JO 2022 : La Première Ministre de Norvège sceptique

A la suite de la décision prise par le Parti du Progrès, l’ensemble de la classe politique norvégienne s’interroge désormais sur l’opportunité de soutenir financièrement le projet olympique d’Oslo 2022.

Ainsi, en début de semaine, la Première Ministre, Erna Solberg, a évoqué ouvertement son scepticisme concernant la candidature, en particulier sur le coût d’un tel projet.

François Hollande et Erna Solberg

« Je crois que les Jeux Olympiques sont une expérience fantastique, mais ils sont aussi très coûteux.

Nous devons donc obtenir sur la table les chiffres précis afin que nous sachions ce dont nous traitons.

Il devrait y avoir un large soutien politique derrière la décision de fournir des garanties de l’État envers un tel projet, en particulier lorsque l’on sait que l’argent en question sera mobilisé sur le long terme. Ce n’est même pas le prochain Parlement qui aura la charge de cela, mais le suivant ».

Le week-end prochain, le Parti Conservateur tiendra son Congrès National. La question de la candidature d’Oslo sera probablement évoquée et débattue. A ce moment-là, une tendance devrait se dégager quant à l’opinion générale du parti au pouvoir.

Une large défiance exprimée par ce dernier enterrerait alors les chances d’Oslo de poursuivre l’aventure olympique et ce, même si l’opposition parlementaire venait à accorder son soutien au projet.

Illustration : Crédits – Présidence de la République
– Entretien entre le Président français, François Hollande, et la Première Ministre de Norvège, Erna Solberg, lors d’une visite officielle en février dernier

3 pensées

  1. Malheureusement, pour Oslo 2022 cela ne restera qu’un projet auquel, je crains pour les norvégiens, sera difficiles à effacer pour les candidatures avenir. Les membres peuvent être rancuniers.

    Pour la première fois depuis 1994 (LILLEHAMMER tiens, tiens), une ville succédera à une autre en étant sur le même continent (Pyeongchang 2018, Almaty ou Pékin 2022).

    Par contre pour les asiatiques, cela signerait à coup sûr, une longue attente, car trois JO de suite été et hiver confondus, ça fait beaucoup : Pyeongchang 2018 donc, Tokyo 2020 et les deux villes citées plus haut pour la victoire.

    J'aime

    1. Oui, absolument. Surtout que l’Asie aura aussi organisé les JO en 2008 et les JOJ en 2010 et 2014. Shanghai va devoir patienter un peu. Mais soyons réalistes, l’avenir du CIO est en Asie. Donc l’attente ne devrait pas être si longue que cela, après 2022.

      Si d’aventure les JO allaient aux USA en 2024, l’attente pour l’Europe serait très longue…de 2012 à 2026 ou 2028, voire 2030 ou 2032…Ce qui me fait de plus en plus douter d’une victoire américaine pour 2024. Surtout que le CIO ne pourrait pas dire NON 2 fois d’affilée à l’Afrique pour 2024 et 2028…Mais le monde a changé, et l’Europe n’est plus incontournable…Devra-t-on attendre 2032 pour des JO d’été en Europe? Ce n’est pas impossible…

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.