Pékin 2022 : Le Cube d’eau de 2008 fin prêt pour être le Cube de glace de 2022

Écrin emblématique des épreuves de natation durant les Jeux de Pékin 2008, le Water Cube sera l’un des sites mobilisés pour les Jeux d’hiver de Pékin 2022, avec l’accueil programmé du curling.

Vue intérieure du Cube d’eau de Pékin le 28 juillet 2020 (Crédits – Xinhua / Zhang Chenlin)

Dans moins de deux ans, la Chine recevra les premiers Jeux Olympiques et Paralympiques d’hiver de son histoire. Pour l’occasion, plusieurs sites hérités des Jeux d’été de 2008 seront reconfigurés pour pouvoir héberger des disciplines inscrites au programme de l’événement hivernal.

Parmi ces sites, le désormais célèbre « Cube d’eau » deviendra le « Cube de glace », en accueillant les épreuves olympiques et paralympiques de curling et ce, grâce à une reconfiguration de l’enceinte sportive. Récemment, une délégation de la Fédération Mondiale de Curling (WCF) avait d’ailleurs pu se rendre à Pékin pour inspecter les travaux réalisés sur ce site implanté au cœur du Parc Olympique de la capitale chinoise, non loin d’un autre équipement-phare des JO 2008, à savoir le « Nid d’Oiseau » qui accueillera à nouveau, les Cérémonies d’ouverture et de clôture.

A la fin du mois de novembre 2020, lesdits travaux se sont achevés, permettant d’ores et déjà de projeter le site – Centre National de Natation – en direction des Jeux d’hiver de 2022.

La mise à niveau opérée sur 50 000 m² a permis de doter l’installation d’un système performant pour assurer la modularité de l’enceinte de 4 500 places. Cette dernière pourra ainsi établir en quelques heures un terrain de glace pour la pratique du curling répondant aux exigences techniques de la WCF dans le cadre des Jeux de 2022, mais aussi dans l’optique de manifestations sportives ultérieures.

Vue des travaux de mise à niveau du Cube d’eau en juillet 2019 (Crédits – Xinhua / Ren Chao)

En 2014, les porteurs de la candidature chinoise avaient fait état de travaux de mise à niveau du « Cube d’eau » pour 14,17 millions de dollars, avec dans le détail, 11,93 millions de dollars à la charge du Gouvernement de la Municipalité de Beijing, et 2,24 millions de dollars destinés à des aménagements spécifiques aux Jeux supportés par le Comité d’Organisation (BOCOG).

A l’époque, le candidature de Pékin 2022 tablait sur un achèvement des travaux pour décembre 2020, avant une mise à disposition du site auprès du BOCOG programmée pour février 2021. Force est de constater que le calendrier prévisionnel est pour l’heure parfaitement respecté.

Vue du Centre National de Natation de Pékin lors de la Cérémonie d’ouverture des Jeux d’été de Pékin 2008 (Crédits – Beijing 2022 / Dossier de candidature)

Laisser un commentaire