Tokyo 2020 : Yuriko Koike réélue pour un second mandat de Gouverneure

Première femme de l’histoire à diriger le Gouvernement Métropolitain de Tokyo (TMG), Yuriko Koike a été réélue ce dimanche à l’issue d’un scrutin marqué par la crise sanitaire du Covid-19 et ses répercussions et par la gestion du report des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo 2020.

La Gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, mobilisée dans la lutte contre le Covid-19, en juin 2020 (Crédits – Yuriko Koike / Page officielle Twitter)

Dans un contexte sanitaire toujours sensible – avec 100 nouveaux cas de Covid-19 déclarés pour la quatrième journée consécutive à Tokyo – Yuriko Koike faisait figure de grande favorite pour conserver un fauteuil qu’elle occupe depuis 2016.

Sans surprise, les électeurs ont donc renouvelé leur confiance à l’égard de la Gouverneure sortante dont la gestion de la crise avait récemment été saluée par l’opinion publique. Il faut dire que le nombre de candidatures adverses jouait aussi en faveur de l’ancienne Ministre de l’Environnement (2003-2006) par ailleurs éphémère Ministre de la Défense à l’été 2007, qui s’était déclarée candidate à un second mandat durant le mois de mai.

Dès l’annonce des premières tendances, Yuriko Koike n’a pas manqué de faire mention de la priorité des prochaines semaines afin de lutter contre la perspective d’une deuxième vague épidémique et pour garantir une reprise économique et sociale pour la mégalopole nippone de près de 14 millions d’habitants.

Comme elle l’a ainsi fait savoir au cours d’une intervention diffusée par les médias locaux :

Je suis très heureuse et je ressens en même temps la lourdeur de la tâche.

La mission la plus urgente consistera à lutter fermement contre le Covid-19. Je voudrais demander à chacun de porter un masque et de se laver régulièrement les mains afin de lutter contre le Covid-19. En faisant cela, nous permettrons à l’économie de continuer de fonctionner.

Si la gestion de la crise sanitaire – couplée à la crise économique – sera un axe majeur de sa politique pour les mois qui viennent, Yuriko Koike devra également poursuivre les efforts engagés par les autorités en ce qui concerne la planification du report des Jeux d’été de Tokyo 2020 et ce, en coopération avec le Comité d’Organisation (TOCOG), mais aussi le Comité International Olympique (CIO) et les Fédérations Internationales (FI).

Dans un communiqué, le TOCOG, par l’intermédiaire de son Président, a d’ailleurs exprimé un certain soulagement à l’annonce de la victoire éclatante de la Gouverneure sortante, un nouveau report voire même l’annulation des Jeux ayant été publiquement évoqués par certains adversaires de Yuriko Koike, parmi lesquels Taisuke Ono, Vice-Gouverneur de la Préfecture de Kumamoto, désireux de négocier un décalage des Jeux de Tokyo 2020 à 2024.

Pour Yoshiro Mori, le succès électoral de la Gouverneure réélue constitue donc un motif de satisfaction dans une période qui réclame de la stabilité et une forme de continuité pour gérer au mieux une situation inédite pour le Mouvement Olympique et ses partenaires :

Parmi les nombreux candidats à cette élection, la Gouverneure Koike a fait des Jeux de Tokyo 2020 une pièce maîtresse de sa politique.

Alors que nous travaillons ensemble à la préparation du succès des Jeux de Tokyo 2020, je suis rassuré par sa réélection et nous attendons avec intérêt de renforcer encore davantage notre partenariat. Tandis que nous nous préparons pour les Jeux qui ont été reportés à l’année prochaine, nous visons l’objectif de Jeux simplifiés qui seront dignes d’une nouvelle ère après avoir traversé ces temps difficiles. Nous avons d’ailleurs entamé des discussions approfondies avec les parties prenantes concernant l’optimisation et la rationalisation du projet. Je crois que l’approche de la Gouverneure Koike est la même que la nôtre en gagnant la compréhension et la considération des citoyens de Tokyo et du Japon. Les Jeux de Tokyo 2020 symboliseront la solidarité et l’unité de l’humanité pour vaincre la menace du Covid-19 et de nombreuses personnes attendent avec impatience des Jeux qui resteront à jamais gravés dans leurs mémoires.

Pour ces raisons, j’espère une coopération encore plus proche avec Yuriko Koike en tant que chef de file de la Ville Hôte.

Anne Hidalgo, Maire de Paris, et Yuriko Koike, Gouverneure de Tokyo, le 27 février 2017 (Crédits – Ambassade de France au Japon)

Comme un symbole, la réélection de Yuriko Koike intervient quelques jours après la réélection de la Maire de Paris, Anne Hidalgo.

Les deux femmes – qui dirigent les deux prochaines Villes Hôtes des Jeux Olympiques et Paralympiques d’été – se connaissent déjà et s’étaient d’ailleurs rencontrées à deux reprises, en 2017 et en 2018 d’abord dans la capitale nippone puis à Paris.

Au soir de la Cérémonie de clôture, qui se déroulera vraisemblablement dans un cadre remanié au sein du Stade Olympique de Tokyo, Yuriko Koike transmettra le drapeau olympique à son homologue française qui sera alors à trois ans de l’ouverture des Jeux de 2024.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.