JO 2022 : Pékin bénéficie du succès de Nanjing

Comme il fallait s’y attendre, l’organisation des Jeux Olympiques de la Jeunesse de Nanjing 2014 a été l’occasion pour les autorités chinoises de démontrer leur capacité à accueillir les plus grands événements internationaux.

Nanjing 2014 - Cérémonie d'ouverture

Après le succès des Jeux d’été de Pékin 2008 et l’hébergement triomphal de l’Exposition Universelle à Shanghai à 2010, la Chine a donc marqué de nouveaux points dans sa bataille de communication et de développement.

De l’aveu même de Thomas Bach, Président du Comité International Olympique (CIO), qui a récemment rencontré le Président Chinois, Xi Jinping, la réussite des JOJ 2014 a « bien sûr » constitué « un support à la candidature olympique de Pékin » pour l’organisation des JO d’hiver 2022.

Indéniablement, la candidature chinoise achève l’été sur une excellente note et ce, après le lancement de son site internet officiel et le renforcement de sa communication.

Nanjing 2014 - Cérémonie d'ouverture - pyramide

De son côté, Ugur Erdener, membre du CIO et Président du Comité Olympique de Turquie, estime que le projet de Pékin tire son épingle du jeu et pourrait parfaitement répondre aux exigences olympiques pour 2022.

Selon lui, « tout semble bon pour le développement des sports d’hiver. Personnellement, je pense que les trois Villes Candidates peuvent accueillir les Jeux Olympiques d’hiver en 2022.

Pékin a démontré une grande expérience dans l’organisation des Jeux Olympiques 2008 qui ont d’ailleurs été bien organisé ».

Un soutien supplémentaire pour Pékin ? A n’en pas douter.

Illustrations : Crédits – Pékin 2022

5 pensées

  1. Quelle meilleure façon de séduire que d’organiser ces JOJ ?

    Les Chinois ont prouvé qu’ils pouvaient être talentueux, tout en étant moins dépensier qu’en 2008. Ce n’est pas rien ! Et aucun problème n’a été noté… Pas de protestation internationale, comme le boycott des JO de Pékin lors de relais de la flamme olympique.

    Partant de ce principe, la Chine peut gagner des points… Certes, l’écologie est son point faible, mais pas autant que Almaty… Et puisque l’avenir d’Oslo reste incertain, des surprises peuvent être attendues.

    Après, il faut aussi voir les choses selon une autre perspective : le CIO voudra-t-il encore récompenser la Chine ? Organiser 3 différents Jeux en 14 ans, c’est exceptionnel !… Mais n’est-ce pas trop ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.