JO 2024 : Scepticisme du Maire de Toronto

Le Conseil Municipal de Toronto (Canada) examinera dans les prochains jours, l’opportunité de déposer une nouvelle candidature olympique après son échec pour les Jeux de 2008.

Mais pour l’heure, Rob Ford, Maire de la ville, ne semble pas franchement enthousiaste face à l’éventualité d’une prochaine candidature pour l’organisation des Jeux d’été 2024.

Rob Ford - Maire de Toronto

« Je suis un peu sceptique quant au déblocage d’un million de dollars [pour commander une étude de faisabilité] après avoir constaté notre échec lors de notre dernière tentative.

Si vous me demandez ce que je pense aujourd’hui, je dirais non. Voyons d’abord comment les Jeux Panaméricains se déroulent et décidons ensuite ».

Ce peu d’engouement rejoint la prudence émise récemment par Both Henderson, ancien membre du Comité International Olympique (CIO) et responsable de la candidature de Toronto 2008.

Ce dernier avait ainsi estimé que « le CIO considère l’Amérique du Nord et du Sud comme un même continent.

Maintenant, il peut toujours y avoir des surprises [mais] si le CIO était allé à Istanbul ou Madrid en lieu et place de Tokyo [pour 2020], alors Toronto aurait pu avoir une bien meilleure chance pour 2024.

Mais aujourd’hui, je prédis que les JO d’été 2024 iront à l’Europe ».

Selon lui, Toronto aurait de fait une meilleure chance de décrocher l’événement pour l’édition 2028.

Illustration : Crédits – Flickr / Ville de Toronto
Publicités

10 Thoughts

  1. C’est ce que je pense depuis longtemps. Les Amériques n’ont que peu de chances de décrocher le jackpot pour 2024. La question mêne d’une candidature des E-U se pose. Ne serait-il pas préférable de viser 2026, 2028 ou 2032?

    Si l’Europe gagne 2024, 2028 sera sans doute pour l’Afrique.

    Si l’Afrique gagne 2024, 2028 ira en Europe à coup sûr.

    J'aime

    1. Je vois bien l’Europe pour 2024 (Paris / Rome voire Madrid), les États-Unis ou le Canada pour 2028.

      Pour l’Afrique, bien qu’une candidature soit possible dès 2024, je ne vois pas d’attribution des Jeux avant l’échéance 2032.

      J'aime

      1. Oui Istanbul serait redoutable mais euro 2024 (encore) car ils souhaitent l’organiser. C’est fou quand même le nombre de destitution. Les Jeux feraient-ils peur. Pour ma part , les jo 2008 et 2014 y ont contribués.

        J'aime

      2. Oui je pense que les JO font un peu peur aujourd’hui, quand on voit Pékin, Sotchi ou encre Rio… Sans oublier Athènes 2004 ! Les nations n’ont à l’évidence pas envie de jeter de l’argent par les fenêtres, ni de recevoir les foudre de leurs habitants…

        Le scepticisme de Toronto me semble donc légitime ! Même si je pense que la candidature serait juste SUPERBE et incroyable, la question de l’alternance des continents se posent bien. Pour moi, Europe 2024 (à moins peut-être l’Afrique du Sud l’emporte !), donc 2028 serait pour l’Amérique ou l’Afrique. Difficile de voir plus loin quand on sait que l’Océanie peut être tentée de revenir, et que de nombreux pays d’Asie (comme les Emirats Arabes Unis ou le Qatar) vous tenter leur chance !

        J'aime

  2. La Turquie, pour l’Euro 2024? Je savais que l’Allemagne était candidate, masi est-ce certain pour la Turquie? Surtout qu’Istanbul est candidate pour accueillir les demies-finales et la finale de l’Euro 2020.

    C’est vrai que le coût des JO peut faire peur. Rien que pour 2022, la Suisse, l’Allemagne, l’Espagne et la Suède ont récemment jeté l’éponge. L’Autriche n’a pas voulu y aller, tout comme les Etats-Unis et le Canada…

    Il y a aussi le fait qu’après plusieurs candidatures infructueuses, certains pays peuvent se dire que le jeu n’en vaut plus la chandelle..à force de se faire dire non, il est compréhensible d’être frileux et interrogatif envers les choix du CIO.

    J'aime

    1. Les Jeux d’hiver semblent devenir inaccessible pour les nations « traditionnelles » des sports d’hiver, comme par exemple l’Autriche. Le pays avait beaucoup misé sur Salzbourg 2014 et je pense que des Jeux dans ce pays et dans cette ville auraient été fabuleux.

      Mais à l’image du concept d’Annecy 2018, la « tradition » a laissé place au gigantisme des Jeux d’hiver et c’est aussi en cela qu’un projet comme celui d’Annecy a été balayé par la nouveauté incarnée par PyeongChang.

      Alors espérons qu’à l’avenir, le CIO revienne à certains fondamentaux et attribue à nouveau des Jeux d’hiver à taille humaine. C’est le concept semble-t-il d’Oslo ou encore de Cracovie pour 2022.

      J'aime

      1. Suis d’accord avec toi, Salzbourg aurait pu présenter des Jeux formidables. Y suis allé. C’est une ville magnifique. Et la tradition des sports d’hiver en Autriche n’est plus à démontrer.

        C’est vrai que depuis Salt Lake, les Jeux d’hiver sont entrés dans une autre dimension. Ils sont un peu dénaturés.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s