JO 2022 : Lviv quitte la course mais vise 2026

La décision était attendue. Elle a été conjointement officialisée hier par le Comité de Candidature de Lviv 2022 et par le Comité International Olympique (CIO).

Anneaux olympiques

Dans un communiqué, l’institution olympique de Lausanne (Suisse) précise que « toutes les parties ont convenu que Lviv tournerait son attention sur une candidature à l’organisation des Jeux Olympiques de 2026 et retirerait sa demande pour 2022 ».

Sans surprise, le CIO évoque cette prise de décision au regard des « circonstances politiques et économiques actuelles en Ukraine ».

Afin de motiver à la fois le retrait pour 2022 et le choix de candidater pour 2026, Thomas Bach, Président du CIO, a indiqué que « l’évaluation préliminaire du groupe de travail a montré que la candidature de Lviv offrait un énorme potentiel pour l’avenir.

Lors de mes discussions avec le Premier Ministre ukrainien et le Président du CNO, nous avons conclu qu’il serait extrêmement difficile dans les circonstances actuelles, de maintenir la candidature pour 2022, mais qu’une candidature future ferait sens pour l’Ukraine et le sport ukrainien ».

A une semaine du choix du CIO concernant la « shortlist » des Villes Candidates à l’organisation des Jeux d’hiver de 2022, ce retrait volontaire ouvre la voie à un duel final Pékin / Almaty et ce, malgré la présence fort probable d’Oslo.

La capitale norvégienne affronte depuis plusieurs mois des sondages négatifs et une défiance renforcée de la classe politique.

D’ici cet automne, faute d’obtenir l’accord financier du Parlement et du Gouvernement, Oslo pourrait à son tour être contrainte de se retirer de la course olympique.

11 pensées

  1. Le sort était décidé depuis plusieurs mois quand on y réfléchit…

    Maintenant qu’il n’y en a que trois, je ne vois pas le CIO rejeter une ville intéressée… Il est rare que moins de 3 villes soient seules en course pour des JO d’hiver (ce n’est arrivé que pour les JO de 1980, où seule Lake Placid était restée candidate). Cela ne serait pas un avantage pour l’institution internationale d’éliminer une des villes…

    Mais puisque Oslo est concrètement la seule ville d’Europe encore en jeu, il est possible que les politiciens soient plus favorables à l’idée de leur confier leur soutien sachant qu’elle a d’énormes chances de l’emporter, qu’elle reste favorite, et n’a pas de concurrent proche… Cela va peut être débloquer une situation bien compliquée !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.