JO 2032 : Le Président du CIO fait l’éloge du dossier australien

En visite ce mardi 10 septembre au nouveau siège du Comité International Olympique (CIO), la délégation venue d’Australie et conduite par la Première Ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, a pu rencontrer le Président de l’institution, Thomas Bach, et échanger avec lui sur l’opportunité de présenter une candidature à l’organisation des Jeux d’été de 2032.

Au cours de cette réunion, ladite délégation a pu questionner le CIO sur les attentes à l’égard d’une possible candidature, tout en recueillant les commentaires et suggestions concernant la réflexion aujourd’hui menée à l’échelle régionale et nationale par les pouvoirs publics.

Cette réflexion, basée sur une étude de faisabilité présentée en février 2019, sera prochainement complétée par les conclusions du Groupe de Travail dirigé par Annastacia Palaszczuk, des conclusions qui devraient intervenir d’ici la fin de l’année.

La Première Ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, et le Président du CIO, Thomas Bach, le 10 septembre 2019 devant la Maison Olympique à Lausanne (Crédits – CIO)

Pour l’heure en tout cas, le CIO semble enthousiaste à l’idée d’accueillir une nouvelle candidature australienne, près de vingt ans après l’organisation des Jeux de Sydney 2000.

A l’issue des échanges, Thomas Bach a ainsi salué l’engagement des parties et la qualité du projet actuel :

Nous avons eu une excellente et très fructueuse réunion au cours de laquelle de nombreuses questions ont pu être posées. J’espère que nous pourrons y répondre de manière satisfaisante afin que vous puissiez disposer d’une base solide pour décider si vous souhaitez ou non accueillir les Jeux de 2032.

Nous avons constaté de nouveaux progrès lorsque le projet a été présenté et nous en sommes impressionnés, tout aussi impressionnés que par le large soutien politique apporté au projet. A ce stade aussi précoce, il est impressionnant de constater l’union de toutes les parties derrière ce projet.

Il faut dire qu’au-delà du seul soutien institutionnel, la possible candidature du Queensland – avec en son sein la ville de Brisbane – dispose d’un réel engouement populaire et d’un nombre conséquent d’infrastructures existantes.

A en croire en effet la Première Ministre du Queensland, le projet se baserait sur pas moins de 85% de sites existants. Si l’on ajoute à ce chiffre la perspective d’aménager des éléments modulables et temporaires, le dossier australien pourrait conduire à un investissement réduit concernant la construction de nouvelles installations sportives.

Les mois à venir permettront de toute façon d’affiner les propositions, notamment en ce qui concerne l’aménagement envisagé d’un nouveau stade de 80 000 places pour l’accueil des Cérémonies d’ouverture et de clôture et sans doute des épreuves d’athlétisme.

La Première Ministre du Queensland, Annastacia Palaszczuk, signant le livre d’or de la Maison Olympique à Lausanne, le 10 septembre 2019, sous le regard du Président du CIO, Thomas Bach (Crédits – Australian Olympic Team)

Au regard de l’état d’avancement de la réflexion de l’Australie, le CIO pourrait se positionner plus tôt qu’à l’accoutumé et choisir le cas échéant le dossier du Queensland.

Si jusqu’à présent, un délai de sept ans était mentionné entre l’attribution des Jeux et l’ouverture de ces derniers, le nouveau système adopté en juin 2019 par l’institution de Lausanne (Suisse) prévoit désormais la possibilité de choisir un Hôte selon des modalités plus souples. L’idée est notamment celle de ne plus forcément se focaliser sur l’examen d’une multitude de candidatures comme par le passé – avec un gagnant et des perdants – mais de choisir, à l’instant adéquat, un projet qui répondra à toutes les exigences.

Concrètement, à la suite de discussions et d’un examen des dossiers, la Commission des Futurs Hôtes des Jeux d’été – qui remplacera l’historique Commission d’évaluation des Villes Candidates – pourra proposer la désignation d’un territoire sans date prédéfinie.

(Crédits – Australian Olympic Team)

Pour Thomas Bach, s’adressant tout à la fois aux officiels australiens et aux dirigeants d’autres candidatures éventuelles aux Jeux, le choix dudit territoire pour 2032 pourrait ainsi intervenir bien avant 2025 :

Nous ne pouvons pas donner de date, car ce sera à vous de décider du rythme de développement que vous souhaitez donner à votre projet.

Ce que je peux dire avec assurance néanmoins, c’est que nous n’attendront pas 2025 pour prendre une décision une fois les projets présentés.

Compte-tenu de la longueur d’avance que semble aujourd’hui prendre le projet australien, il apparaît plus qu’envisageable d’imaginer une désignation prochaine du Queensland pour l’accueil des Jeux de 2032.

Dans un souci de clarté, mais aussi de crédibilité, le CIO attendra toutefois les conclusions du Groupe de Travail dirigé par la Première Ministre du Queensland et surtout l’état des discussions engagées avec d’autres prétendants, à l’instar de la Rhénanie du Nord-Westphalie (Allemagne), qui avance aussi ses pions, via notamment la rencontre entre les porteurs d’une candidature et le Président Thomas Bach plus tôt cette année.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.