JO 2022 : Engouement populaire au plus bas pour Oslo

La candidature olympique de la capitale norvégienne n’a jamais recueilli un tel désaveu au sein de la population.

Quatre sondages publiés jeudi démontrent en effet un taux d’adhésion particulièrement faible, plus ou moins proche des 30%.

Oslo 2022 - sondages août 2014

Selon la première enquête, réalisée pour le compte du quotidien « VG », 30,2% des citoyens soutiennent la candidature olympique et l’organisation éventuelle des Jeux d’hiver 2022 à Oslo, tandis que 56,4% se déclarent opposés à un tel projet.

Le second sondage, publié par le quotidien « Bergens Tidende », affiche pour sa part un taux de soutien encore plus faible, puisque 26% des Norvégiens se montrent favorables aux JO.

Enfin, la troisième et quatrième enquêtes ont été réalisées à la demande du Comité de Candidature d’Oslo 2022, et apportent des éléments similaires quant à l’adhésion populaire à la candidature. Ainsi, les deux sondages démontrent un engouement plus que limité avec 32% et 34,5% de citoyens favorables au projet olympique norvégien.

Seul point positif à retenir pour Oslo 2022 : les jeunes semblent adhérer à l’idée d’accueillir les JO d’hiver en 2022. En effet, selon les enquêtes menées l’institut TNS Gallup pour le Comité de Candidature, 43,5 à 49,3% des jeunes affirment leur soutien à Oslo 2022.

Depuis le référendum – pourtant favorable – organisé à la fin de l’année 2013, la candidature norvégienne n’a pas réussi à fédérer autour d’elle les citoyens et peine encore à convaincre les habitants d’Oslo. Un comble pour une ville sportive, hôte des JO 1952 et pour un pays qui prépare actuellement l’accueil des Jeux Olympiques de la Jeunesse 2016 à Lillehammer.

Illustration : Crédits – Jarle Nyttingnes / Oslo 2022

8 pensées

  1. Des scores inquiétants à moins d’un an de l’élection… C’est d’autant plus inquiétant que les JO de Sotchi datent de plusieurs mois maintenant, et que l’idée reine des prochaines olympiades semblent être pour les membres du CIO de réduire drastiquement les coûts et d’être plus responsables…

    À l’évidence, la communication du Comité d’organisation du pays scandinave ne fonctionne pas. Soit c’est une véritable réticence des norvégiens à l’idée d’organiser ces JO, soit c’est une promotion déficiente…

    À l’heure où le gouvernement n’a toujours pas donné ses garanties (attendues depuis plus de 8 mois…), c’est périlleux ! Le gouvernement n’a peut-être pas envie de se mettre ses votants à dos.

    Il est plus qu’urgent de revoir la communication de ces JO, et prouver que les Norvégiens n’ont rien à voir avec les Russes ou les Brésiliens, et que eux sont plus raisonnables et responsables.

    Il en va de l’avenir de la candidature d’Oslo… Si la ville ne résiste pas, l’élection va être un cauchemar pour l’image du CIO, condamné à choisir entre 2 villes, situation inédite depuis les années 80’…

    J'aime

  2. Oslo 2022 est condamnée. Quel gouvernement voudra aller à l’encontre de sa population?

    Le mieux est de retirer la candidature et de ne pas poursuivre cette aventure. Peut-être aussi que le fait que Lillehammer accueille les JOJ d’hiver en 2016 suffit aux Norvégiens…

    Beijing organisera les JO en 2022.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.