JO 2030 : Sapporo avance vers une candidature

Au regard des nouvelles normes adoptées cette année par le Comité International Olympique (CIO), concernant le dépôt et la présentation d’une candidature, le Comité Olympique du Japon (JOC) avait fixé une date limite pour les villes et territoires intéressés par l’échéance 2030.

Aussi, dans un communiqué diffusé au mois de novembre dernier, le JOC précisait ses intentions en ces termes :

Les gouvernements locaux intéressés par l’organisation d’un événement olympique à compter de 2030 doivent contacter le Département des Affaires internationales du JOC.

Concernant spécifiquement l’invitation aux XXVIèmes Jeux Olympiques d’hiver (2030), veuillez contacter ce Département avant le 20 décembre.

Les demandes portant sur d’autres échéances pourront être réceptionnées à tout moment.

Visuel du Village des Athlètes (Crédits – Sapporo 2026)

Aujourd’hui, seule la ville de Sapporo a démontré un fort intérêt pour l’accueil des Jeux d’hiver de 2030 qui, le cas échéant, seraient les deuxièmes à être organisés par la Ville Hôte des Jeux de 1972.

Avec l’appui du JOC, Sapporo va désormais engager des discussions avec le CIO et ce, conformément à la phase de dialogue instaurée par l’institution pour permettre aux territoires désireux de soumettre une offre, de présenter leur concept tout en étant aiguillé par les équipes de Lausanne (Suisse).

Pour l’heure, la cité nippone devrait grandement s’appuyer sur l’héritage des Jeux de 1972 – et des sites construits à l’époque – ainsi que sur le document rédigé il y a quelques années en prévision d’une candidature finalement avortée pour 2026.

Dans les études initiales débutées dès 2014, Sapporo faisait une description de son concept de Jeux d’hiver entre pôle de glace et pôle de neige, un concept dont le coût avait alors été évalué à 404,5 milliards de yens (3,33 milliards d’euros), dont 213,4 milliards (1,76 milliard d’euros) uniquement dédiés à l’aménagement des différents sites nécessaires aux compétitions.

Le Miyanomori Ski Jump Stadium a accueilli les Jeux en 1972 ainsi que les Mondiaux de ski nordique en 2007 (Crédits – Office de Tourisme de Sapporo)

Si les discussions se révèlent fructueuses entre les parties, Sapporo pourrait se retrouver en concurrence avec une autre ancienne Ville Hôte des Jeux, à savoir Salt Lake City (Utah, États-Unis), même si cette dernière pourrait in fine choisir de se concentrer davantage sur l’échéance 2034.

L’avancement d’une candidature de Sapporo sera toutefois conditionné au succès organisationnel des Jeux de Tokyo 2020.

A moins de 215 jours de la Cérémonie d’ouverture, les autorités sont actuellement engagées dans la dernière ligne droite d’un projet dont le coût global – budget d’organisation et investissements publics – s’élève à 12,6 milliards de dollars (11,37 milliards d’euros).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.