L’IAAF maintient la suspension de la Russie

A quelques mois des Championnats du Monde d’Athlétisme qui se dérouleront du 28 septembre au 06 octobre 2019 à Doha (Qatar), l’International Association of Athletics Federations (IAAF) a décidé de maintenir la suspension de la Russie.

Cette décision a été prise dans le cadre de la dernière réunion du Conseil de l’IAAF sur la base des conclusions du Rapport de Rune Andersen, Président du Groupe de travail instauré par la Fédération Internationale d’Athlétisme après les révélations de dopage.

Si des efforts ont été réalisés, des problématiques demeurent en suspens selon ledit Rapport.

Jon Ridgeon, Directeur Général de l’IAAF et Sebastian Coe, Président de l’IAAF, lors de la réunion du Conseil à Monaco (Crédits – Philippe Fitte)

De fait, Rune Andersen a souligné que la Fédération d’Athlétisme de Russie (RusAF) a bien procédé au paiement des frais engendrés par l’examen du cas russe devant les instances de l’IAAF, soit un total de 3,2 millions de dollars (2,83 millions d’euros). La transmission de données et d’échantillons en provenance du laboratoire de Moscou est par ailleurs en passe d’être effectuée vis-à-vis des autorités compétentes en matière de lutte contre le dopage.

Néanmoins, le Rapport communiqué au Conseil de l’IAAF pointe des éléments qui ont conduit in fine la Fédération à maintenir la suspension de la RusAF.

Selon le Rapport en effet, deux éléments ont été relevés : des responsables de la RusAF auraient tenté de couvrir un athlète – Danil Lysenko, Champion du monde de saut en hauteur en salle en 2018et des entraîneurs ainsi qu’un médecin continueraient d’exercer auprès de sportifs en dépit de l’interdiction prononcée à leur encontre.

A l’aune de ces éléments et comme l’a précisé Rune Andersen :

Cela pose la question de savoir si la RusAF est capable de faire respecter les interdictions de dopage et si tous les athlètes ont adopté le changement promis par la RusAF vers une nouvelle culture antidopage.

Le Groupe de travail partage la frustration du Conseil devant le constat que les progrès effectués d’un côté sont aujourd’hui compromis par ce qui semble être un recul négatif d’un autre côté. Le Groupe de travail espère que les problèmes en cours pourront être résolus rapidement. Si ils le sont, le Groupe de travail en fera rapport lors de la réunion du Conseil de l’IAAF à Doha en septembre, voire même avant.

La RusAF – qui n’a plus participé à des compétitions internationales d’athlétisme depuis les Mondiaux de Pékin 2015 – est donc recalée par l’IAAF pour la onzième fois, au grand dam des autorités russes.

L’IAAF – prochainement World Athletics – demeure à ce jour la dernière des grandes institutions sportives à suspendre la Russie d’événements majeurs, le Comité International Olympique (CIO) ayant par exemple levé la suspension du Comité National juste après les Jeux d’hiver de PyeongChang 2018.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.