Décès d’Ottavio Cinquanta, membre honoraire du CIO et ancien patron de l’ISU

Ancien Président de l’Union Internationale de Patinage (ISU), l’Italien Ottavio Cinquanta est décédé à l’âge de 83 ans.

Ottavion Cinquanta, membre du CIO de 1994 à 2016 et membre honoraire depuis cette date et jusqu’à son décès (Crédits – IOC / Richard Juilliart)

Élu membre du Comité International Olympique (CIO) en 1996, avant d’en devenir membre honoraire dès 2016, Ottavio Cinquanta est décédé ce lundi 18 juillet, comme l’a annoncé l’institution olympique dans un communiqué.

L’Italien – qui a occupé maintes fonctions au sein du CIO – s’était particulièrement illustré en sa qualité de Président de l’Union Internationale de Patinage (ISU) entre 1994 et 2016, soit la deuxième plus longue occupation de poste au sein de cette Fédération.

Du fait de cette longévité et des réformes entreprises, Ottavio Cinquanta avait réussi à marquer de son empreinte des disciplines majeures de sports de glace, avec notamment la création du Grand Prix ISU de patinage artistique en 1995, et bien sûr l’instauration du nouveau système de notation en patinage artistique en 2004.

Il fut également l’une des personnalités-clés ayant contribué, à la fin des années 1980, à l’intégration du patinage de vitesse sur piste courte (short-track) au programme des Jeux d’hiver à compter de l’édition de 1992 disputée à Albertville et sa région (France). A cette époque-là, le dirigeant sportif italien était alors à la tête du Comité Technique de patinage de vitesse sur poste courte (1984-1992), après avoir gravi différents échelons administratifs depuis son entrée comme membre en 1975.

Au sein du CIO, l’ancien patineur de vitesse et joueur de hockey-sur-glace Ottavio Cinquanta a aussi occupé de multiples fonctions tout au long de sa présence comme membre de l’institution de Lausanne (Suisse).

De fait, outre ses mandats auprès de la Commission Exécutive dont il fut l’un des membres au titre de représentant des Fédérations Internationales des sports d’hiver de 2000 à 2009, Ottavio Cinquanta fut par ailleurs en place dans les Commission du Mouvement Olympique (1994-1999), de la Solidarité Olympique (1994-2001), mais également de la Commission « CIO 2000 » en 1999 et suivi des réformes de « CIO 2000 » en 2002, ou encore celles du Marketing (2002-2022), des Droits TV et Nouveaux médias (2002-2015).

L’Italien fut enfin présent à plusieurs reprises au sein des Commissions de Coordination des Jeux : Salt Lake City 2002, Vancouver 2010, Sotchi 2014 et dernièrement, PyeongChang 2018, sans compter aussi la Commission de Coordination de la première édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver accueillie par Innsbruck (Autriche) en 2012.

Plus récemment, Ottavio Cinquanta avait contribué à la sélection de Milan-Cortina comme candidate de l’Italie pour l’organisation des Jeux d’hiver de 2026. Le Comité Olympique Italien (CONI) l’avait en effet sollicité en juillet 2018 – comme d’autres personnalités sportives italiennes de premier plan – pour intégrer un Comité d’évaluation chargé de départager les diverses options.

(Crédits – Milano-Cortina 2026)

Ainsi que l’a exposé Thomas Bach, dans un message publié en fin de journée, ce lundi 18 juillet :

Ottavio Cinquanta a dirigé l’ISU avec un grand dévouement et une connaissance approfondie de tous les aspects de l’ensemble des disciplines régies par sa Fédération.

Cela a fait de lui un dirigeant très respecté, non seulement au sein de l’ISU, mais également parmi toutes les Fédérations de sports d’hiver.

Pour moi, il était un ami extrêmement fiable, dont les conseils étaient toujours honnêtes. Ottavio avait aussi parfois des réflexions qui sortaient des sentiers battus, ce qui donnait lieu à des discussions intéressantes mais toujours amicales.

Comme à l’accoutumée dans de telles circonstances, le CIO a décidé de mettre en berne trois jours durant le drapeau olympique au-dessus de la Maison Olympique à Lausanne.

Laisser un commentaire