire