Le Directeur des Opérations Médias du CIO annonce son départ

Figure importante du Comité International Olympique (CIO), Anthony Edgar a pris la décision de quitter l’institution de Lausanne (Suisse) et les fonctions de Directeur des Opérations Médias qu’il occupait depuis 2003.

Dans un long post publié ce lundi sur ses réseaux sociaux, il explique les raisons de son départ – la santé de son père et son envie de retrouver ses enfants à Sydney (Australie) – tout en retraçant un parcours qui l’a conduit à travailler au sein de la Maison Olympique.

(Crédits – Anthony Edgar / Profil Facebook)

Débutant sa carrière journalistique en 1984, Anthony Edgar a couvert par la suite les Jeux Olympiques d’Atlanta 1996, avant d’intégrer le Comité d’Organisation des Jeux de Sydney 2000 où il s’occupa des publications au sein du Département des Sports.

Une période qu’il affectionne particulièrement et qu’il garde en mémoire, comme en témoigne un extrait de son message :

J’ai dû me pincer.

Pour un amoureux des Jeux Olympiques, je pensais que tous mes rêves étaient devenus réalité. C’était sûrement le meilleur job au monde – la responsabilité d’interviewer, d’écrire et de photographier les plus grands athlètes de la planète, les Olympiens d’hier et d’aujourd’hui, à l’occasion du plus grand événement sur terre.

Après cette première expérience majeure, Anthony Edgar rejoint la Fédération Internationale de Volleyball (FIVB) en 2001, au sein de laquelle il devient Chef de Presse. Deux ans plus tard, en 2003, Anthony Edgar est sollicité par Gilbert Felli, nommé Directeur Exécutif du CIO pour les Jeux.

A compter de cette date, il ne quittera plus la sphère olympique. Comme il l’exprime d’ailleurs, son arrivée au CIO a coïncidé avec ce qu’il appelle « une période de transition » :

Jacques Rogge avait commencé sa présidence, le Département des Jeux Olympiques venait d’être créé, Gilbert avait été nommé Directeur Exécutif des Jeux Olympiques et le CIO avait décidé de prendre l’entière responsabilité des services de diffusion olympique (OBS) avec Manolo Romero en qualité de Président.

Quelle chance d’avoir eu comme patrons et mentors des personnes comme Gilbert Felli, Kevan Gosper, Manolo Romero et Tom Curley, Directeur Général de l’Associated Press. Ils ont compris la nécessité d’une liberté des médias et l’importance d’une presse indépendante. Chacun d’eux a contribué à renforcer la relation essentielle entre le sport et les médias.

A ce moment-là, personne ne savait que l’époque du changement était à nos portes. Facebook, Twitter et l’iPhone, ont été lancés au cours des 40 mois ayant suivi mon entrée au CIO, inaugurant alors un nouvel avenir social, numérique et mobile et déclenchant un changement d’envergure à l’échelle mondiale qui bouleverserait à terme le paysage médiatique et impacterait la façon dont le sport serait consommé, diffusé et retranscrit.

Le fait d’avoir occupé une position de leader en ces temps mouvementés et d’avoir pu travailler main dans la main avec les agences de presse internationales et les réseaux d’information restera l’un de mes plus beaux souvenirs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.