Gangwon 2024 : Un projet clé en main pour le CIO

En choisissant ce matin la Province de Gangwon (Corée du Sud) pour accueillir les 4èmes Jeux Olympiques d’hiver de la Jeunesse (JOJ), la 135ème Session du Comité International Olympique (CIO) a conforté la place centrale acquise par le continent asiatique sur l’échiquier sportif mondial.

Mais à l’heure de la mise en application des réformes olympiques – Agenda 2020 et Nouvelle Norme – le CIO fait aussi le choix d’un partenaire de confiance, expérimenté dans l’organisation des Jeux (PyeongChang 2018) et en capacité de fournir les prestations demandées d’ici quatre ans.

Signature du Contrat Hôte des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver 2024 entre le Président du CIO, Thomas Bach, et les représentants du projet de Gangwon 2024, le 10 janvier 2020 à Lausanne (Crédits – CIO / Christophe Moratal)

Soutenu par tous les niveaux administratifs et décisionnels de Corée du Sud, le projet de Gangwon 2024 s’appuie largement sur l’héritage des Jeux de PyeongChang 2018 et ce, avec la mobilisation planifiée des sites construits ou réhabilités à l’époque.

De fait, comme l’a souligné le Rapport de la Commission de Futur Hôte établie en amont de la désignation de Gangwon 2024, le projet sud-coréen repose sur deux pôles sportifs, l’un dans le secteur de Gangneung, l’autre dans le périmètre de PyeongChang.

Carte du dispositif des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver 2024 pour le secteur de Gangneung (Crédits – Gangwon 2024)

Dans le premier secteur nommé, les porteurs du projet prévoient la réutilisation du site de patinage artistique (Gangneung Ice Arena ; 12 000 places), celui de patinage de vitesse (Gangneung Oval ; 7 600 places), le site de hockey-sur-glace (Gangneung Hockey Center ; 9 310 places), et l’installation de curling (Gangneung Curling Center ; 2 982 places).

En ce qui concerne le Village des Jeux Olympiques de la Jeunesse, les autorités locales proposent les immeubles de la Gangneung-Wonju National University et ses 1 980 lits. Là-encore, l’héritage des Jeux de 2018 a conduit à la sélection de ce site qui fut alors consacré à l’hébergement d’une partie des volontaires.

D’ici 2024, des rénovations mineures seront apportées aux bâtiments existants, sans toutefois conduire à des dépenses démesurées.

Carte du dispositif des Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver 2024 pour le secteur d’Alpensia (Crédits – Gangwon 2024)

Dans le deuxième secteur identifié, l’héritage des Jeux de 2018 est aussi source d’inspiration pour le projet des JOJ 2024, avec l’intégration des sites de ski alpin d’Alpensia : Olympic Sliding Center (1 100 places), Ski Jumping Center (8 500 places), Cross Country Center (4 500 places), Biathlon Center (4 500 places), Yongpyong Alpine Center et Phoenix Snow Park.

Seuls deux sites supplémentaires, non-présents dans le cadre de l’organisation des Jeux d’hiver de 2018, seront sollicités par Gangwon 2024.

D’ores et déjà opérationnelles, les pistes de l’Alpensia Ski Resort – où furent hébergés une partie de la Famille Olympique en 2018 – auront ainsi l’opportunité d’accueillir des épreuves des JOJ d’hiver, les premiers à se dérouler en Asie. Une autre station de ski de la Province de Gangwon – hôte de plusieurs événements sportifs d’importance au cours des dernières années – doit également être intégrée au dispositif de 2024.

Présentation du projet de Gangwon 2024 lors de la 135ème Session du CIO, le 10 janvier 2020 à Lausanne (Crédits – CIO / Christophe Moratal)

A l’aune de ces éléments, le CIO avait choisi de focaliser son attention sur le projet sud-coréen dès le mois de septembre 2019, en engageant des discussions avancées avec les autorités locales et en ouvrant par ailleurs la porte à une coopération éventuelle avec le voisin nord-coréen.

Dans les conclusions de son Rapport, la Commission de Futur Hôte a rappelé cette possibilité, tout en restant prudent compte-tenu du contexte géopolitique qui demeure instable dans la région :

Dès le début de la phase de dialogue, le CIO a indiqué au Comité Olympique et Sportif Coréen que l’institution serait prête à accepter le Comité Olympique de la République Populaire Démocratique de Corée comme partenaire dans l’organisation des 4èmes Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver, si les circonstances le permettent.

La Commission estime que le moment est bien choisi pour élire un hôte lors de la Session du CIO en janvier 2020, car cela permettrait également de remettre le drapeau olympique à l’hôte élu à la clôture des 3èmes Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver 2020.

La Commission est convaincue que le projet Gangwon 2024 offre fiabilité, certitude et un très faible niveau de risque.

(Crédits – CIO)

Avec la désignation de Gangwon 2024 comme futur hôte des JOJ d’hiver, le CIO va à présent engager une phase dite de co-création au cours de laquelle les parties prenantes au projet vont affiner le concept et préciser les modalités financières et la répartition des coûts.

A ce jour, le projet ne dispose pas en effet d’un budget détaillé.

Le CIO a néanmoins fait savoir que la partie opérationnelle devrait être maintenue, dans la mesure du possible, dans les standards des précédentes éditions des JOJ, soit 45 millions de dollars (40,56 millions d’euros).

Dans l’attente de précisions quant à la participation de chacun des acteurs, l’institution de Lausanne (Suisse) a déjà fait savoir qu’elle contribuerait aux dépenses du Comité d’Organisation (YOCOG) à hauteur de 25 millions de dollars (22,53 millions d’euros), pour assurer notamment l’hébergement des athlètes et le transport de ces derniers sur les différents sites destinés aux compétitions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.