Milan-Cortina 2026 : Réunion du Comité d’Organisation à 2 026 jours des Jeux

A 2 026 jours de l’ouverture des Jeux d’hiver de Milan-Cortina 2026, le Comité d’Organisation s’est réuni au complet en début de semaine pour faire un point d’étape des préparatifs.

Réunion du Comité d’Organisation des Jeux d’hiver de Milan-Cortina 2026, le 21 juillet 2020 au cœur de la Tour Pirelli à Milan (Crédits – Milano-Cortina 2026)

Masqués, comme lors de la récente visite d’une délégation sur les sites de Bormio et Livigno, les membres du Comité d’Organisation des JO 2026 – comprenant des représentants du Mouvement sportif italien ainsi que des Collectivités Territoriales associées au projet – s’étaient donnés rendez-vous lundi 20 et mardi 21 juillet à Milan, et plus précisément au cœur de l’emblématique Tour Pirelli.

Deux jours durant, ils ont ainsi pu évoquer l’avancement des préparatifs au cours des derniers mois, des préparatifs qui, malgré le confinement de l’Italie en raison de l’épidémie de Covid-19, ont été marqués par l’installation complète des composantes du Comité d’Organisation en janvier dernier, mais aussi par l’adoption de la Loi Olympique au mois de mai, par l’enclenchement d’une nouvelle phase en vue de la conception et de l’aménagement du principal Village des Athlètes programmé sur une friche ferroviaire de la cité lombarde et, récemment, par l’arrivée d’un nouveau Directeur de la Communication.

Ils ont également eu l’opportunité de tracer les perspectives des mois à venir qui permettront de démarrer des chantiers importants, notamment dans les transports et les infrastructures publics pour lesquels une enveloppe globale d’un milliard d’euros sera déployée à destination des différents clusters mobilisés dans le cadre des Jeux en Lombardie (473 millions d’euros), en Vénétie (325 millions d’euros) et dans la Région autonome de Trentin-Haut-Adige (au moins 100 millions d’euros).

Comme l’a fait savoir Giovanni Malago, Président du Comité d’Organisation des Jeux, par ailleurs Président du Comité Olympique Italien (CONI) et membre du Comité International Olympique (CIO), les préparatifs de Milan-Cortina 2026 sont sur la bonne voie :

Nous sommes optimistes, positifs et proactifs.

Il y a une grande curiosité et un grand intérêt pour cette édition des Jeux car avec la double candidature de Milan et de Cortina, nous avons ouvert une ère nouvelle : le projet d’un grand événement innovant prend aujourd’hui son envol, plein d’énergie sur le plan sportif et léger d’un point de vue économique avec peu de construction. Construire moins, construire mieux et laisser un héritage pour l’avenir, ce sont là des points forts.

Il s’agit d’une vision à laquelle tous les représentants, aussi bien des territoires, des institutions et du sport, ont adhéré au cours des deux derniers jours dans un esprit positif.

Le rendez-vous milanais constituait pour le Comité d’Organisation la première réunion au complet depuis la sortie du confinement. L’instance se retrouvera à nouveau à l’automne, sans doute pour la fin du mois d’octobre 2020.

D’ici-là, Milan-Cortina 2026 va poursuivre ses échanges avec le CIO, dont un représentant avait fait le déplacement jusqu’à Milan afin de rencontrer les membres de la structure organisationnelle. D’ailleurs, pour Piers Jones, Responsable de la livraison des JO 2026 au sein du CIO, le satisfecit est bien présent à ce stade des préparatifs :

Nous travaillons en étroite synergie avec le Comité d’Organisation.

La tenue des Jeux est le plus grand défi auquel un pays peut faire face en temps de paix. Une opportunité extraordinaire pour le Mouvement sportif et pour toute l’Italie.

Le CIO apprécie grandement le travail accompli jusqu’à présent et est aux côtés du Comité d’Organisation pour faire de Milan-Cortina 2026 un exemple pour tous les prochains organisateurs des Jeux.

Réunion du Comité d’Organisation des Jeux d’hiver de Milan-Cortina 2026, le 21 juillet 2020 au cœur de la Tour Pirelli à Milan (Crédits – Giovanni Malago)

Pour l’institution de Lausanne (Suisse), la réussite des préparatifs et de l’organisation des Jeux d’hiver de 2026 revêt un caractère particulier, alors que le CIO affronte actuellement les conséquences de la crise du Covid-19 et le report des Jeux d’été de Tokyo 2020.

Surtout, le succès de l’édition milanaise sera un élément de mesure des effets de mise en œuvre des réformes de l’Agenda 2020 voulue par Thomas Bach, en quête d’un second et dernier mandat à la tête du CIO, et des réflexions amenées par la Nouvelle Norme pour réduire les budgets de candidature et les dépenses nécessaires à l’accueil des Jeux.

Au cours de la 136e Session du CIO – qui s’est tenue à titre exceptionnel par visioconférence, contexte sanitaire oblige – les conclusions d’un audit indépendant ont à ce sujet été dévoilées.

Selon l’étude réalisée sur les comptes de la procédure de candidature à l’organisation des Jeux d’hiver de 2026, le budget moyen était inférieur à 5 millions de dollars (4,3 millions d’euros, bien loin des sommes déboursées jusqu’alors par les Villes Candidates. Si l’on considère la précédente procédure, soit celle relative aux JO 2022, le budget moyen était ainsi d’environ 35 millions de dollars (30,12 millions d’euros).

Une différence non-négligeable qui pourrait désormais se refléter par ricochet sur le budget d’organisation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.