La Session du CIO statuera sur l’entrée de dix nouveaux membres

Du 24 au 26 juin prochains, la Session du Comité International Olympique (CIO) se réunira à Lausanne (Suisse) avec, à l’ordre du jour, plusieurs dossiers d’importance.

Les membres du CIO – 95 actuellement – se prononceront ainsi sur la refonte de la procédure de candidature à l’organisation des Jeux et éliront aussi la Ville Hôte de l’édition hivernale de 2026. Le cas de la boxe et le statut de la Fédération Internationale (AIBA) sera également débattu et tranché, tout comme l’arrivée de nouveaux membres au sein du CIO.

La Commission Exécutive du Comité International Olympique, avec au centre, le Président Thomas Bach (Crédits – CIO / Greg Martin)

Mais avant d’envisager l’intégration de nouvelles personnalités, la Session aura à se pencher sur les propositions de la Commission Exécutive en ce qui concerne la réélection et le prolongement du mandat de certains membres et ce, sur la base des dispositions olympiques (Recommandation 37 de l’Agenda 2020). La Session devra par ailleurs se prononcer sur le cas de futurs membres honoraires, là-encore proposés par la Commission Exécutive actuellement réunie à Lausanne sous la conduite du Président du CIO, Thomas Bach.

De fait, ladite Commission propose la réélection de Gerardo Werthein (Argentine) et le prolongement du mandat des membres suivants qui atteindront la limite d’âge (70 ans) :

Pour le premier, la demande de prolongement du mandat jusqu’à la fin 2024 réside dans le fait qu’il occupe aujourd’hui un rôle majeur au sein des instances du CIO, en l’occurrence, à la présidence de la Commission des Affaires Juridiques. Ses fonctions à la tête de la Commission de Coordination des Jeux de Tokyo 2020 ont aussi pu être prises en considération.

Pour le second, ses fonctions de Vice-Président du CIO, mais surtout son rôle et son expertise en tant que Président de la Commission Médicale et Scientifique et de Représentant du Mouvement olympique auprès de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA) explique la demande formulée également jusqu’à la fin de l’année 2024.

Pour le troisième membre enfin, la demande de prolongement du mandat concerne tout à la fois ses fonctions actuelles de Président du Comité National Olympique du Sénégal et son implication au sein des réseaux institutionnels locaux, au moment où Dakar s’apprête à organiser les Jeux Olympiques de la Jeunesse en 2022. Sur la base de ces considérations, la Commission Exécutive du CIO propose donc un prolongement du mandat jusqu’à la fin de 2023.

Outre le cas spécifique des membres pré-mentionnés, la Session du CIO devra se prononcer sur le statut de membres honoraires que la Commission Exécutive propose d’accorder compte-tenu de la limite d’âge des membres suivants :

  • Monsieur Ung Chang (Corée du Nord),
  • Monsieur Franco Carraro (Italie),
  • Monsieur Ivan Dibos (Pérou),
  • Monsieur Willi Kaltschmitt Lujan (Guatemala),
  • Monsieur Sir Austin L. Sealy, KT (La Barbade),
  • Monsieur Samih Moudallal (Syrie),
  • Monsieur Habu Gumel (Nigeria).

Ces sept membres rejoindront alors la liste des membres honoraires qui se compose aujourd’hui de 44 personnalités, parmi lesquelles le Français Jean-Claude Killy.

Réunion de la 133ème Session du CIO en octobre 2018 à Buenos Aires, Argentine (Crédits – CIO / Greg Martin)

Au-delà de ces changements, la Commission Exécutive soumettra au vote de la Session une liste de dix nouveaux membres, ce qui portera le nombre de membres actifs du CIO à 105.

Dans le détail, sept de ces dix candidats sont proposés à la fonction de membre du CIO en qualité de membre individuel, tandis que trois candidats sont proposés au titre de leur fonction respective au sein d’un Comité National Olympique (CNO) ou d’une association continentale de CNO.

Comme pour chaque nouvelle liste de candidats, la Commission pour l’élection des membres du CIO présidée par Son Altesse Royale, la Princesse Anne, a basé ses choix sur divers critères, allant de la compétence des candidat dans un domaine spécifique (culture, médecine, droit du sport, etc.), à la recherche de l’équilibre géographique, sans oublier bien sûr, l’équilibre entre les sexes.

Quatre femmes et trois hommes composent le premier contingent de candidats à la fonction de membre du CIO :

  • Madame Ntsama Assembe Celestine Odette Epse Engoulou (Cameroun),
  • Monsieur Spyros Capralos (Grèce),
  • Madame Laura Chinchilla (Costa Rica),
  • Madame Matlohang Moiloa-Ramoqopo (Lesotho),
  • Monsieur Tidjane Thiam (Côte d’Ivoire),
  • Monsieur Erick Thohir (Indonésie),
  • Madame Filomena Maria Spencer Africano Fortes (Cap-Vert), cette dernière étant par ailleurs membre de la Commission de Coordination des Jeux d’été de Los Angeles 2028.

A ces sept premiers candidats, la Session s’intéressera aussi à trois autres candidats comme expliqué précédemment :

  • Monsieur Narinder Dhruv Batra, Président du Comité National Olympique de l’Inde,
  • Monsieur Mustapha Berraf (Algérie), récemment élu à la présidence de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (ACNOA),
  • Kee Heung Lee, Président du Comité National Olympique de Corée du Sud.
Le Président du CIO, Thomas Bach, le 15 février 2019 à Lausanne (Crédits – CIO / Greg Martin)

Comme l’a judicieusement rappelé le Président du CIO, Thomas Bach :

Les membres du CIO sont les représentants du CIO dans leurs pays respectifs, où ils assurent la promotion de l’Olympisme et de ses valeurs.

Aussi, entre les départs et les arrivées prévus lors de la prochaine Session, la cartographie du CIO évoluera quelque peu.

En effet, si l’Australie (2), l’Argentine (1), la Turquie (1) et le Sénégal (1) maintiendront une présence parmi les membres actifs de l’institution, la Corée du Nord, le Pérou, le Guatemala, La Barbade, la Syrie et le Nigeria ne seront plus représentés qu’au sein des membres honoraires qui dès lors, perdent leur droit de vote.

En parallèle, le Costa Rica, le Lesotho, l’Indonésie et le Cap-Vert seront désormais représentés au sein du CIO avec l’arrivée de membres actifs originaires de ces pays. Le Cameroun, l’Algérie, la Côte d’Ivoire et la Grèce reviendront dans cette catégorie, les trois premiers pays comptant jusqu’à présent un membre honoraire chacun et la Grèce deux.

L’Inde et la Corée du Sud ressortiront quant à eux renforcés de la prochaine Session, avec l’arrivée d’un nouveau membre de part et d’autre, ce qui portera le total des deux nations à deux membres actifs et un membre honoraire. L’Italie pour sa part perdra un membre actif – Franco Carraro étant futur membre honoraire – mais demeurera bien représentée dans l’institution avec un total de deux membres actifs et donc prochainement de trois membres honoraires.

_________________________

Indépendante, la plateforme d’information « Sport & Société » fonctionne grâce au soutien de ses lecteurs.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.