JO 2024 : San Diego croit en ses chances

La ville américaine de San Diego avait un temps souhaité présenter une candidature conjointe avec la ville mexicaine de Tijuana. Mais la règlementation fixée par la Charte Olympique rendait caduque l’idée même d’un tel concept.

Dès lors, les responsables de la candidature californienne ont décidé de poursuivre leurs efforts autour des sites existants de San Diego.

Pour Vincent Mudd, Président du Comité Préparatoire de San Diego 2024, la ville « est une destination étonnante. Nous avons déjà accueilli plusieurs événements majeurs comme le Super Bowl ».

Selon lui, la région de San Diego possède déjà « 46 000 chambres trois étoiles », un élément important dans la constitution d’un projet olympique, ainsi que plusieurs équipements sportifs.

Chula Vista

Ainsi, San Diego 2024 fonde son concept sur l’Olympic Training Center de Chula Vista ainsi que sur la baie de Coronado ou encore Mission Bay.

Le Centre d’Entrainement Olympique dispose d’installations qu’il faudrait néanmoins moderniser et agrandir en profondeur pour éventuellement en faire un dispositif olympique.

Ainsi, Chula Vista offre actuellement un stade d’athlétisme et des courts de tennis ainsi qu’un espace de tir à l’arc ou encore un centre d’aviron et des pistes de BMX, véritables répliques des installations de Pékin 2008 et Londres 2012.

Olympic Training Center - Chula Vista

La rénovation des infrastructures existantes permettrait, selon Vincent Mudd, de réduire les coûts d’organisation des Jeux pour l’heure évalués à quelques 7,5 milliards d’euros.

Mais au-delà de la question des sites sportifs, San Diego 2024 fonde aussi son projet sur le multiculturalisme de la ville.

Ainsi, « nous pensons que notre histoire est une histoire internationale qui dit que les gens de partout dans le monde, peuvent venir vivre aux États-Unis et à San Diego ».

Illustrations : Crédits – USOC

Laisser un commentaire