JO 2024 : Enrico Letta soutiendra une candidature de l’Italie

Dans la course aux JO 2020, Rome avait dû déclarer forfait, faute d’avoir obtenu le soutien gouvernemental de Mario Monti et ce, malgré un dossier technique de grande qualité.

Cette fois-ci, le Président du Conseil, Enrico Letta, a indiqué qu’il apporterait son soutien à une nouvelle candidature de l’Italie pour l’organisation des Jeux Olympiques d’été.

Enrico Letta - AFP

« Je tiens personnellement à voir les Jeux Olympiques revenir en Italie.

Nos ambitions doivent être élevées, c’est un but à notre portée ».

Cette intervention, précieuse pour le Comité Olympique Italien (CONI), ne pose toutefois pas de cadre à une éventuelle candidature. Ainsi, en dépit de ce soutien de poids, l’Italie n’a toujours pas choisi la ville qui pourrait porter l’ambition olympique, entre Rome ou Milan.

Mais pour Giovanni Malago, Président du CONI, « nous ne sommes pas pressés, nous avons encore du temps jusqu’en 2015 » pour savoir qui de Rome ou Milan est en mesure de porter la candidature unique de l’Italie.

Début octobre, le Président de la région de Lombardie, Roberto Maroni, avait appelé à une candidature de Milan, capitale économique de l’Italie et « seule candidate possible » en raison des difficultés financières récurrentes de sa rivale du Latium.

Candidate à plusieurs reprises, l’Italie n’a finalement organisé qu’une seule fois l’événement olympique estival. C’était en 1960, dans le cadre de l’imposant Foro Italico de Rome.

Maroni - Malago

En marge de sa rencontre avec les acteurs sportifs nationaux, en milieu de semaine dernière, Enrico Letta a également réitéré son soutien à la candidature de Cortina d’Ampezzo pour l’organisation des Championnats du Monde de ski alpin 2019. La célèbre station transalpine, hôte des JO d’hiver 1956, est actuellement en concurrence avec Åre (Suède).

Le Président du Conseil a par ailleurs affiché son enthousiasme à l’idée d’une prochaine candidature de l’Italie pour la Coupe du Monde de rugby 2023.

Illustrations :
– Le Président du Conseil, Enrico Letta (Crédits – Gabriel Bouys / AFP / Libération)
– Le Président de la région Lombardie, Roberto Maroni et le Président du CONI, Giovanni Malago (Crédits – Mezzelani / GMT)

6 pensées

  1. J’en viens à me demander si c’est une bonne chose que la France fasse profile bas et ne s’exprime pas (encore !) quant à ses supporters pour les JO de 2024… L’Italie a déjà exprimé ses plans plutôt clairement (envie de candidater, probables candidates [Rome, Milan… Venise ?], échanges, points de vue du gouvernement sur la faisabilité ou non…).

    À force de rester « calme » sans exprimer clairement ses intentions, la France ne va séduire personne… Il faut sonder la population, expliquer les avantages, l’intérêt, interroger des spécialistes… Rien n’est fait malheureusement…

    Et pourtant, la France accueille des événements internationaux pour se légitimer, à l’image de la Russie (avec les Championnats du Monde de 2013, 2015, la Coupe du monde 2018…), ou encore du Royaume Uni (JO 2012, mais aussi Jeux du Commonweath 2014, Championnats du Monde en 2017, une candidature aux JOJ 2018…)… L’Italie compte faire de même avec une candidature au mondial du Rubgy à XV pour 2023 ou 2027 puis des JO en 2024… et j’espère d’autres événements sportifs… Qu’attend la France pour en dire plus ?

    J'aime

    1. Bernard Lapasset, Président du Comité Français du Sport International (CFSI), a récemment indiqué qu’il avait fait appel à des agences de communication pour élaborer un « message » digne d’une candidature olympique. A suivre donc !

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.