Tokyo 2020 dévoile les médailles olympiques

A un an jour pour jour de l’ouverture des Jeux Olympiques d’été de Tokyo 2020, le Comité d’Organisation a dévoilé aujourd’hui le design des médailles qui seront décernées aux athlètes à l’issue des compétitions.

Conçues par le designer nippon Junichi Kawanishi – diplômé de la Osaka Art University et Directeur de la Japan Sign Design Association – les médailles renouent avec une certaine forme de simplicité, ressemblant à des pierres brutes polies pour leur donner un éclat intemporel.

Les médailles olympiques des Jeux de Tokyo 2020 conçues par le designer nippon Junichi Kawanishi (Crédits – Tokyo 2020)

Avec les courbes ainsi dessinées et la brillance obtenue, les médailles olympiques se veulent être le reflet du dépassement de soi, de la quête de victoire dans une compétition, mais également l’incarnation de la fraternité entre les athlètes.

Concernant encore l’aspect graphique, l’autre face des médailles reprend les standards imposés par la réglementation olympique, à savoir la représentation de Niké, déesse grecque de la Victoire trônant devant le Stade Panathinaïkos avec au loin l’Acropole d’Athènes, la représentation des cinq anneaux olympiques au-dessus de la déesse et la mention du nom officiel des Jeux à savoir, dans le cas présent, « Games of the XXXII Olympiad Tokyo 2020 » soit en français, « Jeux de la XXXIIème Olympiade de Tokyo 2020 ».

(Crédits – Tokyo 2020)

Pour ce qui est du poids et des dimensions des médailles olympiques, les trois niveaux sont relativement proches avec un poids respectif de 450 grammes pour la médaille de bronze, 550 grammes pour la médailles d’argent et 556 grammes pour la médailles d’or avec pour chacune d’entre elles, un diamètre de 8,5 centimètres et une largeur comprise entre 7,7 et 12,1 millimètres.

Concernant la composition, la médaille de bronze est composée à 95% de cuivre et à 5% de zinc, tandis que la médaille d’argent est en argent pur et que la médaille d’or dispose de plus de 6 grammes de placage d’or sur de l’argent pur.

Le dévoilement des médailles fait suite à un long processus de création – marqué par la réception de 400 candidatures – et à une collecte de matériaux recyclés pour permettre la conception des diverses breloques d’or, d’argent et de bronze.

Le 10 juillet dernier, Tokyo 2020 avait ainsi annoncé que les objectifs avaient été atteints concernant ladite collecte ouverte au grand public entre le 1er avril 2017 et le 31 mars 2019.

Au total, grâce au soutien des autorités locales et nationales nippones et à une large mobilisation populaire, plus de 6,21 millions de téléphones portables usagés ont pu être collectés de même que plusieurs milliers d’appareils électroniques dans 2 300 centres de la firme NTT DOCOMO. In fine, le démontage et le recyclage de ces objets a permis la collecte de 32 kg d’or, 3 500 kg d’argent et 2 200 kg de composants pour le bronze.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au-delà des médailles, Tokyo 2020 a aussi profité de cette journée pour présenter le ruban qui tiendra chacune des breloques, de même que le coffret de bois dans lequel sera déposée la médaille.

La conception du ruban reprend des motifs et techniques traditionnels avec tout à la fois le ichimatsu moyo (motifs à damiers) et le kasane no irome (techniques de superposition du kimono) et ce, afin d’illustrer la devise des Jeux de 2020, « L’unité dans la diversité ». Les anneaux olympiques et la mention Tokyo 2020 sont par ailleurs présents sur le tissu.

Le coffret de bois dans lequel les athlètes victorieux pourront ranger leur médaille évoque aussi la culture nippone avec une composition en bois de frêne du Japon et l’apport de la même couleur bleue présente sur l’emblème des Jeux.

(Crédits – Tokyo 2020)

Compte-tenu du succès rencontré lors de la phase de collecte des matériaux destinés à la conception des médailles olympiques et dans un esprit d’héritage et de durabilité, la collecte d’appareils électroniques devrait se poursuivre à l’échelle des Collectivités et ce, afin de permettre la conception de médailles pour des événements locaux.

En outre, le Comité d’Organisation des Jeux devrait s’engager dans le recyclage de déchets plastiques ménagers pour la réalisation des podiums qui serviront lors des cérémonies de remise des médailles.

Autre signe de la volonté affichée de maximiser les bénéfices du recyclage, Tokyo 2020 assurera la conception des uniformes pour les relayeurs de la flamme olympique à partir de bouteilles en plastiques recyclées.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.